24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 23:55

 

En pleine saison des pluies, les organisateurs de mariages, las de n’avoir aucun client, ont réussi à répandre au Japon la coutume occidentale appelée « la mariée de juin », selon laquelle se marier en juin est gage de bonheur éternel. Mai et novembre, mois traditionnels des épousailles, restent privilégiés.

 

 

Il existe deux styles de cérémonies de mariages (kekkon shiki) :

 

 

> la cérémonie traditionnelle au temple shintoïste :

 

La mariée est vêtue du shiro muku (kimono blanc) et le jeune marié d’un kimono. Après la cérémonie, la famille et les amis proches se réunissent pour un banquet, à la fin duquel les jeunes mariés offrent de petits présents. Cette cérémonie est très onéreuse, c’est pourquoi aujourd’hui beaucoup de japonais préfèrent se marier à l’occidentale.

 

 

> la cérémonie à l’occidentale :

 

L’aspect religieux est gommé, et l’on ne retient que le faste et l’imagerie romantique : robe blanche, faux prêtre, église… Certains couples vont jusqu’à se marier en Europe dans des villes synonymes de romantisme comme Paris ou Venise.

 

 

Extrait de l’agenda Pika éditions 2006

Partager cet article

Repost0

commentaires