Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 avril 2011 1 04 /04 /avril /2011 12:37

Déjà dans le Japon médiéval la poésie était un art. Dans les cours des shoguns on récitait des poèmes.
Il existe 3 grandes formes de poésie japonaise : le haïku le plus connu, le tanka et le renku.

Le haïku, petit poème très court, comporte 17 syllabes sur seulement 3 lignes, comportant respectivement 5, 7, 5, syllabes. Donc très court mais très évocateur ils sont intuitifs : un moment de la vie, un instant de nature. Rappellant toujours une saison.

kono aki wa
nande toshiyoru
kumo ni tori
Basho

Cet automne-ci
pourquoi donc dois-je vieillir ?
oiseau dans les nuages

 

La traduction en français ne correspond pas aux 17 syllabes.


Basho Matsuo (1644 – 1695) est connu comme le premier grand poète
de l'histoire du haïku.

Ses haïkus sont quelques fois un peu théâtraux, mais la plaisanterie,
la mélancolie sont présentes, tout en rappelant la grandeur de la nature
et l'aspect éphémère de l'homme.

Un vieil étang
Une grenouille saute
Des sons d'eau
Basho

Rien ne dit
dans le chant de la cigale
qu'elle est près de sa fin
Basho

 

Presque tous les japonais connaissent quelques haïku des plus grands poètes.

Le haïku fait partie de la culture et du patrimoine japonais.
Chacun peut faire des haïku, mais pas essayer de copier, surtout rester soi-même dans sa pensée.


Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages