5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 12:55

Le centre des addictions de l'université Columbia a effectué un sondage auprès d'un millier d'adolescents à propos de leur utilisation des médias sociaux, de la télévision … et de la consommation de « substances ». Par là, on entend tabac, alcool ou cannabis. Conclusion : si l'on compare les jeunes de 12 à 17 ans qui n'utilisent pas du tout les réseaux sociaux et ceux qui les utilisent, ces derniers sont :


- 5 fois plus susceptibles de fumer
- 3 fois plus susceptibles de prendre de l'alcool
- 2 fois plus susceptibles de fumer du cannabis


Pour un psychiatre, il n'est pas « réac » pour les parents de restreindre ou surveiller l'utilisation des médias sociaux (comme Facebook) par leurs enfants. C'est surtout la banalisation d'images de jeunes en train de boire, de prendre de la drogue ou carrément d'être ivre mort qui pose problème : une image vaut mieux qu'un long discours en termes d'influence et de « normalité sociale ».

 

 

Source : Sur-la-toile

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
<br /> Il y a aussi le côté que les gens sont plus social que jamais, grâce à Facebook. Ils restent d'avantage plus de temps ensemble (réel + a distance).<br /> <br /> <br />
Répondre