Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 19:41

Des scientifiques américains ont découvert un vaccin capable de réduire la taille des tumeurs présentant la protéine MUC1, présente dans 90% des cancers du sein. Ces premiers tests positifs ont été effectués chez la souris. En attendant, peut-être, de pouvoir le faire chez l'homme.

 

 

C'est une découverte qui pourrait révolutionner le traitement des cancers du sein. Des scientifiques américains ont mis au point un vaccin, testé sur des souris, qui "provoque une très forte réponse immunitaire", détaille Geert-Jan Boons, professeur de chimie au Centre contre le cancer de l'université de Géorgie, coauteur de l'étude publiée lundi dans les Annales de l'Académie nationale américaine des sciences. Résultat : la taille de la tumeur des souris a été réduite de 80%.

 

Le vaccin s'attaque aux tumeurs présentant la protéine MUC1 à la surface de leurs cellules. Cette protéine est présente chez plus de 70% des types de cancer les plus mortels, et dans 90% des cancers du sein dits "triple-négatifs", c'est-à-dire insensibles aux traitements hormonaux. Tous les ans, près de 35 000 patientes américaines sont touchées par ce type de cancer. "C'est la première fois qu'un vaccin entraîne le système immunitaire à identifier et à tuer les cellules cancéreuse", explique Sandra Gendler, chercheuse de la Mayo Clinic dans l'Arizona.

 

S'il était transposé à l'homme, ce vaccin pourrait venir en complément d'une chimiothérapie. Il pourrait aussi être utilisé comme mesure préventive chez les sujets à risque. Prochaine étape pour ces chercheurs : des tests sur des cellules cancéreuses humaines en laboratoire. Des tests cliniques pourraient, eux, débuter fin 2013.

 

 

Source : lci.tf1.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Pages