Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 11:44

boutdeplastique-293970-jpg 177550

Le film photovoltaïque souple et transparent conçu par une société française permet de recharger un téléphone portable à la lumière du jour.

 

 

C'est une petite avancée technologique qui pourrait donner lieu à un véritable bond en avant. La société française Wysips a mis au point un film photovoltaïque souple et transparent, capable de recharger un téléphone portable à la lumière du jour. La démonstration a été faite avec un smartphone, mais n'importe quelle surface peut être habillée de ce film souple. Une fenêtre, une façade, une voiture ou encore un ordinateur peuvent ainsi transformer la lumière en énergie pour un coût raisonnable. Une fois développée, cette technologie pourrait intégrer des tissus qui deviendraient, eux aussi, capables de produire de l'énergie. Le rendement énergétique est d'environ 10 % (soit 100 watts par mètre carré). C'est environ 30 % de moins qu'un panneau photovoltaïque classique que l'on retrouve sur les toitures.

 

 

Six heures pour recharger pleinement la batterie

 

Un prototype de téléphone équipé de ce film vient d'être dévoilé. Les démonstrations ont prouvé que le film, épais de 0,1 mm, ne venait pas perturber les capacités tactiles des appareils. En l'état actuel de la technologie, le système ne permet pas de recharger intégralement la batterie de ce téléphone (6 heures en plein soleil pour une recharge complète, c'est long), mais l'autonomie de l'appareil est largement améliorée. La révolution est en marche.

 

"Nous venons de finaliser un premier prototype et, d'ici à six mois, nous fabriquerons les premières unités en série. Comme nous sommes sur un modèle de licence non exclusive, à terme nos technologies seront accessibles à tous les fabricants", explique Ludovic Deblois au Point.fr. Ces modules solaires permettront de ne pas augmenter la taille des batteries des smartphones, qui ne seront, a priori, jamais en panne. Les pays en voie de développement sont aussi un coeur de cible privilégié pour la société française. Wysips prévoit de vendre chaque film pour moins d'un euro aux fabricants d'électronique. Un prix modique au regard du progrès accompli.

 

Par Clément Pétreault

Source : Lepoint.fr 

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages