Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:53
Une étude publiée dans Nature Genetics apporte les plus grandes preuves jamais fournies concernant le rôle que jouent les gènes dans l'apparition des cancers oraux. Cette étude souligne également le rôle de l'alcool dans le développement de cette maladie.




Les chercheurs ont donc découvert qu'il existe un lien entre les gènes qui régulent la vitesse de traitement de l'alcool par l'organisme et le risque de développement de cancer de la bouche, du larynx, du pharynx et de l'oesophage.

On savait déjà qu'il existait des facteurs de risque pour l'apparition de cancers oraux : consommation d'alcool, tabagisme et un régime insuffisant en fruits et légumes. L'incidence de ces cancers est en augmentation importante dans des pays comme l'Ecosse et ailleurs au Royaume-Uni et en Europe ; les jeunes hommes sont particulièrement touchés.

Certaines personnes à qui on diagnostique un cancer oral ont pourtant une consommation d'alcool modeste tandis que d'autres personnes en consomment beaucoup et ne contractent pas cette maladie. Cette étude éclaire la raison derrière ce fait.

Pour en arriver là, les chercheurs ont suivi 3800 patients atteints de cancers oraux et 5200 personnes qui n'avaient pas ce cancer. Les patients et personnes étaient choisis dans l'Europe entière et en Amérique du sud, parmi 23 centres.

On a remarqué que les personnes qui avaient une variante dans les gènes nommés ADH1B et ADH7 étaient moins susceptibles de contracter cette maladie car l'alcool est métabolisé plus tôt. D'autres études avaient montré que les personnes qui ont cette variante ADH1B traitent l'alcool 100 fois plus rapidement que ceux qui en sont dépourvus.

Cet effet a été constaté dans tous les pays étudiés. Cette étude montre donc que le risque d'avoir un cancer oral tient autant à vos gènes qu'à votre style de vie ; en particulier, la vitesse à laquelle votre organisme digère l'alcool.

Apparemment, plus rapide est votre métabolisme dans le traitement de l'alcool, moindre est votre risque de développer ce cancer.

Il apparaît aussi important de limiter la consommation d'alcool, en particulier chez les jeunes.



Sources : Imaginascience, Physorg

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Pages