Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:52

Serval est une application Android créée par un chercheur australien en partenariat avec des étudiants de l'INSA. Encore au stade bêta de son développement, l'application propose aux possesseurs de mobiles sous Android de téléphoner à d'autres utilisateurs et de manière décentralisée.

 

 

Pour ce faire, l'application utilise ce que l'on appelle un réseau mesh. C'est un réseau maillé entre différents appareils, et dont tous les hôtes sont connectés de proche en proche (le WiFi ici). Aucune hiérarchie n'existe entre eux, et dans le cas de la panne d'un équipement, les appareils restants prennent le relais afin de déterminer d'autres routes. Un moyen donc de se passer de dispositifs de centralisation, comme les antennes dans le cas des mobiles.

Avec cette application, lorsque vous souhaiterez contacter un autre téléphone, s’il est à proximité la connexion s'établira directement, et dans le cas contraire, l'appel rebondira sur plusieurs nœuds du réseau jusqu'à atteindre sa destination. Un moyen pour les utilisateurs de se passer des opérateurs et des cartes SIM, et de pouvoir assurer une continuité du réseau même en cas de problèmes avec les antennes.

 

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Internet
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:45

Ce solvant utilisé pour les nettoyages à sec est considéré comme cancérigène par l'Organisation mondiale de la Santé depuis 1995.

 

 

L’interdiction progressive du perchloroéthylène dans les pressings, dont le projet d’arrêté a été mis en consultation fin 2011, devrait intervenir « avant l'été », a indiqué vendredi le ministère de l’Ecologie.

 

Le produit, interdit dans les nouvelles installations au Danemark et aux Etats-Unis, est un solvant utilisé pour le nettoyage à sec. Classé depuis 1995 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme cancérogène probable, il peut avoir des effets neurologiques et un impact sur les reins et le foie.

 

Le projet d’arrêté prévoit « l’interdiction de toute nouvelle installation fonctionnant au perchloroéthylène située dans des locaux contigus à des habitations ». L’arrêté devrait être publié « avant l'été », a-t-on précisé au ministère.

 

En outre, l’activité des pressings sera suspendue « si la valeur d’action rapide de 1 250 µg/m3 recommandée par le Haut Conseil de la santé publique est dépassée dans les appartements et locaux contigus aux pressings ».

 


«Arrêt progressif»

Les ministères de l’Ecologie et de la Santé prévoient aussi « l’arrêt progressif des installations existantes fonctionnant au perchloroéthylène » selon le calendrier suivant :

- au 1er janvier 2014, interdiction d’utiliser une machine au perchloroéthylène de plus de 15 ans,

- arrêt au 1er janvier 2018 des installations ne bénéficiant pas de la marque NF, une norme qui, selon le ministère, assure l'étanchéité des machines,

- arrêt au 1er janvier 2022 des installations de marque NF « sauf à respecter certaines distances de rejet par rapport aux bâtiments voisins ».


Les distances de rejet doivent être d’au moins trois mètres au-dessus des bâtiments situés dans un rayon de 15 mètres et huit mètres au-dessus de toute prise d’air neuf.

 

Ce projet d’arrêté a été soumis le 13 décembre 2011 à des associations et experts scientifiques, aux syndicats professionnels et aux ministères concernés, a indiqué le ministère. Il sera disponible sur internet début mai, pour consultation du public. Le 29 mai, le Conseil supérieur des risques technologiques donnera son avis technique et l’arrêté sera soumis aussitôt à la signature du ministère de l’Ecologie.

(AFP)

 

 

Source : Liberation.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 15:32

La mode incite parfois à opter pour des vêtements qui moulent le corps ou l'enserrent au point de susciter des malaises. Une étude parue dans le Canadian Medical Association Journal fait état notamment de la compression de certains nerfs causée par des pantalons trop serrés. Certaines tenues occasionnent non seulement un inconfort mais aussi l'apparition de maux à ne pas négliger.

 

 

Les caleçons trop serrés, les shorts et culottes qui gainent le corps tendent à provoquer de l'incontinence, des troubles associés à la panique, de l'hyperventilation ou même des brûlures à l'estomac. Des problèmes urinaires ainsi que des infections pourraient provenir du port de pantalons slim qui exercent une trop forte pression sur la région pelvienne.

Certains accessoires tel que les cravates, colliers ou collets trop ajustés peuvent engendrer des glaucomes, des étourdissements, des céphalées ainsi que des douleurs irradiant jusqu'aux épaules suite à une trop forte pression subie par la veine jugulaire. Les souliers trop étroits entraîneraient possiblement une déformation des orteils et du pied, sans compter les ampoules, les brûlures ressenties, les mycoses aux orteils ainsi que l'apparition d'ongles incarnés.

L'étalage des malaises qui guettent les adeptes de vêtements très collants porte pour le moins à réfléchir. Faire preuve comme en toute chose de modération et délaisser le port quotidien de tels habits devraient nous prémunir contre ces malaises non souhaitables.

 

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 13:22

L'ornithorynque (Ornithorhynchus anatinus) est une espèce de petits mammifères semi-aquatiques endémique de l'est de l'Australie, y compris la Tasmanie. C'est l'une des cinq espèces de l'ordre des monotrèmes, seul ordre de mammifères qui ponde des œufs au lieu de donner naissance à des petits complètement formés (les quatre autres espèces sont des échidnés). C'est la seule espèce survivante de la famille des Ornithorhynchidae et du genre Ornithorhynchus bien qu'un grand nombre de fragments d'espèces fossiles de cette famille et de ce genre aient été découverts.

 

L'apparence bizarre de ce mammifère pondant des œufs, muni d'aiguillons venimeux, à la mâchoire cornée ressemblant au bec d'un canard, à queue évoquant un castor, qui lui sert à la fois de gouvernail dans l'eau et de réserve de graisse, et à pattes de loutre a fortement surpris les premiers explorateurs qui l'ont découvert ; bon nombre de naturalistes européens ont cru à une plaisanterie. C'est l'un des rares mammifères venimeux : le mâle porte sur les pattes postérieures un aiguillon qui peut libérer du venin capable d'infliger de vives douleurs à un être humain. Les traits originaux de l'ornithorynque en font un sujet d'études important pour mieux comprendre l'évolution des espèces animales et en ont fait un des symboles de l'Australie : il a été utilisé comme mascotte pour de nombreux évènements nationaux et il figure au verso de la pièce de 20 cents australiens.

 

Jusqu'au début du XXe siècle, il a été chassé pour sa fourrure mais il est protégé à l'heure actuelle. Bien que les programmes de reproduction en captivité aient eu un succès très limité et qu'il soit sensible aux effets de la pollution, l'espèce n'est pas encore considérée comme en danger.

 

 

Taxonomie et étymologie

Quand le premier ornithorynque fut découvert par les Européens en 1798, le gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud, le capitaine John Hunter, en fit envoyer un pelage et des dessins en Grande-Bretagne. Les scientifiques britanniques furent d’abord persuadés qu’il s’agissait d’un canular. George Kearsley Shaw, qui fit la première description de l’animal dans le Naturalist’s Miscellany en 1799, expliquait qu’il était impossible de ne pas avoir de doute sur l’existence réelle de l’animal et Robert Knox croyait qu’il s’agissait d’un montage, œuvre d’un taxidermiste asiatique. Il pensait que quelqu’un avait cousu un bec de canard sur la fourrure d’un animal ressemblant à un castor, et Shaw essaya même de trouver les points de couture.

 

L’animal fut appelé Platypus par les Anglais, nom composite dérivé des mots grecs πλατύς (« platís », plat, large) et πους (« pois », pied), c’est-à-dire « pied plat ». Mais on s’aperçut très vite que ce nom avait déjà été utilisé pour désigner un invertébré, un coléoptère de la famille des Platypodidae, super-famille des Curculionoidea, par l’entomologiste Johann Friedrich Wilhelm Herbst (1743-1807). Un autre zoologiste, qui avait reçu également un animal de la part de Joseph Banks, Johann Friedrich Blumenbach, lui avait donné en parallèle un nom différent en 1800 : Ornithorhynchus paradoxus et il fut finalement appelé Ornithorhynchus anatinus. Le nom ornithorynque vient des éléments grecs ὀρνιθο- et ῥυγχος (« ornitho-, rhynkhos »), qui signifient « à bec d’oiseau », et le nom d’espèce anatinus qui signifie « comme un canard » en latin.

 

Le monde entier ne découvrit l’ornithorynque qu’en 1939 quand le magazine National Geographic publia un article décrivant les efforts pour l’étudier et le maintenir en captivité (tâche très difficile : le premier lieu où il a survécu — et toujours un des seuls — est la réserve d'Healesville au Victoria). Bien peu de jeunes ont pu être élevés jusqu’à présent : la première portée née en captivité date de 1943.

 

 

Électrolocalisation

Les monotrèmes sont les seuls mammifères à être dotés du sens de l'électrolocalisation : ils peuvent en partie localiser leurs proies en détectant le champ électrique produit par leurs contractions musculaires. L'électrolocalisation de l'ornithorynque est la plus sensible de celles de tous les monotrèmes.

 

Les électrorécepteurs sont situés dans la partie caudale de la peau du bec tandis que les mécanorécepteurs (qui détectent le toucher) sont répartis uniformément dans tout le bec. Ces récepteurs vont transmettre leurs informations à une partie du cortex cérébral située dans la partie somesthésique. Quelques cellules reçoivent leurs informations des deux types de récepteurs, suggérant une association étroite entre eux. Ces deux types de récepteurs dominent la carte somatotopique du cerveau de l'ornithorynque, un peu comme la main domine la carte de l'homonculus de Penfield chez l'homme.

 

On pense que l'ornithorynque peut déterminer la direction de la source électrique en comparant l'intensité du signal selon l'orientation de son bec. Ceci expliquerait les mouvements caractéristiques de va-et-vient de la tête pendant qu'il chasse. Les cellules communes pour les deux types de récepteur suggèrent un mécanisme de détermination de distance de la proie par comparaison du temps d'arrivée des deux types de signaux.

 

 

Habitat

L'ornithorynque est un animal semi-aquatique vivant dans les petits cours d'eau sur un territoire s'étendant des régions froides des hautes terres de Tasmanie et des Alpes australiennes jusqu'aux forêts pluviales tropicales du Queensland côtier dans le bas de la péninsule du Cap York.

 

En captivité, l'ornithorynque peut vivre jusqu'à vingt-et-un ans et dans la nature, son espérance de vie est comprise entre 10 et 15 ans. Le taux de mortalité naturelle est faible. Ses prédateurs naturels sont les serpents, les rats d'eau, les goannas et les rapaces. Il se peut que les ornithorynques soient rares dans le nord de l'Australie à cause des crocodiles. L'introduction des renards comme prédateurs des lapins semble être intervenue sur la baisse de la population sur le continent australien. C'est un animal essentiellement nocturne mais que l'on peut voir quelquefois en activité dans la journée surtout lorsque le ciel est couvert. Il vit sur les berges des cours d'eau et les zones ripariennes où il peut trouver à la fois sa nourriture dans et au bord de l'eau et son habitat en creusant des terriers pour se reposer et se reproduire. Un mâle peut ainsi posséder jusqu'à 7 kilomètres (4,4 miles) de berges qu'il partage avec 3 à 4 femelles.

 

L'ornithorynque est un excellent nageur et il passe beaucoup de temps dans l'eau à la recherche de nourriture. C'est le seul mammifère à se déplacer dans l'eau en utilisant uniquement ses pattes antérieures dans un mouvement alterné pour avancer ; bien que les pattes postérieures soient également palmées, il ne les utilise pas pour avancer mais uniquement en les plaçant le long du corps pour se diriger comme il le fait aussi avec sa queue. Bien qu'il passe des heures entières à fourrager dans une eau à moins de 5 °C, c'est un animal homéotherme qui maintient la température de son corps à 31 °C. En plongée son cœur ralentit pour économiser sa consommation d'oxygène. Il plonge environ pendant 30 secondes et ne peut pas dépasser 40 secondes sous l'eau lorsqu'il recherche de la nourriture mais il pourrait y rester jusqu'à 11 minutes (3 minutes en moyenne) au repos. Il a besoin de 10 à 20 secondes de récupération en surface avant de replonger mais il n'y a pas de relation entre le temps de plongée et le temps de récupération.

 

 

Nourriture

L'ornithorynque est un animal carnivore qui a besoin de consommer tous les jours l'équivalent en nourriture de 20 % de son poids, ce qui lui demande de passer en moyenne 12 heures par jour dans l'eau pour cette activité. Il se nourrit de vers, de larves d'insectes, de crevettes d'eau douce et d'écrevisses qu'il déniche dans le lit des rivières en fourrageant avec son bec ou en les attrapant en nageant. Il les stocke dans ses bajoues et les mange ensuite sur le rivage.

 

 

L-Ornithorynque--Ornithorhynchus-anatinus-.jpg

 

 

Source : Wikipedia - Ornithorynque [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
26 avril 2012 4 26 /04 /avril /2012 12:48

« Espoir… Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne. Je voudrais aider tout le monde dans la mesure du possible, juifs, chrétiens, païens, blancs et noirs. Nous voudrions tous nous aider si nous le pouvions, les êtres humains sont ainsi faits. Nous voulons donner le bonheur à notre prochain, pas lui donner le malheur. (…)
Chacun de nous a sa place et notre terre est bien assez riche, elle peut nourrir tous les êtres humains. Nous pouvons tous avoir une vie belle et libre mais nous l’avons oublié… »

— Discours du barbier juif extrait du Dictateur (1940)

 

 

        « Tous ces gens vous applaudissent parce que personne ne comprend ce que vous faites ; tandis que moi, ils m'applaudissent parce que tout le monde me comprend. »


            — S'adressant à Albert Einstein lors d'une visite des studios d'Hollywood.

Repost 0
Published by Milem - dans Citations
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 12:39

« L’intelligence, c’est comme les parachutes, quand on n’en a pas, on s’écrase. »

 

« On peut rire de tout, mais pas avec tout le monde. »

 

« La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale. »

 

« L’intelligence, c’est le seul outil qui permet à l’homme de mesurer l’étendue de son malheur. »

 

« Si on ne parlait que de ce qu’on a vu, est-ce que les curés parleraient de Dieu ? Est-ce que le pape parlerait du stérilet de ma belle-sœur ? Est-ce que Giscard parlerait des pauvres ? Est-ce que les communistes parleraient de liberté ? Est-ce que je parlerais des communistes ? »

 

« Toute la vie est une affaire de choix. Cela commence par : « la tétine ou le téton ? » Et cela s’achève par : " Le chêne ou le sapin ? " »

 

« Ce n’est pas parce que l’homme a soif d’amour qu’il doit se jeter sur la première gourde. »

 

« Je ne suis pas pour la femme-objet, au contraire j’aime bien quand c’est moi qui ne bouge pas. »

 

« Pour que votre voyage de noces soit un succès total sur le plan touristique, sentimental et sexuel, la première chose à faire est de partir seul. »

 

« Le travail c’est pour les gens qui n’ont pas de talent. »

 

« Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d’entraînement, on peut arriver à en faire des militaires. »

 

« Vous pouvez railler, mais n'oubliez jamais qu'un jour ou l'autre, c'est celui qui raille qui l'a dans le train. »

 

« Le voisin est un animal nuisible assez proche de l'homme. »

 

« S'il n'y avait pas la Science, combien d'entre nous pourraient profiter de leur cancer pendant plus de cinq ans ? »

 

« Quand un philosophe me répond, je ne comprends plus ma question. »

 

« L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote. »

 

« L'élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame : "Je pense, donc tu suis." »

 

« La caractéristique principale d'un ami est sa capacité à vous décevoir. »

 

« Les aspirations des pauvres ne sont pas très éloignées des réalités des riches. »

 

« L’héroïsme, c’est encore la meilleure façon de devenir célèbre quand on n’a pas de talent. »

 

« Si c’est les meilleurs qui partent les premiers, que penser alors des éjaculateurs précoces ? »

 

« Plus cancéreux que moi, tumeur ! »

 

« Facile : Se dit d’une femme qui a la moralité sexuelle d’un homme. »

 

« J’aime bien les histoires qui finissent mal. Ce sont les plus belles car ce sont celles qui ressemblent le plus à la vie. »

 

 

Citations de Pierre Desproges

Repost 0
Published by Milem - dans Citations
commenter cet article
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 12:30

Yukio Mishima (三島 由紀夫, Mishima Yukio ) de son vrai nom Kimitake Hiraoka (平岡 公威, Hiraoka Kimitake ) est un écrivain japonais, né le 14 janvier 1925, et qui s'est suicidé par seppuku le 25 novembre 1970.

 

Mishima publia près de quarante romans pour un total d'une petite centaine d'ouvrages : essais, 20 recueils de nouvelles, 18 pièces de théâtre… Son œuvre est très ambiguë : jusqu'au début des années 1960, ses écrits sont de type plus européen que purement japonais. Il vivait d'ailleurs à l'occidentale, dans une villa moderne, généralement vêtu de complets-vestons, lisant abondamment les classiques européens (il affectionnait Racine, mais lisait aussi l'anglais et un peu le grec). Pourtant il se revendique de la tradition classique japonaise dont il est également familier. Ambiguïté aussi dans son attirance pour les hommes, tout à la fois assumée dans ses livres et refoulée dans sa vie.

 

 

Vie privée 

Après Confessions d'un masque, Mishima essaie de s’échapper de son personnage fragile en s’astreignant à des exercices physiques. En 1955, il a un corps d’athlète qu’il entretiendra jusqu’à la fin de sa vie et il devient un expert en kendo.

 

Mishima fréquente les bars homosexuels en observateur et aurait quelques liaisons avec des étrangers de passage au Japon. Après avoir envisagé une alliance avec Shoda Michiko, qui devient par la suite la femme de l'Empereur du Japon Akihito, il se marie en 1958 avec Yoko Sugiyama. Il aura avec elle deux enfants.

 

En 1968, il joue dans Le Lézard noir aux côtés de l'onnagata Akihiro Miwa, supposément son amant.

 

Dans les années 1960, il exprime des idées fortement nationalistes. En 1967, il s’engage dans les Forces d'autodéfense du Japon puis forme la milice privée Tatenokai (« société du bouclier ») destinée à assurer la protection de l’empereur.

 

À la fin de sa vie, il joue dans plusieurs films et co-réalise une adaptation de sa nouvelle Patriotisme (憂国, Yūkoku ).

 


Suicide par éventrement 

Au cours de l'année 1970, il achève sa tétralogie La Mer de la fertilité avec son quatrième tome, L'Ange en décomposition. Le 25 novembre, il poste à son éditeur la fin de son manuscrit puis se rend au ministère des Armées accompagné de quatre jeunes disciples. Au deuxième étage de l'École militaire du quartier général du ministère de la Défense, quartier d'Ichigaya à Shinjuku (Tokyo), aujourd'hui Mémorial des forces japonaises d'autodéfense, il prend en otage le général commandant en chef des forces d'autodéfense et fait convoquer les troupes : il leur tient alors un discours en faveur du Japon traditionnel et de l'empereur. La réaction des 800 soldats est vite hostile. Devant les huées, il se retire vers 11 h.

 

Suivant le rituel, Mishima se donne la mort par seppuku ; son kaishakunin, un des membres de Tatenokai Masakatsu Morita (en), devait accomplir la décapitation mais devant ses difficultés (il tremblait), c’est Hiroyasu Koga (en) qui termine le geste. Morita suivra ensuite Mishima dans la mort. Ce coup d'éclat avait été minutieusement préparé pendant plus d'une année ; Mishima avait même décrit une action très similaire dans son roman Chevaux échappés, avec une fin tout aussi tragique. Certains ont avancé que cette tentative de coup d'État n’était qu’un prétexte symbolique destiné à accomplir le suicide rituel que Mishima avait toujours fantasmé et qu'il avait depuis longtemps prémédité et mis en scène.

 

Selon Marguerite Yourcenar, « la mort de Mishima est l'une de ses œuvres et même la plus préparée de ses œuvres. » Elle écrit un essai Mishima ou la Vision du vide en 1980.

 

 

Japon---Yukio-Mishima-Portrait.jpg

 

 

Source : Wikipedia - Yukio Mishima [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 20:58

Le killi des mangroves (Kryptolebias marmoratus anciennement Rivulus marmoratus; synonyme de Kryptolebias ocellatus (?)) est un poisson vivant dans des marais d'Amérique latine, de Floride, des Caraïbes jusqu'en Amérique du sud (Guyane française, Brésil) et mesurant environ 5 cm. Il est pour l'instant le seul vertébré au monde découvert capable de pratiquer l'autofécondation (les mâles, dans la nature, sont rares).

