Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 23:08

Les Pelecanidae (ou pélécanidés) sont une famille d'oiseaux constituée du seul genre Pelecanus et de 8 espèces de grands oiseaux aquatiques nommés pélicans.

 

 

Australian_Pelican.jpg

 

800px-MG_0087_BF.jpg

 

800px-Pelicani_din_Delta_Dunarii.PNG

 

 

Description 

Les pélicans sont de grands oiseaux (de 105 à 188 cm) aquatiques piscivores caractérisés par un grand bec muni d'une volumineuse poche extensible.


Cosmopolites à l'exception des hautes latitudes, les pélicans fréquentent les étendues d'eau libre, à la fois sur les côtes et à l'intérieur des terres, depuis les régions tropicales jusqu'aux zones tempérées chaudes.


Position systématique 

Le placement traditionnel des pélicans dans l'ordre des Pelecaniformes a été remis en question par la classification de Sibley & Monroe, qui les rangeait dans l'ordre élargi des Ciconiiformes.

 

Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) a longtemps été classé dans cette famille, mais des études génétiques ont montré qu'il devait être placé dans une famille séparée, celle des Balaenicipitidae.

 

Morphologie 

La morphologie des pélicans se caractérise par un corps corpulent, de longues et larges ailes et un long bec muni d’une volumineuse poche extensible. Ils sont parmi les plus lourds oiseaux capables de voler. Le plus grand d’entre eux est le pélican frisé, avec une longueur totale allant jusqu’à 1,80 m, une envergure de 3,45 m et un poids maximum de 13 kg. Les mâles ont tendance à être plus grands et plus lourds que les femelles, et à posséder un bec plus long. Ce bec peut atteindre 47 cm chez le pélican blanc.

 

À la nage, leurs courtes pattes aux pieds entièrement palmés leur permettent une vitesse pouvant atteindre 6 km/h.


À la saison des nids, les zones dénudées, telles la peau de la face et la poche, se colorent vivement. Chez le pélican d’Amérique, une protubérance cornée se développe sur la mandibule supérieure.

 

Leur envol requiert un gros effort ; ils courent à la surface de l’eau, en battant vigoureusement des ailes. Pour parcourir de longues distances, ils dépendent des ascendances thermiques. Les pélicans peuvent voler jusqu’à 24 heures d’affilée et couvrir 500 km en un jour. La plus grande vitesse de vol a été chronométrée à 56 km/h.

 

 

Source : Wikipedia [Fr] (Plus d'info)

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 01:57

Quand on parle d'hyper inflation, on pense tout de suite à l'inflation de la République de Weimar où à celle de certains pays d'Amérique du sud.

 

 

En fait, le malheureux record du monde de l'inflation est détenu par la Hongrie. Juste avant la deuxième guerre mondiale, il fallait 5 Pengos (nom de la monnaie) pour un dollar US.

 

En 1946, c'était l'horreur économique totale : le change était passé à 4.700.000.000.000.000.000.000.000.000.000 pengos pour un US$ ! Non, ce n'est pas une erreur, il y a bien 29 zéros ... Je ne sais même pas comment exprimer un tel chiffre en milliards de billions ou autres ! La monnaie était tellement dévaluée qu'il n'y avait plus de place pour imprimer les zéros, les billions étaient exprimés seulement avec la lettre "B". 

 

 

Comment a-t-on pu en arriver à cette situation dramatique ?


Au début de la deuxième guerre mondiale, la Hongrie avait espéré conserver sa neutralité. En 1941, ses troupes furent envoyées rejoindre les Allemands sur le front Russe. Les dirigeants essayèrent de reprendre leur liberté mais sans succès et la Hongrie fut envahie par les troupes Allemandes. Celles-ci se comportèrent en véritable prédateurs sur ordres de Berlin et pillèrent littéralement la banque centrale de toutes ses réserves, que ce soit en or, billets ou autres, laissant un pays totalement ruiné et sans aide s'effondrer, de 1944 à 1946, dans l'inflation la plus terrible connue à ce jour dans le monde. La mise en place des communistes au pouvoir correspond à l'inflation la plus forte !


Il semble que l'inflation en juillet 1946 atteignait une moyenne de 47% par jour avec, semble-t-il des pointes à 150% !

 

 

 pengo1.jpg pengo1v.jpg


Billet de 100.000.000.000.000.000.000 de pengos  (10 puissance 20), soit 100 millions de milliards de pengo,dont la valeur correspondait à environ 0,20 US$.

 


pengo2.jpg peng2.jpg


Billet de 1.000.000.000.000.000.000.000 de pengos (10 puissance 21), soit un milliard de milliard de pengo qui a été imprimé mais jamais distribué car il était déjà dépassé par la vitesse de l'inflation !

 

 

Sources :

Wikipedia – Hyperinflation [Fr]
Wikipedia – Hyperinflation [En]
Nithart.com – Hyperinflation [Fr]

Wikipedia - Pengo [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 01:29

Près d’un millier de chevaux sont restés prisonniers du lac Ladoga en raison du gel quasi-instantané de l’eau.

 


Détails :

L’histoire rapportée par Cursio Malaparte dans son livre Kaputt, se déroule en 1942, lors du siège de Léningrad. Tentant d’échapper à un feu de forêt, les chevaux essayèrent de traverser le lac Ladoga à la nage. Leur entrée dans l’eau, alors en état de surfusion, déclencha le gel instantané de celle-ci.

 

« Le troisième jour un énorme incendie se déclara dans la forêt de Raikkola. Hommes, chevaux et arbres emprisonnés dans le cercle de feu criaient d'une manière affreuse. (...) Fous de terreur, les chevaux de l'artillerie soviétique - il y en avait près de mille - se lancèrent dans la fournaise et échappèrent aux flammes et aux mitrailleuses. Beaucoup périrent dans les flammes, mais la plupart parvinrent à atteindre la rive du lac et se jetèrent dans l'eau. (...)

 

Le vent du Nord survint pendant la nuit (...) Le froid devint terrible. Soudainement, avec la sonorité particulière du verre se brisant, l'eau gela (...)

 

Le jour suivant, lorsque les premières patrouilles, les cheveux roussis, atteignirent la rive, un spectacle horrible et surprenant se présenta à eux. Le lac ressemblait à une vaste surface de marbre blanc sur laquelle auraient été déposées les têtes de centaines de chevaux. »

 

C’est l’astrophysicien Hubert Reeves qui émettra le premier l’hypothèse de la surfusion pour expliquer ce phénomène.

 

 

Le phénomène de surfusion :

L’eau dans certaines conditions, notamment lorsqu’elle contient du gaz dissous, peut rester liquide en dessous de la température où elle se solidifie normalement (On peut ainsi observer de l’eau liquide jusqu’à -39°C, à pression atmosphérique). C’est un état d’équilibre instable, et la moindre impureté ou perturbation entraîne sa solidification instantanée.

 

 

Sources :

Wikipedia – Lac Ladoga [Fr]
Pedagogie.collegemv.qc.ca – Lac Ladoga [Fr]
Fr.wikipedia.org - Surfusion
[Fr]

Fr.spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 00:59

La première voiture à avoir dépassé les 100 km/h était une voiture électrique.

 


Détails :

C’est en 1899 que le belge Camille Jenatzy s’élance au volant de sa voiture électrique, nommée Jamais Contente, pour battre le record de vitesse de l’époque.

Il atteint 105.9 km/h, battant l’ancien record, établi à 92.8 km/h deux mois auparavant par Gaston de Chasseloup-Laubat.


La voiture était propulsée par deux moteurs électriques de 50 kW au total. Ils étaient alimentés par des accumulateurs Fulmen (80 éléments). Les batteries représentaient près de la moitié de la masse totale de la voiture, soit environ 750 kg.


Comme quoi, la voiture électrique ne date pas d’hier.

 

A titre d’information, ce record a été battu en 1902 par une voiture à vapeur qui a atteint la vitesse de 120.8 km/h.

 

 

Jamais_contente.jpg

 


Source :

Wikipedia – Jamais contente [Fr]
Fr.spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Véhicules
commenter cet article
4 septembre 2011 7 04 /09 /septembre /2011 00:33

Le Coca Cola est une boisson qui est très sucrée (7 morceaux de sucre par canette), mais également qui possède de la caféine (33 mg pour un seuil de 200 mg par jour à ne pas dépasser), et aussi de l'aspartame (à décliner, il vaut mieux opter pour de la stévia qui est naturel) dans sa gamme de produit "light".

 

Les ingrédients : Eau gazéifiée, sucre, colorant : caramel E150d, acidifiant : acide phosphorique, arômes naturels (extraits végétaux), dont caféine.

 

Le Coca Cola comporte de l'acide phosphorique, mais pas de l'acide citrique comme d'autres boissons à base de soda, c'est grâce à cela que le goût caractéristique du Coca Cola, et du Pepsi Cola est atteint.



- Une étude américaine met en avant que "boire deux verres de Coca Cola par jour multiplie par deux les risques de faire une insuffisance rénale !"

 

Ce syndrome de l'insuffisance rénale affecterait 3 millions de Français, et ceux d'une façon irréversible.

 

- Une autre étude met en avant que "la consommation quotidienne de coca cola chez les femmes entraine un risque accrue d'ostéoporose" avec une baisse de la concentration minérale osseuse.

Cette acidifiant pousse l'organisme à se défendre en tirant dans ses ressources et en absorbant les citrates de calcium qui constituent les os.

 

- La consommation chez les enfants peut affecter leurs croissances, étant donné que l'acide phosphorique bloque l'absorption du calcium.

 


- A surveiller aussi : Le caramel qui participe à la coloration caractéristique du Coca Cola serait aussi concerné, d'après la parution du CPSI.

 

Il est fabriquer à base d'une réaction chimique entre du sucre, des sulfites et l'association d'ammoniac. C'est l'ammoniac qui provoque un souci : La réaction crée 2 éléments chimiques suspectées de provoquer des cancers (2-4-MI) d'après les études réalisé sur des animaux. L’annotation "Caramel" masque une réalité distincte du caramel maison.

 

 

Cola---Toxi-Cola-CSPI.jpg

 

 

Sources :

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 19:35

Des globules rouges produits à partir de cellules souches ont été réinjectés à un donneur. Une étude française qui ouvre la voie à la création de banques de sang artificiel.

 

 

Des chercheurs français viennent de réussir la première autotransfusion humaine de globules rouges à partir de cellules souches, selon une étude parue ce jeudi dans la revue spécialisée américaine Blood.


D'après le directeur de cette étude, le Professeur Luc Douay, hématologue à l'hôpital Saint Antoine (Inserm-UPMC), les résultats obtenus ouvrent la voie à la création de banques de sang artificiel destiné à être transfusé chez les patients.

 

Les globules rouges injectés chez l'homme ont été créés à partir des propres cellules souches hématopoïétiques humaines (CSH) d'un donneur humain. Ces dernières sont capables de fabriquer tous les types de cellules sanguines.

 

Partant de ces cellules souches, les chercheurs ont réussi à produire en laboratoire des milliards de globules rouges, avec l'aide d'additifs spécifiques appelés «facteurs de croissance».

 

Des globules rouges qui se comportent «normalement»

Après des tests sur des souris, l'équipe de recherche a répété l'expérience sur un donneur volontaire. Après lui avoir réinjecté des globules rouges cultivés à partir de ses propres cellules souches, ils ont évalué leur survie dans son organisme.

 

Résultats : la durée de vie et le taux de survie des cellules cultivées sont similaires à ceux des globules rouges «classiques». Ce qui étaye selon les chercheurs leur validité en tant que source possible de transfusion.

 

Les études existantes avaient déjà montré qu'il était possible de transformer des CSH en globules rouges, explique le Professeur Luc Douay. Mais «cette étude est la première à démontrer que ces cellules peuvent survivre dans le corps humain. Une percée majeure pour la médecine transfusionnelle».

 

Pallier le manque de donneurs

Ces nouvelles sources de produits sanguins pourraient être utilisées pour pallier les manques de donneurs dans certaines régions. Mais aussi pour produire du sang artificiel destiné aux patients ayant des groupes sanguins rares, et «pour réduire le risque d'infection lié aux nouveaux virus émergents, associé à la transfusion classique», ajoute Luc Douay.

 

Le médecin se dit convaincu que ces globules rouges cultivés en laboratoire pourraient constituer une réserve illimitée de cellules sanguines et une alternative aux produits de transfusion classiques.

 

Prochaine étape: la production industrielle de ces cellules. Celle-ci nécessitera des progrès technologiques supplémentaires. Luc Douay pense toutefois voir les futures banques de sang artificiel «à moyen terme».

 

 

Source : Liberation.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 19:23

Un espoir pour tous ceux qui rêvent de New York, mais qui ont peur de l'avion : en 2030 vous pourrez prendre un billet de train Paris-Grand Station de New York.

 


Le Kremlin ayant donné son accord pour un projet de tunnel sous le détroit de Béring entre la Russie et l'Alaska, il sera possible de voyager en train de Paris à New York. Estimé à 70 milliards de dollars, dont 12 pour le seul tunnel, cette ligne aura une voie souterraine deux fois plus longue que celle du tunnel sous la Manche et sera notamment composée de 100 kilomètres de galerie. Le tunnel passera sous les Îles Diomède (Big Diomede et Little Diomede), qui appartiennent à la Russie et aux États-Unis, explique le site Urbanews.

 

Au total, pas moins de 6 000 kilomètres de voies ferroviaires seront nécessaires pour relier les États-Unis et la Russie par les villes d'Ouelen et Nome. Il s'agira notamment de moderniser le Transsibérien existant pour le prolonger. Les autorités communes aux deux pays comptent optimiser cet investissement énorme en se servant de cette nouvelle voie pour créer des réseaux énergétiques et de fibre optique.

 

Grâce au trafic ferroviaire des énergies brutes comme le pétrole ou le gaz, qui devrait rivaliser avec celui du Canal de Panama, le coût de ces travaux titanesques sera amorti en seulement 15 ans. Le transport de voyageurs n'est pour l'instant pas d'actualité, même si pour info, il faudrait deux semaines pour relier Paris et New York. La ligne Paris-New York en avion a encore de beaux jours devant elle...

 

 

paris-et-new-york-seront-relies-par-un-train_54579_w460.jpg

 

 

Source : Gentside.com

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 14:46

En informatique, le mot RAID désigne les techniques permettant de répartir des données sur plusieurs disques durs afin d'améliorer soit la tolérance aux pannes, soit la sécurité, soit les performances de l'ensemble, ou une répartition de tout cela.

 

L'acronyme RAID a été défini en 1987 par l'Université de Berkeley, dans un article nommé A Case for Redundant Arrays of Inexpensive Disks (RAID), soit « regroupement redondant de disques peu onéreux ». Aujourd'hui, le mot est devenu l'acronyme de Redundant Array of Independent (or inexpensive) Disks, ce qui signifie « regroupement redondant de disques indépendants ». Le coût au mégaoctet des disques durs ayant diminué d'un facteur 1 300 000 en 29 ans, aujourd'hui le RAID est choisi pour d'autres raisons que le coût de l'espace de stockage.

 

 

RAID 0 : volume agrégé par bandes

Le RAID 0, également connu sous le nom d'« entrelacement de disques » ou de « volume agrégé par bandes » (striping en anglais) est une configuration RAID permettant d'augmenter significativement les performances de la grappe en faisant travailler n disques durs en parallèle (avec n\ge2).

  • - Capacité :
    La capacité totale est égale à celle du plus petit élément de la grappe multiplié par le nombre d'éléments présent dans la grappe, car le système d'agrégation par bandes se retrouvera bloqué une fois que le plus petit disque sera rempli (voir schéma). L'espace excédentaire des autres éléments de la grappe restera inutilisé. Il est donc conseillé d'utiliser des disques de même capacité.
  • - Fiabilité :
    Le défaut de cette solution est que la perte d'un seul disque entraîne la perte de toutes ses données.
  • - Coût :
    Dans un RAID 0, qui n'apporte aucune redondance, tout l'espace disque disponible est utilisé (tant que tous les disques ont la même capacité).

 

 

RAID-0.png

 

 

RAID 1 : Disques en miroir 

Le RAID 1 consiste en l'utilisation de n disques redondants (avec n\ge2), chaque disque de la grappe contenant à tout moment exactement les mêmes données, d'où l'utilisation du mot « miroir » (mirroring en anglais).

  • - Capacité :
    La capacité totale est égale à celle du plus petit élément de la grappe. L'espace excédentaire des autres éléments de la grappe restera inutilisé. Il est donc conseillé d'utiliser des éléments identiques.
  • - Fiabilité :
    Cette solution offre un excellent niveau de protection des données. Elle accepte une défaillance de n − 1 éléments.
  • - Coût :
    Les coûts de stockage sont élevés et directement proportionnels au nombre de miroirs utilisés alors que la capacité totale reste inchangée. Plus le nombre de miroirs est élevé, et plus la sécurité augmente, mais plus son coût devient prohibitif.

 

RAID 1

 

RAID 5 : volume agrégé par bandes à parité répartie

Le RAID 5 combine la méthode du volume agrégé par bandes (striping) à une parité répartie. Il s'agit là d'un ensemble à redondance N + 1. La parité, qui est incluse avec chaque écriture se retrouve répartie circulairement sur les différents disques. Chaque bande est donc constituée de N blocs de données et d'un bloc de parité. Ainsi, en cas de défaillance de l'un des disques de la grappe, pour chaque bande il manquera soit un bloc de données soit le bloc de parité. Si c'est le bloc de parité, ce n'est pas grave, car aucune donnée ne manque. Si c'est un bloc de données, on peut calculer son contenu à partir des N − 1 autres blocs de données et du bloc de parité. L'intégrité des données de chaque bande est préservée. Donc non seulement la grappe est toujours en état de fonctionner, mais il est de plus possible de reconstruire le disque une fois échangé à partir des données et des informations de parité contenues sur les autres disques.

 

On voit donc que le RAID 5 ne supporte la perte que d'un seul disque à la fois. Ce qui devient un problème depuis que les disques qui composent une grappe sont de plus en plus gros (1 To et plus). Le temps de reconstruction de la parité en cas de disque défaillant est allongé. Il est généralement de 2 h pour des disques de 300 Go contre une dizaine d'heures pour 1 To. Pour limiter le risque il est courant de dédier un disque dit de spare. En régime normal il est inutilisé. En cas de panne d'un disque il prendra automatiquement la place du disque défaillant. Cela nécessite une phase communément appelée "recalcul de parité". Elle consiste pour chaque bande à recréer sur le nouveau disque le bloc manquant (données ou parité).

 

  • - Avantages :
performances en lecture aussi élevées qu'en RAID 0 et sécurité accrue
surcoût minimal (capacité totale de n − 1 disques sur un total de n disques)

  • - Inconvénients :
pénalité en écriture du fait du calcul de la parité
minimum de 3 disques
en cas de défaillance (du système de RAID, pas d'un disque seulement), les coûts de récupération des données sont de l'ordre 150 € en 2011.

 

RAID-5.png

 

Source : Wikipedia [Fr] (Plus d'info)

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 14:18

Le mémorial national du Mont Rushmore (en anglais Mount Rushmore National Memorial), situé près de la ville de Rapid City dans l'État du Dakota du Sud aux États-Unis, est une sculpture monumentale en granite localisée à l’intérieur du mémorial présidentiel des États-Unis qui retrace 150 ans de l'histoire du pays. Les sculptures représentent quatre des présidents les plus marquants de l'histoire américaine.

 

Il s'agit de gauche à droite de George Washington (1732-1799), de Thomas Jefferson (1743-1826), de Theodore Roosevelt (1858-1919) et d'Abraham Lincoln (1809-1865). Le mémorial couvre une surface de 5,17 km² et se situe à 1 745 mètres d'altitude. Il est géré par le National Park Service qui dépend du Département de l'Intérieur des États-Unis et attire plus de deux millions de visiteurs chaque année.

 

 

Mémorial national du Mont Rushmore - 18m de haut, dont les travaux ont été commencé le 4 octobre 1927 au 31 octobre 1941

Dean-Franklin---Mont-Rushmore.jpg

 

Borglum décéda d’une embolie en mars 1941. Son fils Lincoln Borglum, acheva le projet mais des fonds insuffisants sonnèrent la fin des travaux. Il faut remarquer que le projet initial prévoyait de réaliser également le buste des quatre présidents mais finalement seuls les visages furent achevés.

 

Borglum avait aussi imaginé la réalisation d’un panneau géant (en lettres dorées hautes de 2,44 mètres) reprenant des faits historiques comme la Déclaration d’indépendance, la Constitution américaine, l’achat de la Louisiane et sept autres acquisitions comme l’Alaska ou le Texas.

 

Dans un canyon à proximité se trouve une chambre forte creusée dans la roche qui contient 16 panneaux en porcelaine émaillée. Les panneaux accueillent le texte de la Déclaration d’indépendance, de la Constitution, de l’histoire américaine et de la biographie des quatre présidents et de Borglum. Cette chambre fut ouverte en 1998.

 

 

Le projet initial du mont Rushmore prévu par le sculpteur Gutzon Borglum

Modele-d-origine-Mont-Rushmore.JPG

 

 

Controverse 

Le mont est un sujet de controverse parmi les Amérindiens Lakotas car ceux-ci perdirent leurs terres à la suite de la guerre les opposant au gouvernement américain entre 1876 et 1877. Le traité de Fort Laramie en 1868 avait en effet laissé la région à cette tribu. Les Lakotas considèrent ces collines comme sacrées même si les historiens pensent que les Lakotas avaient également conquis la région précédemment par la force en chassant les tribus Cheyennes en 1776.

 

Des membres des mouvements indiens occupèrent le monument pour protester en 1971 en le baptisant « Mont Crazy Horse ». Le chaman John Fire (dont le nom indien est Cerf Boiteux) y réalisa une prière sur la montagne pour remémorer la promesse non tenue des Blancs suite à la rupture du traité. Le monument a pour certains un caractère raciste car il pourrait être interprété comme une indication d’une supériorité des Blancs sur la nation indienne par le fait que les quatre présidents étaient en fonction durant l’acquisition des terres ancestrales amérindiennes. Ces collines étaient en effet sacrées pour les indigènes et la construction d'un tel monument est choquant pour ceux-ci tout comme le serait la profanation d'une église chez les catholiques... Gutzon Borglum lui-même est sujet à la controverse car il fut en relation avec le Ku Klux Klan lors de ses travaux.

 

Le monument reste encore de nos jours un sujet de discorde bien qu’un directeur d’origine amérindienne ait été nommé en 2004 à la tête du parc. En réponse à ce monument, un autre mémorial (« Crazy Horse Memorial ») est actuellement en construction un peu plus loin dans les Black Hills. Il représente le célèbre chef amérindien Crazy Horse et a pour but de montrer le caractère sacré de la région pour les Amérindiens. Le chef regarde en direction de l'Est par-dessus la crinière de son mustang vers la terre où ses guerriers sont morts. Cette sculpture qui devrait dépasser en taille le Mont Rushmore est financée par la fondation Crazy Horse Memorial Foundation. Celle-ci a refusé toute aide financière du gouvernement fédéral américain. Le sculpteur d'origine polonaise Korczak Ziółkowski, aidé du chef indien Henry Standing Bear, a débuté la réalisation de cette œuvre en 1948 après avoir acheté la montagne avec son argent personnel. Le sculpteur décéda en 1982 à l'âge de 77 ans sans voir son œuvre aboutie. Néanmoins, ses descendants continuent le travail qui pourrait encore durer 50 ans selon certaines estimations.

 

 

Source : Wikipedia.org [fr] (plus d'info) 

 

Autres sujets similaires :

Construction du Mont Rushmore (photos)

Statue du Christ Rédempteur - Brésil, Rio de Janeiro

7 "nouvelles" merveilles du monde - Un vote organisé par la New Seven Wonders Foundation

Top 20 des plus grandes statues du monde (Hauteurs et Années)

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 14:09

Le Christ Rédempteur (en portugais : O Cristo Redentor) est le nom donné à la grande statue du Christ dominant la ville de Rio de Janeiro au Brésil, du haut du mont du Corcovado où elle se situe. De simple monument religieux à ses débuts, elle est devenue au fil des ans un des emblèmes reconnus internationalement de la ville, au même titre que le Pain de Sucre, la plage de Copacabana ou le carnaval de Rio.

 

 

Christ Rédempteur 38 m, la construction a commencé en 1926 et s'est terminée en 1931.

Jesus-Rio-de-Janeiro---Statue-du-Christ-Redempteur.jpg

 

 

Source : wikipedia.org [fr] (plus d'info) 

 

Autres sujets similaires :

Mont Rushmore - Etats Unis, Dakota du Sud

7 "nouvelles" merveilles du monde - Un vote organisé par la New Seven Wonders Foundation

Top 20 des plus grandes statues du monde (Hauteurs et Années)

Repost 0

Rechercher

Pages