Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 19:00

Il ne suffit pas de s'aimer pour réussir son mariage, encore faut-il se supporter l'un l'autre. Grâce à des statistiques mathématiques, on peut prévoir la durée d'une union.


Oubliez les astres, le marc de café et les diseuses de bonne aventure ! Faites plutôt confiance aux mathématiques pour vous assurer de la pérennité de votre mariage. C'est le credo du psychologue américain John Gottman de l'université de Washington aux Etats-Unis. L'homme, pourtant plus habitué aux raisonnements freudiens qu'euclidiens, estime qu'il existe une sorte de modèle mathématique permettant de prévoir le succès d'une union avec un taux de réussite de 94%.


C'est selon lui en étudiant les premières minutes d'une conversation menée par de jeunes mariés autour d'un sujet important pour le couple que l'on peut dire si oui ou non, ils finiront leurs jours ensemble !

Ce sont des centaines de séances filmées qui ont constitué la base de travail de Gottman et de son équipe, assistés d'éminents mathématiciens recrutés pour cautionner l'aspect scientifique de l'étude.

Chacune d’entre elles se déroulait selon le même scénario : une discussion où l'homme et la femme s'affrontent sur un thème à propos duquel ils sont en désaccord. Ce n'est pas la dispute en soi qui a intéressé les chercheurs mais bien plus l'attitude des deux partenaires en train d'argumenter et de s'opposer.


Pour situer le moment où la discussion emprunte un chemin sans issue, les psy ont entrepris de mesurer les pulsations cardiaques et autres manifestations physiologiques symptomatiques de l'humeur des sujets étudiés. Même en se disputant, on peut réussir à produire des connections émotionnelles liées aux sentiments que l'on éprouve pour l'être aimé, parvenant ainsi à ne pas stagner dans une logique d'affrontement.

On peut rire pour se décrisper, mais on peut aussi se montrer incapable de produire ces connections. On se trouve alors sous la menace potentielle du divorce car on atteind très vite un état de saturation nerveuse où l'on n'accepte plus rien.


Le résultat mathématique de l'étude a permis d'établir que les couples qui conservent leur calme et se respectent mutuellement sur 80% du temps de discussion alors qu'ils sont en train d'argumenter, ont une chance de célébrer un jour leurs noces d'or.

"Les autres dont le taux de respect se situe en dessous de ce pourcentage feraient mieux de passer immédiatement un coup de fil à leur avocat", note avec ironie John Gottman qui a passé près de 30 ans à travailler sur les causes de l'échec du mariage. Et aux dires de l'intéressé, il est très heureux avec sa femme qu'il a épousée voici une quarantaine d'années !

 

Allez-vous%20ensemble

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Pages