Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2011 4 24 /03 /mars /2011 01:48

Il est impossible de faire du feu en frottant ou en frappant deux silex l’un contre l’autre.


Détails :

C’est une idée reçue qui date de l’époque des briquets à silex, utilisés au XIXe siècle.

 

Nos ancêtres préhistoriques utilisaient bien un silex (ou toute autre pierre assez dure) pour faire du feu, mais pas que ça.

 

Il leur fallait :
– Un percuteur : une pierre dure en silex, quartz ou granit ;
– Un briquet : une pierre riche en sulfure de fer, de la pyrite ou de la marcassite, qui lance des étincelles quand on la percute avec le silex ;
– Un initiateur : par exemple de l’amadou (une matière cotonneuse tirée d’un champignon nommé Ungulina fomentaria), qui se consume en recevant les étincelles.

 

Une fois l’amadou embrasé, il suffit de le mettre rapidement en contact avec une matière combustible comme de la paille ou du lin, puis de souffler énergiquement afin que les flammes apparaissent.

 

C’est en fait le principe encore utilisé dans les briquets (préhistoriques !) à essence, comme le Zippo : un percuteur très dur (la molette) produit une étincelle en contact avec le briquet (la pierre) qui enflamme la mèche (l’initiateur) coincée dans du coton imbibé d’essence (le combustible) pour plus d’efficacité.

 

 

Sources :
Wikipedia – Technique de production du feu
Histoire-fr.com – Les hommes préhistoriques frappaient des silex pour faire du feu

Fr.Spontex.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Pages