Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 septembre 2012 6 22 /09 /septembre /2012 23:14

Dans les années 50, le Stimoceiver  une électrode miniature placée dans le crâne d’un individu capable de recevoir et de transmettre des signaux électroniques. Delgado pouvait contrôler les mouvements de ses sujets en poussant des boutons sur un émetteur à distance.

 

Il a fait la démonstration de son Stimoceivers en câblant un taureau adulte. Avec le dispositif en place, Delgado a fait un pas dans l’arène avec le taureau. L’animal a chargé vers l’expérimentateur – et puis s’est soudainement arrêté, juste avant de l’atteindre. La bête puissante avait été arrêtée par la simple action de pousser un bouton sur un petit boîtier tenu dans la main de Delgado.

 

Dr-Jose-Delgado.gif

 

Il étudie la médecine à Madrid. Il rejoint l'université Yale en 1950 dans le laboratoire de John Fulton qui travaillait alors sur la lobotomie. Il y expérimente chez l'animal, puis chez l'homme, la stimulation électrique du cerveau, ou E.S.B. (Electrical Stimulation of Brain), ainsi que la lecture de certains signaux cérébraux. La stimulation et la lecture des signaux sont faites grâce à des électrodes implantées dans certaines parties du cerveau, pour constituer des implants cérébraux. Dans un premier temps, les électrodes sont reliées par un fil à un circuit électrique externe, puis, en raison de problèmes d'hygiène et de déplacement, il met au point un système radio commandé: le "stimoceiver". Il écrit en 1952 son premier article sur le sujet. Delgado affirma que "le transmetteur peut rester dans la tête d'une personne durant toute sa vie. L'énergie pour le faire fonctionner est transmise par les ondes radio", il faisait peut-être référence à une batterie rechargeable par induction électromagnétique.

 


En stimulant ainsi différents sites du cerveau, il parvient à plusieurs effets, sur la motricité, sur les émotions et l'humeur, et sur d'autres points :

 

  • Motricité:

Delgado pouvait contrôler des animaux comme des "jouets électriques", en pressant différents boutons, il pouvait ainsi faire ouvrir et fermer les yeux à un singe, lui faire tourner la tête, bouger la langue et les lèvres, provoquer un grognement, le faire éternuer, bailler, augmenter ou diminuer fortement la quantité de nourriture consommée, faire tomber en sommeil profond ou maintenir éveillé, modifier le rythme cardiaque, il pouvait également forcer un chat à se lécher y compris durant son sommeil et le forcer à lever une patte. Avec des stimulations dans l'hypothalamus, il pouvait contrôler la dilatation des pupilles "aussi facilement qu'un objectif d'appareil photo".

 

Delgado fit également des expériences sur des humains, et réussit à forcer quelqu'un à plier les doigts, le signal électrique envoyé dans le cerveau étant supérieur à la volonté du patient(cobaye) de garder les doigts tendus.

 

  • Emotions et humeur:

En stimulant différentes régions du système limbique, il pouvait provoquer de la peur, de la très forte nervosité, de la convoitise, de l'hilarité, du bavardage, et d'autres réactions. En stimulant la région limbique appelée septum il pouvait provoquer de l'euphorie, dans certains cas suffisamment forte pour contrer une dépression ou une douleur physique. D'après Delgado dans une publication, la stimulation de différents points de l'amygdale et de l'hippocampe pouvait provoquer des sensations agréables, de l'exaltation, un état de réflexion, de la concentration, des sentiments bizzares, une forte relaxation, des visions colorées, et autres réactions.

 

Chez un chimpanzé équipé d'un stimoceiver et de 100 électrodes, il parvint en quelques jours à réduire de 99 % la fréquence de signaux cérébraux, de type "spindle"(fuseaux), spontanément émis par l'amygdale, en stimulant la substance grise périaqueducale pour provoquer une réaction d'aversion à chaque fois que le stimoceiver détectait un spindle amygdalien. Durant cette expérience, le chimpanzé s'est montré plus calme, moins attentif, moins motivé, et son appétit diminua.

 

  • Autres:

Delgado disait également pouvoir inspirer un mot dans les pensées et provoquer des hallucinations auditives comme l'écoute d'un morceau de musique du début jusqu'à la fin. Il affirma: "Nous sommes seulement au début de notre compréhension de la stimulation électrique du cerveau, mais nous savons qu'elle peut retarder un battement cardiaque, bouger un doigt, inspirer un mot dans la mémoire[les pensées], et provoquer des sensations" . Il pu également provoquer la remémoration d'évènements oubliés depuis longtemps.

 

Source : Wikipédia [Fr]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages