13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 17:31

Un sociologue français, Antoine Bueno, a repris de manière froide la culture et les habitudes de vie des innocents nains de Peyo. Le pire est que cet auteur adore ces personnages de bandes dessinées, mais que cela lui a permis d'éclairer l'étrange société dans laquelle ils étaient nés : la France des années 50. Dans son ouvrage, le « petit livre » (pas dédicacé par Peyo), il avoue avoir trouvé les éléments suivants. 

1- Antisémitisme : le méchant sorcier Gargamel, décrit comme horrible, sale, avec un nez fourchu et qui est fasciné par l'argent. La caricature typique du juif de l'époque. 
2- Socialisme : les Schtroumpfs n'ont pas de notion de propriété et font tout ensemble; 
3- Stanilisme : le chef est un barbu qui se distingue par son chapeau... rouge. 
4- Nazisme : aucune entente avec le « juif » Gargamel et son chat 
5- Racisme : dans un des épisodes, les Schtroumpfs deviennent noirs … et méchants. Ils sont réduits à l'état de primitifs. 
6- Sexisme : la seule "femelle" est blonde et se comporte de manière caricaturale.

 

 

Source : Sur-la-toile.com

Partager cet article

Repost0

commentaires