 

Autre particularité lié à son biotope, cet animal est capable de survivre 2 mois en absence d'eau tant que le milieu reste humide. Dans ces conditions, ses branchies sont inactives et passent le relais à la peau qui est capable de laisser passer l’oxygène pour assurer sa respiration.

 

Attention (juin 2011) Costa vient de réviser les espèces du groupe "marmoratus" (http://www.pfeil-verlag.de/04biol/pdf/ief22_2_06.pdf ). L'emploi de "synonyme de K. ocellatus" ne serait plus acceptable et la distribution remise en cause par la description de K. hermaphroditus des côtes brésiliennes.

 

 

K._marmoratus_Guadeloupe.jpg

 

 

Sources :

Wikipedia - Rivulus marmoratus [Fr]

Savoir-inutile.com [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 12:08

On se pose souvent la question quant à l’utilisation des civilités, voici la liste des abréviations et appellations acceptées par l’Académie Française :

 

 

Abréviations des civilités courantes :

  • Monsieur : M. (et non Mr qui signifie Mister en anglais)
  • Messieurs : MM.
  • Madame : Mme
  • Mesdames : Mmes
  • Mademoiselle : Mlle
  • Mesdemoiselles : Mlles

 

 

Appellation et abréviations spécifiques :

  • Un avocat ou un notaire : Maître (Me / Mes)
  • Un docteur : Docteur (Dr / Drs)
  • Un professeur : Professeur (Pr / Prs)
  • Hommes du corps militaire (le Mon devant le titre ne s’applique qu’aux hommes, les femmes doivent se faire appeler par leur grade uniquement)
    • Un général : Mon Général (Gal)
    • Un colonel : Mon Colonel (Cel)
    • Un capitaine : Mon Capitaine (Cne)
    • Un commandant : Mon Commandant (Cdt)
    • Un sous lieutenent : Mon Sous-Lieutenant (S.-Lt)
  • Hommes d’églises
    • Un abbé : Mon Père (P.)
    • Un saint : Saint X (St)
    • Le pape : Sa Sainteté (S.S.)
  • Notables
    • Un baron : Baron (Bon / Bonne)
    • Un comte : Comte (Cte / Ctesse)
    • Un marquis : Marquis (Mis / Mise)
    • Une altesse : Son Altesse (S.A), Son Altesse impériale (S.A.I.), Son Altesse sérénissime (S.A.S.)

 

 

Source : Culture-generale.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 12:05

Détails :

En 1770, Von Kempelen présente à la cour d’Autriche son incroyable invention. On découvre alors un drôle d’épouvantail affublé d’un turban et de fines moustaches, campé devant un échiquier. Sous son pupitre et par un effet de trompe-l’œil, les spectateurs admirent le mécanisme qui permet à l’automate de rivaliser avec les plus grands maîtres aux échecs… mais personne ne voit, bien sûr, le vrai joueur dissimulé à l’intérieur.


La machine fait le tour de l’Europe. A Paris, le Turc joue contre Benjamin Franklin et le bat facilement. En 1809, Napoléon 1er se mesure à lui pendant sa campagne de Wagram à Schönbrunn. L’Empereur en ressort humilié : en 24 coups, il est vaincu par une marionnette.


Il faudra attendre plus d’un demi-siècle pour que la supercherie soit dévoilée. Parmi toutes les parutions (essais, articles) qui ont tenté de percer les secrets du grand Turc, retenons Le joueur d’échecs de Maelzel, étude qu’Edgar Alan Poe lui a brillamment consacrée, en digne papa du Chevalier Dupin.

 

 

Kempelen_chess1.jpg

Une reconstruction

 

 

Sources :

fr.spontex.org [fr]

wikipedia.org – The Turk [en]
wikisource.org – Le Joueur de’échecs de Maelzel [fr]
geocities.com – The Chess automatons [en]
chessgame.com [en] (pour suivre la partie Napoléon vs le Turc)

 

Voir aussi : Les vieux automates exceptionnels de Pierre Jaquet-Droz

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages