Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 23:34

 

Alors que les rapports sur la dangerosité des produits contenus dans les désodorisants se multiplient, voici les conseils de NEOPLANETE pour adopter des solutions alternatives...

 

Les produits d’entretien sont à nouveau montrés du doigt par les instituts de protection des consommateurs. Cette fois, ce sont les produits désodorisants qui sont examinés à la loupe. L’Ineris, Institut national de l’environnement industriel et des risques, a publié un rapport dans lequel il indique que les terpènes présents dans les désodorisants peuvent constituer un risque pour la santé. L’Ineris explique que «le rapport souligne en premier lieu le déficit de données accessibles sur les émissions de substances polluantes par les produits (…) et la nécessité de réaliser des travaux expérimentaux complémentaires». Vous pouvez télécharger le rapport ici.

 

En 2008 déjà, l’association de consommateur UFC-Que Choisir présentait une étude sur les désodorisants d’intérieur en mesurant leur niveau d’émissions dans l’air en composés organiques volatils, en substances chimiques, cancérigènes, irritantes ou allergènes. Malgré ce qu’on pourrait croire, les encens sont tous polluants et contiennent des molécules cancérigènes (formaldéhyde et benzène). L’enquête déconseille aussi l’utilisation d’aérosols hypoallergéniques ou assainissant ces derniers émettant du limonène, une molécule irritante.

 

Pour résumé, les quatre problèmes liés à l’utilisation d’un parfum d’intérieur chimique ou d’un désodorisant sont: les risques d’irritation au niveau respiratoire ou pulmonaire, les risques d’allergie en relation avec les différents parfums, les désodorisants sont également suspectés de perturber le système hormonal, et les effets sur la santé liés à la présence de substances cancérigènes et/ou toxiques dans les émanations de ces produits.

 

Quelles sont les alternatives ?

- Les produits bio

 

Désodorisants atmosphère Maison nette antibactérien

 

Ce désodorisant d’atmosphère bio «Maison nette anti-bactérien» Ecodoo est un désinfectant multi-fonctions (bactériostatique, bactéricide, fongicide, désodorisant). Il est garanti sans gaz, mais propulsé à l’air pur, il est sans danger d’inflammation et respectueux de la couche d’ozone. Sa formule hypoallergénique  minimise les risques d’allergie, il est inoffensif pour l’homme, les animaux domestiques et les plantes. Ses composants actifs sont uniquement d’origine végétale et minérale. Composition: alcool, combinaison d’huiles essentielles 100% pures et naturelles d’origan, thym et de ravensara (bactéricides), de citronnelle (répulsive), de pin, niaouli, eucalyptus, girofle et lavandin (synergie bactéricide). 10,80 €. juste-bio.com

 

Senteurs des Garrigues Ecodoo

 

Ce produit laisse une agréable odeur de fraîcheur citronnée. Sans PEG, EDTA, PBO, colorants de synthèse, il s’agit d’une formule concentrée à base de matière active végétale, avec des huiles essentielles bio 100% pures et naturelles. Le produit est garanti sans ni butane ni propane. Composition : alcool, combinaison d’huiles essentielles 100% pures et naturelles de citronnelle, eucalyptus, lemongrass, verveine. 9,07 €. webecologie.com

 

Air delys Agrumes 200ml – Etamine du Lys

 

Les huiles essentielles de ce désodorisant d’air et de tissus sont toutes issues de l’agriculture biologique. Le petit plus de ce produit? Son flacon pompe ainsi que son spray sans gaz propulseur rendent l’article économique et écologique. L’emballage est entièrement recyclable, la biodégradabilité optimale. Sa composition ?  Des huiles essentielles biologiques de mandarine rouge, orange, pamplemousse et citron 100% pures et naturelles. 9,24 €. laboutiqueecologie.com

- Les astuces de grands-mères

 

Afin de réaliser un désodorisant au thym, prenez du thym et de la lavande et faites-les tremper pendant plusieurs heures dans un bol contenant de l’alcool à 90 degrés. Laissez macérer. Prenez un tissu doux et imbibez-le de ce mélange. Servez-vous en pour nettoyer ou dépoussiérez vos meubles.

 

Pour fabriquer un désodorisant moquette par vous-même, sans que cela ne coûte une fortune, mélangez 50 grammes de talc avec votre parfum préféré, 75 grammes de bicarbonate de soude et deux cuillères à soupe de farine de maïs. Mélangez le tout, puis saupoudrez-le sur la moquette. Laissez agir un bon quart d’heure, et passez l’aspirateur.

 

Sources : danger-sante.org/desodorisant-diffuseur-parfum/ineris.fr et trucsdegrandmere.com

 

Sources principal : 20minutes.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

commentaires

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages