Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 23:56

Le projet A119 (anglais : Project A119), aussi connu comme A Study of Lunar Research Flights (« Étude sur les vols de recherche lunaires ») est un projet secret mis au point dans les années 1950 par l'United States Air Force. L'objectif du projet était de faire exploser une bombe nucléaire sur la Lune afin de démontrer la puissance des forces armées américaines et stimuler le moral de la population américaine, qui était en berne après le succès de l'Union des républiques socialistes soviétiques au début de la course à l'espace. Le projet A119 n'a jamais été mis en œuvre, principalement parce qu'apparemment se poser sur la Lune serait une réussite beaucoup plus acceptable aux yeux du public américain.

 

Les documents du projet sont restés secret pendant près de 45 ans et l'existence du projet n'a été révélé qu'au début des années 2000 par un ancien responsable de la National Aeronautics and Space Administration (NASA), Leonard Reiffel, qui a dirigé le projet en 1958. Carl Sagan a fait partie de l'équipe chargée de prévoir les effets d'une explosion nucléaire dans un environnement à faible gravité.

 

Malgré les révélations de Reiffel, le gouvernement américain n'a jamais officiellement reconnu son implication dans cette étude.

 

 

Study of Lunar Research Flights - Vol I - Cover

 

 

Source : Wikipedia - Projet A119 [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 23:09

« Atlantropa » est le nom donné à un projet prévoyant la construction d’un immense barrage au niveau du détroit de Gibraltar, ce qui aurait permis de fermer la mer Méditerranée. Il a été proposé pour la première fois le 1er mars 1928 par l’architecte allemand Herman Sörgel .

 

 

Le projet 

Organisation

La base constitutive du projet était la construction d’un immense barrage hydro-électrique de 35 km de long au niveau du détroit de Gibraltar, ce qui aurait permis d’isoler la mer Méditerranée de l’océan Atlantique. Ce barrage aurait eu un débit de plus de 88 000 mètres cubes d’eau par seconde, ce qui aurait permis la production d’au moins 50 000 mégawatts, soit environs l'équivalent de 31 EPR. Ce barrage fut dessiné par Bruno Siegwart, et devait comprendre des usines hydroélectriques souterraines, ainsi qu’un jeu de canaux et d’écluses. Ces dernières devaient être signalées du côté Atlantique par une tour haute de plus de 400 mètres.

 

Afin de limiter sa hauteur, le barrage avait été dessiné en forme de coude afin qu’il se trouve le plus possible dans des zones d’eau peu profonde. En effet, ainsi, seule une section de cinq kilomètres aurait été située dans une zone d’eau plus profonde au lieu de douze kilomètres, la largeur du détroit.

 

Cette construction aurait permis de limiter l’approvisionnement en eau de la mer Méditerranée, dont le niveau aurait diminué de 20 % (la mer aurait totalement disparu en moins de 2 000 ans si la perte était d’un mètre par an). Selon des calculs, si le niveau de la mer diminuait de 80 cm par an, il aurait fallu deux siècles pour atteindre le niveau souhaité. Ceci aurait permis de gagner 233 000 km2 de friches, soit quasiment la superficie de la Roumanie, principalement au niveau de l’Afrique du Nord.

 

De plus, deux voies ferrées étaient prévues, ce qui aurait permis de relier Berlin, Rome et Le Cap.

 

Le projet prévoyait aussi la construction d’un second barrage de plus petite envergure entre la botte italienne, la Sicile et la Tunisie. La mer Méditerranée aurait alors été divisée en deux bassins, celui occidental d’un niveau inférieur de 100 mètres à la normale alors que le niveau du bassin oriental aurait été inférieur de 200 mètres. Le barrage entre ces deux bassins aurait lui aussi permis la production d’énergie électrique, ceci dans l’optique d’un épuisement à long terme des ressources en charbon et en pétrole.

 

L’Europe aurait ainsi eu en sa possession des moyens de production d’énergie suffisants pour tout son territoire.

 

Herman Sörgel avait prévu la production d’électricité grâce aux lacs africains. Celle-ci aurait été transmise en Europe grâce à trois lignes très haute tension. La première serait passée par le détroit de Gibraltar, la seconde aurait bordé la mer Méditerranée par l’Égypte, la Palestine et la Syrie pour entrer en Europe par l’intermédiaire de la mer Noire et de la vallée du Danube. La troisième aurait été établie grâce à la pose d’un câble sous-marin entre l’Afrique du Nord et l’Italie via la Sicile.

 

L’abaissement du niveau de la mer Méditerranée aurait provoqué l’assèchement de quasiment toutes les villes et ports en bordure de celle-ci. L’architecte Peter Behrens imagina et dessina des digues pour maintenir en eau les ports historiques comme Gênes ou Venise, ainsi que les plans de nouveaux ports à construire.

Un barrage devait être construit sur le fleuve Congo afin de créer un très important lac artificiel. Une partie de l’eau de ce lac devait permettre d’irriguer le Sahara en passant par le lac Tchad.

 

 

Objectifs 

Le projet visait principalement la production d’énergie, l’acquisition de nouvelles terres par l’abaissement du niveau de la Méditerranée, et enfin l’union entre les continents européen et africain. Ceci était la solution proposée par Herman Sörgel pour résoudre les problèmes de la civilisation européenne : l’Europe aurait eu un approvisionnement intarissable en énergie (carburant et électricité), et ceci aurait permis d’unir les Européens dans un projet pacifique commun, tout en fournissant de nouvelles terres pour l’agriculture et l’industrie tout en reliant le continent à l’Afrique.

 

Ceci aurait aussi permis en d’autres termes de rattacher l’Europe à l’Afrique, ce qui aurait pu avoir de nombreux effets d’après son inventeur : sécurisation des apports en matières premières, irrigation du Sahara, création d’un centre mondial géopolitique à Genève.

 

Enfin, Atlantropa aurait permis d’assurer de façon certaine des marchés industriels et commerciaux à l’Europe.

 

 

Les problèmes 

Herman Sörgel considérait certains problèmes soulevés comme peu importants. Ces problèmes allaient des risques de changements climatiques aux risques terroristes, en passant par le destin de l’Afrique.

On peut enfin citer les nombreux et très importants problèmes écologiques, ainsi que d’importants risques tectoniques.

 

 

Map_of_the_Atlantrop_Projekt.png

(Cliquer dessus pour agrandir) 

 

 

projet-Atlantropa.jpg

 

 

Source : Wikipedia - Atlantropa [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 17:34

Le roi s'est brisé la hanche lors d'un safari de chasse à l'éléphant au Botswana. Son escapade luxueuse provoque la polémique.

 

 

Personne n'aurait eu vent de l'escapade du monarque espagnol Juan Carlos Ier si celui-ci n'était pas malencontreusement tombé durant son voyage. Sa Majesté se trouvait au Botswana, en plein safari de chasse à l'éléphant, lorsqu'il s'est brisé la hanche. Rapatrié en urgence dimanche matin, le roi, âgé de 74 ans, a été aussitôt opéré et commence déjà à marcher grâce à une prothèse.

 

Reste que, depuis son retour en terre ibérique, la polémique enfle et les critiques fusent contre cette escapade luxueuse. Le Botswana autorise la chasse à l'éléphant contre une participation allant de 7 000 à 30 000 euros. En temps de crise et alors que l'Espagne multiplie les plans d'austérité pour réduire la dette et faire baisser un chômage record, cette dépense fait tache d'huile. La classe politique, plutôt discrète sur les agissements du roi - dont la popularité n'a jamais baissé depuis son rôle essentiel dans la transition démocratique -, a perdu de sa prudence.

 

 

"Le roi vit loin de son peuple"

Le président d'Andalousie, du Pays basque, mais aussi les nationalistes et l'ensemble de la gauche exigent des explications au roi et surtout qu'il présente ses excuses. Comment le chef de l'État peut-il disparaître dans un voyage discret, voire secret, en Afrique ? Combien ce genre d'escapade coûte-t-il aux contribuables espagnols ? Quelles sont les responsabilités de Juan Carlos Ier vis-à-vis de la nation ? Il est peu probable toutefois que Sa Majesté daigne répondre aux questions des représentants politiques. Le Parti populaire, au pouvoir et qui siège avec une écrasante majorité à la Chambre des députés, a déjà annoncé qu'il rejetterait un débat parlementaire sur ce délicat sujet.

 

Mais le silence gêné de la Moncloa, équivalent de l'Élysée, au retour du roi à Madrid en dit long sur la pensée de l'exécutif, qui a fini par affirmer que le souverain leur avait communiqué ce voyage africain. Or le Parti populaire (PP) s'est bien gardé de faire publiquement des commentaires sur la virée de chasse. Et pourtant, au sein de cette formation politique, on ne cache pas le malaise produit par ce déplacement inopportun. "C'est surtout l'image de la monarchie qui en prend un coup", assure un conservateur du PP. Et d'ajouter : "La chasse à l'éléphant, un animal protégé, est très mal perçue, mais surtout, ce genre de distractions, alors que le pays se serre la ceinture, donne vraiment l'impression que le roi vit loin de son peuple."

 

 

Scandales à répétition

L'image de la famille royale était déjà bien écornée ces derniers temps. La semaine dernière, on a découvert, également à la suite d'un accident, que le petit-fils du roi, âgé de 13 ans, s'initiait à la chasse avec des armes à feu. Il s'est tiré une balle dans le pied avec son fusil durant un entraînement, alors que la loi interdit l'usage des armes pour les moins de 14 ans. C'est surtout le scandale financier dans lequel est impliqué le gendre de Juan Carlos Ier qui a le plus plombé l'image jusqu'ici presque parfaite de la maison royale.

 

Iñaki Urdangarin, époux de l'infante Cristina, aurait détourné 5,8 millions d'euros payés par l'administration publique et les collectivités territoriales. Le bénéficiaire n'était autre que Noos, sa société à but non lucratif, chargée d'organiser des événements sportifs. Le gendre parfait a été mis en examen en février et est, depuis, écarté des actes officiels de la famille royale. Lundi, on apprenait que, dans deux courriers datant de 2007, Iñaki Urdangarin cite son beau-père comme médiateur dans un contrat. L'intervention du roi dans les sales affaires de son gendre n'a pas encore été confirmée, mais laisse envisager le pire pour la maison royale.

 

Ces divers scandales ont remis à l'ordre du jour le débat sur la continuité de la monarchie, qui, en outre, pèse sur les finances de l'État. Les voix en faveur de l'abdication du roi ne sont désormais plus réservées à quelques indépendantistes ou nostalgiques de la Seconde République. L'héritier du trône, le prince Felipe, qui va assumer le rôle de chef de l'État durant la convalescence de son père, a du pain sur la planche. Il devra redorer l'image de la monarchie et défendre sa légitimité s'il prend sa succession. La mauvaise santé du roi laisse prévoir que le passage de pouvoir pourrait être plus tôt que prévu.

 

Source : Lepoint.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
11 avril 2012 3 11 /04 /avril /2012 12:44

Les sept nouvelles merveilles du monde ont été désignées à la suite d'un vote organisé par la New Seven Wonders Foundation, liée à la New Open World Corporation, et dont les résultats ont été dévoilés le 7 juillet 2007 à Lisbonne.

 

L'homme d'affaires suisse Bernard Weber est, en collaboration avec l'entreprise de marketing Deureka, à l'origine de ce projet qui a rencontré un grand succès dans certains pays concernés, comme l'Inde ou la Chine. L'Unesco a rappelé dans un communiqué qu'elle n'a aucun rapport avec cet évènement, contrairement à ce que beaucoup de votants ont cru.

 

 

Histoire 

L'idée originale des sept merveilles du monde date d'Hérodote (484 av. JC – 425 av. JC) et Callimaque de Cyrène (305 av. JC – 240 av. JC), qui ont établi une liste qui comprenait le Phare d'Alexandrie, les jardins suspendus de Babylone, la statue chryséléphantine de Zeus olympien à Olympie, le temple d'Artémis à Ephèse, le mausolée d'Halicarnasse, le Colosse de Rhodes et la grande Pyramide de Khéops. Seule la grande pyramide de Gizeh a survécu jusqu'à nos jours. Les six autres ont été détruites par le feu, par des tremblements de terre et par d'autres causes.

 

Selon le réalisateur et aviateur canadien d'origine suisse, Bernard Weber lance le projet en septembre 1999. Le projet du site web débute en 2001 lorsque M. Weber effectue le paiement de 700 $ pour un site basé au Canada. 


Seules sont acceptées dans cette nouvelle liste, les merveilles faites de la main humaine, achevées avant 2000, et dans un état acceptable de préservation. En novembre 2005, 177 monuments ont été pris en compte.


Le 1er janvier 2006, la New7Wonders Foundation déclare que la liste a été réduite à 21 sites, par une commission composée des six éminents architectes mondiaux des cinq continents, Zaha Hadid, César Pelli, Tadao Ando, Harry Seidler, Aziz Tayob, Yung Ho Chang et son président, Federico Mayor, ancien directeur général de l'UNESCO.


La liste a été réduite à 20, la grande pyramide de Khéops ayant été retirée du vote et désignée comme « merveille honoraire ».

 

 

Sites en compétition 

La liste des 20 a finalement été établie au sein des 7 qui ont récolté le plus de voix. Elle est censée représenter un large choix de civilisations et d'époques. Ainsi, on y retrouve des merveilles datant de l'Antiquité, et d'autres du XXe siècle. Tout comme les merveilles de l'Antiquité, les monuments nommés ont une fonction sacrée, ou purement esthétique. Ce ne sont pas des ouvrages d'arts «utiles» (ponts, barrages,…), qui, même s'ils sont de véritables exploits techniques, ont un intérêt esthétique et culturel plus limité.

 

Nouvelles Merveilles élues Ville Pays Continent Image
Grande Muraille Entoure la Drapeau de Chine Chine Drapeau de Chine Chine Asie 90px-Great Wall of China July 2006
Pétra Arabah Drapeau de Jordanie Jordanie Asie  90px-Petra Treasury
Statue du Christ Rédempteur Rio de Janeiro Drapeau : Brésil Brésil Amérique  90px-CorcovadofotoRJ
Machu Picchu Cuzco Drapeau du Pérou Pérou Amérique  90px-80 - Machu Picchu - Juin 2009 - edit
Chichén Itzá Yucatán Drapeau du Mexique Mexique Amérique  90px-El Castillo, Chichén Itzá
Colisée Rome Drapeau d'Italie Italie Europe  90px-Lightmatter_colosseum.jpg
Taj Mahal Âgrâ Drapeau d'Inde Inde Asie  90px-Taj Mahal in March 2004

 

 

Les votes

Les votes s'effectuent par internet, sur le site « new7wonders », ou par téléphone. On peut voter plusieurs fois contre paiement.


Avec les bénéfices récoltés, le "New7Wonders Foundation" compte verser la moitié pour le financement de chantiers de restauration dans le monde entier, comme par exemple Bouddhas de Bâmiyân que les talibans avaient fait exploser lors de leur règne en Afghanistan. Le "NewOpenWorld Foundation" s'est occupé du vote, le "NewOpenWorld Corporation" détient les droits et les exploite pour son propre bénéfice.


Les votes ont été officiellement ouverts à l'occasion des Jeux olympiques de Sydney, manifestation d'origine grecque, tout comme les Sept Merveilles. Plusieurs dizaines de millions de votes ont été enregistrés, surtout dans des pays comme le Mexique, la Chine, la Turquie et l'Inde particulièrement.

 

 

Critique 

Dans un communiqué de presse du 20 juin 2007, l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco) réaffirme qu'elle n'a aucun lien avec l'initiative de M. Bernard Weber puisque le résultat reflétera l'opinion de ceux qui ont accès à l'internet.


Un paragraphe du communiqué dit : « Il n’y a aucun point de comparaison entre la démarche médiatique de M. Weber et le travail scientifique et éducatif résultant de l’inscription des sites sur la Liste du patrimoine mondial. La liste des 7 nouvelles merveilles sera le fruit d’une initiative privée, ne reflétant que l’opinion d’un public ayant accès à l’Internet, et non celle du monde dans son ensemble. Cette démarche ne pourra en aucune manière contribuer de façon significative et durable à la préservation des sites élus par ce public. »


Certains en Égypte y voient une compétition à la Pyramide de Khéops, le seul monument restant des Sept Merveilles du monde : « C'est probablement une conspiration contre l'Égypte, sa civilisation et ses monuments », a écrit l'éditorialiste Al-Sayed al-Naggar dans un quotidien. Le ministre de la Culture égyptien Farouk Hosni dit que le projet est absurde et décrit son initiateur, Bernard Weber, comme un homme "concerné par sa propre promotion". Nagib Amin, un expert égyptien des Sept Merveilles du monde, met en valeur le fait « qu'en plus de l'aspect commercial, le vote n'a aucun fondement scientifique. »


Après les plaintes de l'Égypte, la pyramide de Kheops s'est vu octroyer un statut spécial et fut retirée de la liste de vote. Sur le site Web officiel : « La fondation des Sept nouvelles Merveilles du monde désigne la pyramide de Kheops - la seule ancienne Merveille du monde encore existante - comme un candidat honoraire, et retirée de la liste. »


Le système de vote par Internet et message texte via cellulaire fut aussi très critiqué. En effet, les personnes n'ayant accès à aucun des deux moyens ne pouvaient voter. De plus, ce système de vote a pu être exploité par certains gouvernements et sociétés afin d'avoir de la publicité pour certains lieux touristiques à l'aide de divers programmes. Par exemple, au Brésil, ce programme s'appelait "Vote no Cristo" (« votez pour le Christ ») ; il permettait à toute la population brésilienne de voter gratuitement via un téléphone mobile. Ce programme permit d'accumuler une grande partie des 10 millions de votes enregistrés dans le pays. Des programmes semblables ont été lancés en Inde et en Jordanie. D'ailleurs, le cas Jordanien est pointé du doigt comme étant l'exemple parfait des failles du système de vote. En effet, 14 millions de votes ont été enregistrés dans ce pays bien que la population jordanienne n'atteigne que 7 millions d'individus.

 

 

Source : Wikipedia - Sept nouvelles merveilles du monde [Fr]

 

Autres sujets similaires :

Machu Picchu

Statue du Christ Rédempteur - Brésil, Rio de Janeiro

Mont Rushmore - Etats Unis, Dakota du Sud

Les moaï - Statues de l’île de Pâques, en Polynésie

Top 20 des plus grandes statues du monde (Hauteurs et Années)

---

Liste du patrimoine mondial en Afrique

Liste du patrimoine mondial en Asie et Océanie

Liste du patrimoine mondial en Europe

Repost 0
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 13:20

Une question morale quasiment existentielle et fondamentale (biblique !) est de se demander si le « péché » est originel ou non. De manière plus concrète, est-on davantage tenté de mentir si l'on est pressé d'agir ? Inversement, est-ce que l'on est moins tenté de mentir si l'on a le temps de la réflexion ?

 

 

Des expériences ont consisté à donner un dé à six faces et un verre opaque aux participants. On a réalisé des expériences avec une petite motivation monétaire durant lesquels les participants étaient les seuls à connaître les nombres sortis avec le dé. Les chercheurs pouvaient néanmoins avoir une indication statistique du résultat moyen et cela permettait de voir si les participants avaient menti ou non (dans leur ensemble).

Deux groupes étaient formés. Le premier groupe devait donner les résultats en 20 secondes. L'autre n'avait pas de contrainte de temps.

 

Dans une des expériences, les deux groupes ont menti, mais le premier bien plus. Dans la deuxième, seul le premier groupe a menti.

 

On voit nettement que l'on est tenté de tomber dans un schéma de mensonge si l'on est pressé de donner une réponse. Pour avoir une réponse plus honnête de quelqu'un dont vous attendez une décision, laissez-lui donc le temps de la réflexion...

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
8 avril 2012 7 08 /04 /avril /2012 12:52

Tsugumi Ōba (大場つぐみ, Ōba Tsugumi ) est un scénariste de manga né à Tōkyō dont les seules œuvres sont Death note et Bakuman. Mystérieux, il ne laisse filtrer aucune information sur lui, si bien que presque personne ne connaît son vrai nom, ni son visage.

 

 

Hypothèses 

Au vu de la popularité de Death Note, certains avancent que ce pseudonyme cache un scénariste célèbre.

 

De plus, bien que Tsugumi soit un prénom féminin, il n'est pas rare de voir des auteurs de manga prendre un nom de plume du sexe opposé.

 

En tout cas, l'éditeur japonais Shūeisha garde le secret. On pourrait le comparer au personnage de L dans Death note. Il indique dans une interview qu'il ressemble à Near, à cause de son côté casanier, mais son aptitude à apprendre des choses le rapprocherait également de Light ...

 

 

bakuman.jpg

 

 

Source : wikipedia - Tsugumi Ōba

Repost 0
7 avril 2012 6 07 /04 /avril /2012 22:44

Le Festival de sculptures sur glace et de neige de Harbin (哈尔滨国际冰雪节, pinyin: Hā'ěrbīn Guójì Bīngxuě Jié) est un événement annuel depuis 1963 mais qui a été interrompu entre le début de la Révolution culturelle et 1985.

 

Harbin, République populaire de Chine, est la capitale de la province de Heilongjiang au climat très froid en hiver. La température moyenne en janvier est de -16,8 °C mais peut atteindre -38,1 °C fréquemment. La population a par conséquent développé une culture intimement lié à la neige et à la glace. Son festival a pris une envergure internationale depuis plusieurs années.

 

 

Description 

Le festival débute le 5 janvier et dure au moins un mois. Cependant, les attractions ouvrent souvent leurs portes avant le début officiel et se poursuivent après la fin, si la température le permet. Les sculptures sur glace vont des sujets traditionnels du folklore chinois, comme les lanternes, aux plus modernes scènes incorporant des lasers. Elles se retrouvent dans plusieurs parcs de la ville, et des visites guidées sont organisées.

 

La matière première provient de la rivière voisine, la Songhua. Dès début décembre, plusieurs milliers d'ouvriers commencent à découper les blocs. En 2008, 120 000 mètres cubes ont été utilisés.

 

Le festival comprend également des activités pour tous, allant du ski alpin à Yabuli, jusqu'à une compétition de nage dans la rivière gelée et des expositions de lanternes de glace au jardin Zhaolin.

 

Lancé dans les années 1960, le festival n'a pris son essor que récemment, avec les réformes économiques et la volonté de la ville, autrefois un bastion industriel de l'économie collectiviste, de se moderniser et de s'ouvrir au monde. Le festival accueille chaque année quelque 800 000 visiteurs, dont 90% sont Chinois et le reste vient des pays asiatiques voisins.

 

 

Renommée 

Il s'agit d'une des quatre plus connus festivals de sculptures sur glace et de neige au monde. Il rivalise avec le Festival de la neige de Sapporo, au Japon, le Carnaval de Québec, au Canada, et le Festival du ski en Norvège.

 

Des concurrents viennent de plusieurs pays pour y participer et des sculpteurs de Harbin ont plusieurs fois participé à d'autres festivals internationaux. En 2007, le thème du Festival était in memoriam du docteur canadien Norman Bethune, un héros de la 8e armée de marche de Mao Zedong durant la Guerre sino-japonaise (1937-1945). Une des sculptures représentant les chutes Niagara et la traversée du Détroit de Béring par les Amérindiens, fait de 13 000 m3 de neige, est entrée au livre des records Guinness comme la plus grosse jamais faite (250 m par 9 m).


entrée

L'entrée

 

 

Ice Snow World

 

 

harbin-ville-de-glace.jpg

 


Big Ben

Big Ben de Londre

 

 

harbin- collisé -festival-glace

Le Colisée de Rome

 

 

harbin festival glace

La Cité interdite de Pékin

 

 

L'arc de triomphe

L'arc de triomphe de Paris

 

 

harbin-349

Polissage de marches d'un château Disney

 

 

harbin-331

 

 

harbin-330

 

 

Harbin-chine

 

 

harbin-347

 

 

harbin-348

 

 

tobo

 

 

escalade


Sources :

Wikipedia - Festival de sculptures sur glace et de neige de Harbin [Fr]

L'express.fr

Voyage.ca.msn.com
Crédit photo : REUTERS/Aly Song

Repost 0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 13:07

Plus d'un tiers des élèves de 3e a déjà connu une ivresse alcoolique et l'immense majorité déclare avoir consommé de l'alcool au moins une fois, rapporte l'Observatoire français des drogues et toxicomanies.

 

 

Les données préliminaires d'une vaste enquête conduite auprès de collégiens français viennent confirmer "la précocité et la prédominance de l'alcool" chez les plus jeunes en comparaison d'autres "produits psycho-actifs". Dans une enquête réalisée en 2010 auprès de 11.638 élèves français âgés de 11 à 15 ans, 34% des élèves qui sont en classe de 3e déclarent avoir fait l'expérience au moins une fois de l'ivresse. En 4e, ils sont 17,2% et en 6e, 6,8%.

 

Ces chiffres sont relativement stables, voire en légère baisse par rapport à une précédente étude réalisée en 2006, a souligné l'Observatoire français des drogues et toxicomanies (OFDT). Mais le nombre de collégiens qui disent avoir fait l'expérience au moins une fois de l'alcool reste particulièrement élevé même pour les classes les plus jeunes, a souligné l'OFDT lors du colloque "Drogues, alcool, tabac chez les 11-14 ans : en savoir plus pour mieux prévenir" organisé par la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt). A partir de la 6e, six élèves sur dix (59,3%) déclarent avoir bu au moins une fois, en 3e, ils sont plus de huit sur dix (83,2%) dans ce cas.

 


L'alcool vient avant la cigarette et les joints

L'alcool représente "une substance inquiétante" car elle est "largement banalisée à un âge précoce", souligne l'expert Mickael Naassila, professeur à l'Université d'Amiens et directeur du groupe de recherche sur l'alcool et les pharmacodépendances (Grap) de l'Inserm. Le tabac touche moins de jeunes et moins tôt que l'alcool : seuls 12,7% des élèves de 6e ont essayé la cigarette au moins une fois et ils sont un peu plus de la moitié en classe de 3e (51,8%) à en avoir fait l'expérience. Le même constat, encore plus accentué, peut être fait pour le cannabis avec des premières expérimentations qui interviennent plus tard : moins de 4% des élèves de 6e et de 5e déclarent avoir fumé un joint. Les chiffres ne décollent vraiment qu'en 3e (23,9%). "Une donnée importante sur l'alcool c'est la banalisation et l'acceptation sociale" dont bénéficie ce produit, souligne le Pr Naassila qui affirme voir une intensification des phénomènes de "binge drinking" qui consiste à consommer beaucoup d'alcool en peu de temps.

L'enquête régulière "ESCAPAD" (Enquête sur la santé et les consommations) réalisée par l'OFDT sur les jeunes de 17 ans relevait en effet une augmentation des "ivresses répétées et régulières" : 10,5% déclaraient plus de 10 ivresses par an en 2011 contre 8,6% en 2008. "De nouvelles données nous indiquent que ces intoxications massives et ponctuelles ont des effets assez nocifs chez les jeunes à un moment où le cerveau n'a pas fini son développement", souligne le Mickael Naassila. Les adeptes du binge drinking montreraient des "déficits" en terme de "mémorisation spatiale, de mémoire de travail, de stockage d'informations" par rapport à ceux qui consomment aussi de l'alcool mais de manière "plus espacée dans le temps" selon ce chercheur. Il est en outre désormais assez solidement établi que plus on commence tôt à consommer de l'alcool, plus on a de chance de développer ensuite une dépendance à l'alcool, souligne le psychiatre Yann Le Strat.

 

Source : Lci.tf1.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 12:44

Des chercheurs ont mis au point un logiciel spécialisé qui fait qu'un ordinateur surveille les mouvements des yeux d'une personne. Si l'on a en effet enregistré une conversation de cette dernière, le logiciel est alors capable de repérer les mensonges avec une précision de 82,5 %. Pour la comparaison, un spécialiste des interrogatoires est capable d'atteindre 65 % seulement.

 

Le projet a utilisé 40 enregistrements. Les sujets devaient choisir de voler ou non un chèque. On leur demandait ensuite, devant une caméra, s'ils l'avaient volé ou non. Les vidéos comportaient différentes couleurs de peau du candidat, du port de la tête et d'un éclairage souvent différent ; certains candidats portaient des lunettes. Pour faire la différence avec une vérité, on a d'abord posé des questions aux réponses évidentes. L'ordinateur notait scrupuleusement les clignements et la fréquence des yeux qui divergent du sujet.

Concernant le vol du chèque et le mensonge le concernant, on regardait si la manière de bouger les yeux était identique au moment où le candidat avait répondu aux questions évidentes ou non. Il y a toutefois des « menteurs professionnels » qui arrivent à passer ce test en gardant la même attitude...

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 11:51

Quand on fait craquer ses articulations, faisant ainsi exploser les petites bulles de gaz qui se forment lorsqu'on se tord les doigts, risque-t-on de finir avec des mains rongées par l’arthrite? C’est la question que se posait un chercheur californien, après des années passées à entendre que oui, raconte Pierre Barthélémy sur LeMonde.fr. Pour en être sûr, rien de mieux que de faire un test. En se prenant soi-même comme cobaye.


L’allergologue Donald Unger a ainsi expliqué dans une correspondance publiée en 1998 par la revue spécialisée Arthritis and Rheumatism la façon dont il a procédé.

«Pendant cinquante ans, l'auteur a fait craquer les articulations des doigts de sa main gauche au moins deux fois par jour, en ne touchant pas à celles de sa main droite afin qu'elle serve de contrôle. Par conséquent, les articulations de la main gauche ont craqué au moins 36.500 fois, pendant que celles de la droite n'ont craqué que rarement et de manière spontanée. A la fin des cinquante années, ses mains ont été comparées pour juger de la présence ou non d'arthrite

Pierre Barthélémy rapporte le résultat :  

«Aucun signe d'arthrite et pas de différence entre les deux mains

Pour cette expérience, Donald Unger avait remporté en 2009 un prix IgNobel de médecine (se prononce «Ignobeul», littéralement «les Ignobles»), prix récompensant les recherches improbables, comme celles sur les vaches à prénom ou les soutien-gorge option masque à gaz.


Mais d’autres études (faites sur un échantillon plus important que cinq doigts) ont corroboré les conclusions de Donald Unger. Le Journal of the American Board of Family Medicine a ainsi publié en 2011 des travaux sur un lien éventuel entre le craquage de doigts et l’arthrite. «Dans les échantillons étudiés, composés de personnes âgées de 50 ans à 89 ans, un historique de craquage –quelle que soit la durée et la force de cette habitude– ne semble pas avoir d’impact sur l’arthrite des mains.»


Mais le fait que ces connaissances nouvelles éclairent le sujet ne garantit pas que les parents ne diront plus à leurs enfants de ne pas se faire craquer les doigts. Les clichés sont tenaces, rappelle Pierre Barthélémy :  

«On a beau savoir depuis les années 1930 [que la forte teneur en fer des épinards est] une légende due à une erreur de virgule qui, mal placée, a multiplié par dix la teneur en fer de cette plante potagère, l'exemple de Popeye –lequel, pour avoir sa dose, aurait mieux fait de mâcher les boîtes de conserve plutôt que leur contenu– a toujours des répercussions dans le cercle familial...»

 

Source : Slate.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

Rechercher

Pages