Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 23:59

A un an d'intervalle, deux études scientifiques ont mis à jour les dangers de l'absorption régulière d'aspartame pour la santé. En 2006, la première étude montrait une augmentation de l'incidence des leucémies, des lymphomes et de l'apparition de tumeurs malignes. En septembre 2007, un seconde étude vient de mettre en évidence les conséquences de l'exposition du foetus à l'aspartame ... résultat: l'aspartame serait à classer parmi les carcinogènes. Les études sont entre les mains de l'Agence Européenne pour l'Alimentation et de l'AFSSA dont l'avis est attendu depuis un an.

 

 

 

L'aspartame, édulcorant que l'on trouve dans tous les produits dits « allégés » ou « light », serait une substance susceptible de provoquer des cancers et devrait être classée comme telle, selon deux études Italiennes de la fondation européenne Ramazzini d'oncologie et de sciences environnementales.


Une première étude publiée en mars 2006 par le Pr Soffritti, chercheur en Oncologie de la  Fondation Ramazzini, avait montré que l'absorption, à des doses égales à une consommation journalière, avait entraîné chez des rats une augmentation significative de l'incidence de certains cancers.
L'augmentation de l'incidence a été notable sur l'apparition des lymphomes et des leucémies, ainsi que sur les cancers du rein et de l'uretère.
Les doses administrées aux rats correspondaient à un rapport de 20 mg d'aspartame par kilo de poids. Ce rapport est bien plus faible que celui qui rend compte de la consommation moyenne journalière d'aspartame par un homme habitué aux boissons light par exemple.



Exposition des foetus: effets à long terme

La seconde étude, publiée également dans une revue scientifique en septembre 2007, montrait cette fois les effets carcinogéniques sur un foetus exposé à l'aspartame, via l'alimentation des rates.
Les effets de l'exposition des foetus dès le douzième jour de la vie foetale jusqu'à la naissance se sont manifestés plus tard lors de la vie des rats.
Il est apparu une augmentation statistique significative des cas de leucémies et de lymphomes ainsi qu'un accroissement de l'apparition des cancers des glandes mammaires chez les sujets féminins.

Les conclusions de ces études sont inquiétantes : l'aspartame pourrait être considéré comme un agent susceptible d'augmenter l'apparition des cancer, et ce à une dose normale de consommation.



Agence Européenne de l'Alimentation et AFSSA: l'avis se fait attendre

Dès leurs publications, les études ont été transmises aux instances sanitaires compétentes européennes et françaises : AEA (Agence Européenne de l'Alimentation) et l'AFSSA. Ces deux instances sont habilitées à donner un avis sur ces études et à rendre publiques des recommandations indiquant la dangerosité ou non pour la santé humaine de la consommation de substances présentes dans les produits de consommation courante. Rappelons que l'on trouve de l'aspartame dans tous les produits dits « light », les plats préparés, les sucres de synthèse, mais aussi dans certains médicaments.
Depuis le mois de septembre 2007, date de publication de la dernière étude, aucun avis, aucune recommandation, n'ont été émis par ces institutions. De leur côté, les représentants des producteurs ou utilisateurs industriels d'aspartame invoquent de nombreuses études existantes concluant à l'innocuité du produit. Gageons que les recommandations tomberont bient
ôt pour mieux nous informer. 

 

Source : Guerir.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Pages