Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 20:23

L'Etat du Nevada vient d'adopter le projet de loi n°511, visant à autoriser les voitures à pilotage automatique à circuler sur ses routes. Google est à l'origine du projet : la firme de Moutain View a en effet transformé son concept présenté l'année dernière en réalité.


Rappelez-vous : en octobre 2010, Google présentait un concept de voiture dotée d'un pilote automatique. Au programme, caméras, de capteurs sensoriels et télémètre laser pour analyser l'état du trafic routier en temps réel. Le « conducteur » n'a qu'à entrer les coordonnées de sa destination, et le véhicule est capable de s'y rendre seul.


Une idée que la firme de Moutain View a transformée en réalité à travers deux véhicules, la Toyota Prius et l'Audi TT. Plusieurs prototypes ont été présentés par la firme en mai dernier, et certains journalistes, à l'instar de ceux de Mashable, ont pu tenter l'expérience.

Le Nevada vient donc d'adopter le projet de loi permettant à ce type de voiture de circuler légalement sur les routes de l'Etat : Google pourra ainsi expérimenter en condition réelle les 6 véhicules qui constituent sa flotte de base. Pour s'assurer de la viabilité du projet, le géant du Net s'était offert les services d'un lobbyiste de Las Vegas, David Goldwater, qui a expliqué aux parlementaires que les voitures à pilotage automatique sont plus sûres et plus économes en carburant.

A noter que Google n'est pas le seul à travailler sur des voitures à pilotage automatique et d'autres firmes, comme Volkswagen, sont sur les rangs. Si l'adoption de tels véhicules se propage à travers les Etats-Unis – et, à terme, dans le reste du monde – il y a fort à parier que la plupart des constructeurs automobiles leur emboite le pas. Il restera cependant à convaincre les automobilistes d'avoir une foi totale en leur véhicule.


Source : Clubic.com
Repost 0
Published by Milem - dans Véhicules
commenter cet article
26 juin 2011 7 26 /06 /juin /2011 13:28

Merda d’Artista est une œuvre de l’artiste italien Piero Manzoni influencée par les ready-mades de Marcel Duchamp. L'œuvre réalisée en 1961 se compose de 90 boites de conserve cylindriques en métal (4,8×6 cm), hermétiquement fermées, prétendues contenir les excréments de l'artiste, étiquetées, numérotées et signées.

 

Histoire de l'œuvre 

 

Aucun historien de l'art n'a pu jusqu'à présent déterminer le modus operandi des boites. Il est écrit dessus :

"Merde d'artiste conservée au naturel contenu net 30 gr produite et mise en boîte au mois de mai 1961"

Il semble que ces boites aient été réalisées à Milan, bien que des témoins oculaires parlent du Danemark. Quoiqu'il en soit, Manzoni n’a vendu que très peu de boîtes de son vivant, et d'ailleurs très peu d'oeuvres en général. Il les a données à ses amis ou a fait des échanges avec d’autres artistes. Il avait fixé le prix de ces boites de 30 grammes d'excréments à celui de 30 grammes d'or au cours du jour.

Sa cote est montée dans les années 70, des années après sa mort, grâce à d'avisés marchands italiens, parisiens puis américains. Certaines boîtes ont atteint le prix de 3 000 grammes d'or.

Les boîtes dont on riait ont commencé à circuler sur le marché de l'art.

Aujourd’hui, un grand nombre de ces boîtes ont été vendues (la famille Manzoni en possédant encore 5) et se retrouvent maintenant dans diverses collections d’art contemporain dans le monde entier. Elles se négocient à un prix élevé comparé à celui qu'avait fixé l'artiste, à l’exception toutefois de quelques-unes qui explosèrent probablement à cause de la corrosion et de la pression du gaz…
La valeur actuelle d’une de ces boîtes est d’environ 30 500 € (25 000 à 35 000 USD).

 

280px-Piero_Manzoni_Artist-s_shit.jpg

 

Source : Wikipedia.org (Fr)

Repost 0
25 juin 2011 6 25 /06 /juin /2011 12:39

Les femmes mettent en avant le romantisme, mais ce sont les hommes qui disent « Je t'aime » avant ces premières. Par ailleurs, d'après la même étude, les hommes sont plus heureux que les femmes lorsqu'ils entendent cette phrase. Blasées ? Non, on va comprendre ce qui se trame. Le plus grand élan de bonheur qu'un homme puisse avoir est lorsque la femme lui susurre cette phrase avant la première relation sexuelle ; après, cela lui fait moins d'effet. C'est l'inverse chez la femme (avec moins d'intensité).

 

Si l'on se place d'un point de vue évolutionniste qui raconte en bref que les hommes cherchent avant tout à se reproduire (« sperm is cheap ») et que les femmes valorisent l'engagement afin d'être soutenues pour élever la progéniture, cette découverte n'est pas illogique. Ainsi, les hommes souhaiteraient entendre d'être aimés avant le sexe, car cela promet un potentiel "Boogie-Woogie" incessamment.

 

De leur côté, les femmes préfèreraient entendre « je t'aime » après la première relation, car cela signifie que l'homme s'engage, surtout si l'acte produit plus que du plaisir et porte ses fruits. Alors que l'on pense intuitivement que les femmes, en moyenne, diraient « je t'aime » 23 jours avant l'homme, la réalité est que c'est, dans 60 à 70 % des cas, l'homme qui déclare sa flamme 42 jours (en moyenne) avant la femme.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 20:11

La partie du cerveau qui est dédiée à exprimer le sentiment de danger (émotions et anxiété) devient sur-réactive chez les citadins lorsqu'ils se retrouvent stressés. Il s'agit plus particulièrement de deux régions impliquées ainsi dans la régulation de l'émotion et l'anxiété. Cette différence pourrait expliquer la prévalence des maladies mentales dans les villes. En effet, d'autres recherches avaient montré que les gens qui vivent dans les villes ont 21 % de risques en plus d'avoir des problèmes d'anxiété et 39 % concernant les troubles de l'humeur. De plus, l'incidence de la schizophrénie en ville est double par rapport aux enfants nés à la campagne.

 

On a cette fois demandé à une cinquantaine de volontaires sains d'effectuer des tâches arithmétiques difficiles (et qui avaient pour but de rendre anxieux au sujet du résultat) tout en observant leurs cerveaux sous scanner. L'amygdale et le cortex cingulate étaient davantage irrigués chez les volontaires issus des villes (l'amygdale est un peu le capteur de danger du cerveau et est liée à l'anxiété et la dépression et le cortex cingulate est responsable du contrôle des émotions et pour réagir avec l'adversité environnementale).

Ces régions du cerveau sont peut-être sensibles au stress vécu lors du développement. En 2050, 70 % des gens vivront dans des zones urbaines.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 13:16

Les gens qui souffrent d'insomnies tentent de nombreuses tisanes ou remèdes en tout genre. Voici peut-être la solution miracle pour bientôt : un « bonnet de nuit » qui refroidit le cerveau la nuit. Ce qui est génial a priori avec ce système est qu'il ne repose pas sur des substances médicamenteuses et que son principe est très simple.

 

Les insomniaques de l'étude avaient eu du mal à s'endormir ou à ne pas se réveiller en pleine nuit pendant au moins un mois. On savait que les personnes qui souffrent d'insomnies ont une activité cérébrale supérieure à la normale la nuit par rapport aux autres. L'idée était de tout simplement de réduire le métabolisme de cet organe. Le principe de la coiffe est d'être parcouru par des tuyaux d'eau fraîche. En 2009, les premiers essais ont montré une amélioration. La suite de l'étude a voulu voir ce qui se passait lorsque la « dose » (en réalité la fraîcheur) était accrue.

Grâce à cette coiffe, le cerveau d'un insomniaque tombe dans les bras de Morphée en 13 minutes (16 minutes sans coiffe pour les personnes normales). Le temps de sommeil est de 89 % durant la période au lit. C'est le même chiffre pour les personnes normales sans coiffe.

 

Source :  Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 20:16

Une recherche suggère que la consommation régulière des boissons sucrées atténue la sensibilité au sucre et provoque la recherche ultérieure de nourriture calorique. En réalité, consommer deux boissons (et plus) sucrées quotidiennement « anesthésie » les récepteurs de sucre sur la langue. Cela provoque un cercle vicieux : on veut quelque chose de plus sucré par la suite (sinon, cela nous paraît fade). Cette réaction si rapide des récepteurs, tant pour les obèses que pour les personnes minces, a surpris les spécialistes de cette étude.

 

Lors de cette recherche, on a demandé à des personnes minces et obèses de noter leur perception et plaisir de choses salées ou sucrées. Les obèses ont eu tendance à noter les boissons sucrées comme moins sucrées que ceux qui étaient minces. On a demandé également à des personnes minces qui ne buvaient pas souvent de sodas, de le faire deux fois par jour et de revenir un mois après. Le test ultérieur a clairement montré qu'ils percevaient les boissons comme moins sucrées (et avaient moins de plaisir). Ce résultat est important pour combattre l'obésité et le diabète de type 2.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 18:32

Des chercheurs affirment que les femmes font ce petit mensonge sur leur plaisir au lit pour différentes raisons. Les principales sont qu'elles ne se sentent pas en sécurité et/ou ont peur de l'intimité. 

60 % des femmes admettent volontiers qu'elles ont déjà simulé, soit pendant une pénétration, soit pendant le sexe oral. Pour les chercheurs, elles ne font même pas cela pour réconforter le partenaire concernant ses efforts... C'est plus égocentrique que cela : elles ont souvent peur de la manière dont leur corps réagit durant l'acte ou ... car elles veulent que l'acte se termine le plus vite possible (anecdote : une maîtresse de Napoléon avait avoué avoir tourné subtilement du pied l'aiguille de l'horloge durant l'acte afin que Napoléon, pris par ses obligations politiques et militaires, en finisse au plus vite). 

L'étude a consisté à demander à 366 femmes de 18 à 32 ans qui avaient toutes admis avoir déjà simulé. On a demandé les raisons. Celles qui avaient peur de l'intimité ont simulé afin de garder leur partenaire dans leurs bras et d'autres pour cacher le fait qu'elles n'étaient pas très excitées. Notons au passage que les femmes qui ont de manière générale du mal à se lier émotionnellement aux autres ont aussi le même problème au lit. Note : une minorité simule l'orgasme pour avoir plus de plaisir ! (celles-ci sont d'ailleurs plus satisfaites par l'acte).

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 18:31

Un sociologue français, Antoine Bueno, a repris de manière froide la culture et les habitudes de vie des innocents nains de Peyo. Le pire est que cet auteur adore ces personnages de bandes dessinées, mais que cela lui a permis d'éclairer l'étrange société dans laquelle ils étaient nés : la France des années 50. Dans son ouvrage, le « petit livre » (pas dédicacé par Peyo), il avoue avoir trouvé les éléments suivants. 

1- Antisémitisme : le méchant sorcier Gargamel, décrit comme horrible, sale, avec un nez fourchu et qui est fasciné par l'argent. La caricature typique du juif de l'époque. 
2- Socialisme : les Schtroumpfs n'ont pas de notion de propriété et font tout ensemble; 
3- Stanilisme : le chef est un barbu qui se distingue par son chapeau... rouge. 
4- Nazisme : aucune entente avec le « juif » Gargamel et son chat 
5- Racisme : dans un des épisodes, les Schtroumpfs deviennent noirs … et méchants. Ils sont réduits à l'état de primitifs. 
6- Sexisme : la seule "femelle" est blonde et se comporte de manière caricaturale.

 

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 18:29

En Sicile, un phénomène pour le moins particulier donna lieu à toutes sortes d'explications plus ou moins logiques. Certains prêtèrent foi aux plus saugrenues puisqu'incapables d'identifier la véritable cause de l'avancée de centaines d'horloges numériques d'une durée de quinze minutes et ce durant trois semaines consécutives. Un internaute demanda l'avis des gens sur Facebook concernant cet évènement afin de tenter d'élucider ce mystère.

 

Il reçut près de mille réponses référant à des théories diverses. On proposa comme causes possibles une tempête solaire, la radioactivité, la présence de champs magnétiques en provenance du volcan l'Etna allant jusqu'à évoquer l'intervention d'esprits ou d'extra-terrestres mais aucune de ces explications ne put rallier tout le monde. 

Un professeur en génie électrique de l'Université de Catane émit l'hypothèse la plus plausible. Les générateurs d'énergie du réseau, nouvellement installés, ainsi que certains implants photovoltaïques n'étant pas autoréglés pourraient être identifiés comme une cause de ce dysfonctionnement des horloges. De légères variations dans la fréquence ne seraient pas compensées convenablement. Des opérations d'entretien des cables sous-marins conducteurs d'électricité seraient à l'origine de cet incident bizarre qui délia bien des langues.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 13:32

Apple propose avec iTunes Match de convertir les fichiers MP3 présents sur le disque dur de l'utilisateur en fichiers acquis légalement sur iTunes, pour 25 dollars par an. Une opération de blanchiment sans intérêt juridique, et qui n'est pas sans risque pour l'utilisateur.

 

Parmi les nouveautés présentées par Apple lors de la WWDC, qui a permis de découvrir iOS 5 et iCloud, figure un service dont beaucoup auraient pensé qu'elle ferait hurler les maisons de disques. Pour 24,99 dollars, iTunes Match propose aux utilisateurs d'iTunes de scanner toute leur discothèque, qu'elle soit issue des chansons achetées sur la plateforme ou de fichiers MP3 obtenus autrement, et de remplacer toutes les chansons reconnues par leur version AAC 256 kbps. 

 

Très vite, beaucoup y ont vu un outil de blanchiment de piratage. Et avouons que ça en est un. Pour le prix d'un peu plus de deux albums, Apple propose de remplacer potentiellement des milliers d'albums MP3 par une version légalement téléchargée sur iTunes, sans DRM. Tentant. D'autant que l'opération peut se renouveler.

 

Mais comme le note avec pertinence Mike Masnick sur Techdirt, ce blanchiment de MP3 n'a rien de choquant. Pour la simple et bonne raison qu'il ne sert à rien, juridiquement parlant. Ca n'est jamais la possession de fichiers musicaux qui est poursuivie par les tribunaux, ou en France par la riposte graduée et l'Hadopi, mais la mise à disposition des fichiers sur les réseaux P2P. Or le fait de transformer les fichiers MP3 "illégaux" en fichiers "AAC" légaux ne donne pas davantage le droit de les diffuser. Elle permet simplement à Apple et aux maisons de disques de se partager 25 dollars supplémentaires, qu'ils n'auraient probablement jamais touché autrement. Ca n'est que bénéfique.

 

Par ailleurs, il sera plus risqué que jamais de partager ces fichiers AAC sur les réseaux P2P. Comme nous l'avions révélé en 2007 en proposant notre outil Privatunes (qui malheureusement ne doit plus être fonctionnel), les fichiers sans DRM fournis par Apple contiennent l'identifiant et l'adresse e-mail de l'acheteur. Or il est fort probable que ça soit toujours le cas aujourd'hui, et que les fichiers "blanchis" par iTunes Match soient aussi concernés. Donc toute mise à disposition de ces fichiers sur les réseaux P2P permettra de savoir précisément qui les a mis en partage.

 

Source : Numerama.com

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article

Rechercher

Pages