Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:50
Les déjections des animaux d'élevage, au même titre que les activités de transformation alimentaire, produisent beaucoup d'effluents dont notre société a bien du mal à se débarrasser. Par la méthanisation de ces déchets, on peut à la fois produire du biogaz (qui peut notamment permettre la production d'électricité ou de chauffage) et valoriser sous forme solide (comme le compost) les résidus du traitement.




Pratiqué couramment en Chine, en Allemagne, au Danemark et en Suède depuis de nombreuses années, la méthanisation des déchets commence à trouver ses marques dans l'univers du gaz en France. Alors que le Pays importait jusque là l'essentiel de son gaz naturel renouvelable, de plus en plus de sociétés s'engagent délibérément dans le traitement des déchets pour produire de l'énergie.

Le principe de fonctionnement

Dans un premier temps, les déchets sont stockés dans une fosse de récupération, avant d'être brassés dans un "digesteur" pendant 3 semaines à un mois environ. En l'absence d'oxygène, la matière organique est transformée en matière minérale par des bactéries. Cette réaction s'accompagne alors de la production de biogaz composé de 55 à 70 % de méthane (gaz naturel).

Il devient alors possible de le convertir en chaleur ou en électricité.

Un exemple en Vendée : Biogasyl

Dans un article de la revue du conseil général de Vendée publié cette semaine, une société "transforme ainsi le lisier des canards pour fournir en électricité 310 ménages vendéens". Selon Gabriel Bonnin, son Président, "la chaleur récoltée sert en partie à faire fonctionner l'unité de méthanisation ainsi que l'abattoir (...) situé juste à côté. L'électricité est revendue à EDF".

La partie solide qui demeure à l'issue du procédé est transformée en compost et commercialisée pour la fertilisation des grandes cultures.

On trouve de nombreux intérêts au traitement des déchets organiques. Une fois épuré, le biogaz produit permet d'être:
  • - utilisé sur des équipements standards (après adaptation des brûleurs)
  • - distribué sur des gazoducs existants
  • - utilisé en carburant pour moteurs après traitement
  • - converti en électricité

D'une part, l'énergie renouvelable ainsi traitée permet de réduire la dépendance énergétique.
D'autre part, elle permet de diminuer l'émission de gaz à effet de serre.
Enfin, elle permet de créer de nouveaux débouchés pour l'agriculture tout en créant des passerelles avec le monde industriel.

A propos de Biogasyl, Véronique Besse, Conseillère générale de Vendée, souligne :"Cette unité de méthanisation a des effets positifs sur toute la région (...). Elle produit des énergies renouvelables en valorisant des déchets. Elle pérennise l'activité des producteurs de foie gras, si importante sur notre territoire. Enfin, elle crée une dynamique économique locale en associant plusieurs partenaires industriels".

Dans un premier temps, la méthanisation a servi essentiellement à compenser les problématiques de surfaces d'épandages insuffisantes des effluents. Désormais, certains projets seraient menés par des associations agricoles pour envisager la production de plantes énergétiques, spécialement cultivée pour leur aptitude à produire du méthane.


Source : Energie-renouvelable.tv

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Pages