Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 14:51

Les pangolins (du malais pang goling : « celui qui s’enroule ») ou Manidés encore appelés fourmiliers écailleux, sont des mammifères insectivores édentés dont le corps allongé est en grande partie recouvert d'écailles, qui vivent dans les régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. La première étude faite autour du pangolin semble être celle de Francis Banguet figurant dans son inventaire non-exhaustif de la faune d'Afrique centrale datée de 1935.

 

Avec ses écailles soudées on peut le confondre avec les membres de la classe des reptiles.

 

Description 

Le pangolin possède des similarités extérieures avec l'oryctérope et le tatou. Selon les espèces, le corps, brunâtre et allongé, mesure entre 30 et 80 cm de long. Il est prolongé par une queue parfois plus longue encore. Le pangolin géant, le plus grand, pèse jusqu'à 35 kg et mesure 1,5 m. La tête est étroite et allongée. Les pattes, courtes, se terminent par cinq doigts griffus. Les écailles, entre lesquelles poussent quelques poils, s'imbriquent pour recouvrir les surfaces supérieures et latérales du corps, queue comprise ; seuls le museau, le ventre et l'intérieur des pattes en sont dépourvus. La langue est très longue et mesure jusqu'à 30 cm chez le pangolin géant.

 

Habitat 

Les pangolins peuplent les forêts et les savanes des régions tropicales et équatoriales d'Afrique et d'Asie du Sud-Est. Ils préfèrent les sols sableux ou terreux dans lesquels ils peuvent fouir afin de trouver leur nourriture.

 

Alimentation 

Le pangolin se nourrit de fourmis et de termites grâce à sa langue visqueuse sur laquelle les insectes restent collés. Il prend un nombre de repas peu important à cause de la durée peu commune de ceux-ci. En raison de la causticité de l'acide formique que les fourmis expulsent pour se défendre, ses repas sont assez douloureux et doivent être très souvent écourtés.


Éthologie 

Le pangolin est généralement nocturne et reste à l'abri durant la journée. Les espèces terrestres creusent un terrier et les espèces arboricoles — telles le pangolin à petites écailles — utilisent leur queue pour grimper et s’enrouler autour des branches. La vue médiocre est compensée par un bon odorat et une ouïe fine.

 

En cas de danger, à l'instar des tatous, le pangolin rabat sa tête entre ses pattes antérieures et s'enroule sur lui-même. Il peut blesser l'attaquant en contractant ses puissants muscles afin de hérisser ses écailles.

 

Le pangolin étant solitaire, le mâle et la femelle ne se rencontrent que pour s'accoupler. La femelle ne donne généralement naissance qu'à un petit, dont les écailles ne durcissent qu’après quelques jours. Lors du déplacement, les petits s’accrochent sur le dos ou à la queue de la mère.

 

 

Pangolin.jpg

 

Pangolin-3.jpg

 

Pangolin-2.jpg

 

Pangolin-1.jpg

 

Source : Wikipedia - Pangolin (fr)

Partager cet article

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article

commentaires

Rechercher

Pages