Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 février 2011 1 07 /02 /février /2011 14:24

62 volontaires (masochistes ?) ont été divisés en trois groupes. Deux des groupes devaient écrire à propos d'un moment de leur vie où ils avaient rejeté, voire exclu, socialement une autre personne. L'autre groupe écrivait sur une interaction commune de tous les jours. On a mesuré ensuite par le biais de questionnaire le niveau de culpabilité des volontaires. Ensuite, les volontaires immergeaient une main soit dans un bac d'eau glacée aussi longtemps qu'ils le pouvaient et d'autres dans de l'eau légèrement chaude.


Les volontaires devaient fournir leur niveau de douleur ressentie. On a mesuré à nouveau le niveau de culpabilité. Ceux qui avaient écrit à propos du rejet d'un autre avaient laissé leurs mains plus longtemps dans l'eau froide et avaient noté davantage de douleurs, quel que fût le temps réel. Les volontaires qui avaient mis leur main dans l'eau glacée (douloureuse) avaient ensuite moitié moins de culpabilité par rapport à ceux qui avaient mis la main dans l'eau chaude ! On cherche inconsciemment a priori à s'infliger de la douleur pour retirer sa culpabilité. Cela a été nommé l'effet « Dobby » par les chercheurs, en référence à un elfe d'Harry Potter.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages