Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 15:23

Une prophétie autoréalisatrice est une prophétie qui modifie des comportements de telle sorte qu'ils font advenir ce que la prophétie annonce. Ce qui n'était qu'une possibilité parmi d'autres devient réalité, par l'autorité de l'oracle qui énonce la prophétie ou par la focalisation des esprits sur cette possibilité.

L'inverse, la prophétie autodestructrice ou paradoxe du prophète ou encore paradoxe du prévisionniste, est une prédiction qui, au contraire, détruit les possibilités de réalisation de la prédiction.

Dans les deux cas, le fait d'énoncer la prédiction et de trouver des gens pour y croire modifie les anticipations et donc les comportements.

 

Prophetie-autodestructrice.jpg

 

Prophétie autodestructrice

La situation réciproque de la prophétie autoréalisatrice est appelée en anglais « Self-defeating prophecy », l'expression est généralement traduite « prophétie autodestructrice ». Cette fois, c'est le fait d'annoncer un événement qui le contrecarre.

 

On trouve notamment de telles situation en économie : par exemple, le fait d'annoncer qu'une ressource sera abondante et pas chère l'an prochain (ou, respectivement, sera rare et chère), incite des investisseurs à augmenter leur besoin de cette ressource (respectivement : s'organiser pour s'en passer le plus possible), ce qui augmente la demande (respectivement : la baisse) et joue en sens inverse de la prédiction. L'effet est suffisant pour que les prévisionnistes professionnels en tiennent compte, sous peine de détruire leur crédibilité.

 

Par exemple on considère souvent que le désastre que devait causer le bogue de l'an 2000 était une prophétie autodestructrice car l'annonce d'une catastrophe a permis d'obtenir la mobilisation nécessaire pour la contrecarrer. On peut mobiliser un tel raisonnement pour analyser l'élection présidentielle française de 1995, le fait qu'Édouard Balladur ait été annoncé vainqueur par de nombreux journaux aurait pu provoquer sa défaite. Idem pour l'élection de 2002 : la prédiction selon laquelle Lionel Jospin irait sans problème au second tour aurait démobilisé les électeurs et provoqué (en partie) sa défaite ; la simple possibilité que J.M. Le Pen soit élu suffit à mobiliser massivement ses opposants et rendre franchement impossible cet événement (prophétie autodestructrice).

 

 

Exemples de prophéties autoréalisatrices dans différents domaines


Éducation

Différentes expériences ont montré que le système éducatif (parents comme enseignants) était sensible aux réputations des élèves. Dans une certaine mesure, le fait d'annoncer que des enfants sont bons ou en difficulté, dociles ou rebelles, contribue à les rendre tels. Par exemple si on pense détecter un certain talent (artistique par exemple) chez un enfant, on le poussera vers une carrière de ce type, on lui demandera plus d'efforts et plus de travail ce qui contribuera à lui donner un niveau supérieur à la moyenne, justifiant le talent prédéterminé.

L'effet Pygmalion est une forme célèbre de prophétie autoréalisatrice, aussi bien en matière de perceptions que de réalisation : en effet, si un professeur est particulièrement convaincu d'avoir de bons élèves, d'une part cette confiance lui fera mieux apprécier leurs travaux, d'autre part cette confiance peut motiver ses élèves, qui feront des progrès.

 

Économie

Les agents économiques adaptent leur comportement en fonction de l'anticipation qu'ils font d'un phénomène (inflation...) et de ce fait provoquent ce phénomène. Annoncer la hausse du prix d'une marchandise, a fortiori sa pénurie, provoque des achats de précaution et contribue à la hausse du prix, voire à la pénurie. La bourse permet à des prophéties de se réaliser si elles sont suffisamment crues. Une monnaie bénéficiant de la confiance de suffisamment de spéculateurs voit son cours augmenter, même si elle n'est pas réellement sous-cotée auparavant. Inversement, annoncer qu'une valeur sera sous-évaluée peut suffisamment inciter à l'acheter pour que la prévision se retrouve invalidée : la prophétie est alors autodestructrice.

 

Guerre et paix

L'engrenage des antagonismes est en partie fondé sur les intentions qu'on prête, à tort ou à raison, à l'autre.

Au chapitre des prophéties auto-réalisatrices, le fait de considérer l'autre comme hostile conduit à prendre des précautions (voire d'actions préventives), que l'autre peut interpréter comme autant de menaces ou même d'agressions caractérisées qui le mettront de mauvaise humeur et motivant de sa part des mesures symétriques : l'hostilité se renforce. Inversement, la conviction que l'ennemi est conscient des risques et n'ira pas trop loin dans la mesure où on reste soi-même dans certaines limites est un facteur psychologique important, parfois modérateur et auto-réalisateur (comme pendant la guerre froide), parfois au contraire générateur de tensions croissantes et de prophétie auto-destructrice (comme la volonté de paix à tout prix du Royaume-Uni et de la France fut un des facteurs des exigences croissantes d'Hitler qui conduisirent à la guerre).

 

Politique

L'influence des journaux permet aujourd'hui aux journalistes de faire des prophéties autoréalisatrices lors des élections : ainsi Daniel Schneidermann perçoit la désignation de Ségolène Royal comme candidate à l'élection présidentielle française de 2007 comme une prophétie autoréalisatrice.

 

Médecine

L'effet placebo permet de guérir une personne à condition qu'elle croie en sa guérison. L'effet inverse s'appelle l'« effet nocebo »

 

Sciences

La Loi de Moore (dont l'un des énoncés prévoit que tous les 18 mois le nombres de transistors double dans les microprocesseurs) est souvent perçue comme une prophétie autoréalisatrice.

 

Source : Wikipédia [Fr]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Rechercher

Pages