Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 15:45

Il y a 4,5 milliards d'années la quantité d'eau de la lune était comparable à celle de la Terre aujourd'hui, selon une étude scientifiques dirigée par trois géologues.

Trois géologues ont démontré dans la revue britannique Nature, qu'à son origine, il y avait de l'eau sur la lune. Des traces de cette eau subsistent encore à ce jour à sa surface. Les scientifiques ont analysé des échantillons de roches volcaniques appelées "verres" collectées lors des missions Apollo 11,15 et 17. Ces échantillons ne présentent pas les caractéristiques géochimiques des météorites ou des comètes mais ils contiennent une variété d'éléments volatils, dont de l'eau.

Comparable à la Terre

Jusqu'à présent, la théorie qui prévalait expliquait la présence d'éventuelles traces d'au près des pôles de la Lune par l'impact de météorites ou de comètes. Erik Hauri, de l'institut Carnegie à Washington et ses collègues ont conclu l'idée d'une présence originelle de l'eau grâce à une nouvelle méthode de recherche, la spectrométrie de masse permettant de déceler la présence de l'eau en très faible quantité. Les géologues ont ensuite calculé que le manteau et la croûte de la Lune ont dû, lors de sa formation il y a quelque 4,5 milliards d'années, contenir une quantité d'eau comparable à celle de la Terre. Le géologue français Marc Chaussidon a commenté ces résultats dans la revue britannique. "Ces résultats soulèvent de nombreuses questions", écrit-il. "Qu'est devenue toute cette eau durant la formation de la Lune ? Et si la Lune n'est pas totalement sèche, d'où cette eau vient-elle ?"

Vols habités

A ce jour, la plus grande partie de l'eau sur la Lune s'est évaporée dans l'espace, notamment à cause des températures diurnes très élevées à la surface de notre satellite, qui peuvent dépasser les 100 degrés. "Environ 95% de la vapeur d'eau du magma a été dispersée dans l'espace lors du dégazage" des volcans, "mais des traces de vapeur d'eau ont pu se diriger vers les pôles froids de la Lune, où ils se sont fixés sous forme de glace à l'ombre de cratères", selon un communiqué de l'université de Brown, où travaille Alberto Saal, l'un des auteurs de l'étude. La détection de glace sera l'une des prochaines missions de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la Nasa, qui doit cartographier avec une grande précision la surface de la Lune pour préparer une reprise des vols habités à l'horizon 2020.


Source : Nouvelobs.com

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Espace
commenter cet article

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages