Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 23:21

A quelques kilomètres du village de Wingen, dans les Nouvelles Galles du Sud, se trouve ce que les Australiens appellent la Burning Mountain, "la montagne qui brûle". Les Aborigènes l'appelaient Wingen, qui signifie "feu". La montagne qui brûle n'est pas un volcan, l'Australie n'en possède plus d'actifs depuis longtemps. C'est en fait ce que l'on appelle en anglais un coal fire ou mine fire. C'est, dans ce cas-ci, un phénomène naturel: des réserves souterraines de charbon ont pris feu au contact de l'oxygène et dégagent d'importantes quantités de fumées.

 

Les scientifiques estiment que la combustion de ces gisements carbonifères durent depuis plus de 6000 ans, ce qui en ferait le plus ancien phénomène du genre du monde. Quelques aménagement ont été prévus pour aller admirer les fumées sulfureuses qui sortent des fissures du sol. Un sentier a même été aménagé pour suivre le chemin de ces vapeurs brûlantes, pour un paysage en mouvement, hors du commun. Les feux ont tendance à se déplacer vers le sud à une vitesse d'un mètre par an !

 

Source : Cityzeum.com


Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:59

La France est à l’heure allemande depuis son occupation lors de la seconde guerre mondiale.


Détails :

Bien que le méridien de Greenwich (0°) passe par le territoire français, la France est en GMT+1, un fuseau techniquement centré sur +15° (ce méridien, beaucoup plus à l’est, passe au niveau de la frontière entre l’Allemagne et la Pologne).
C’est le cas depuis la seconde guerre mondiale : avant celle-ci, la France était à l’heure GMT (heure anglaise) mais, pendant l’occupation, est passée a l’heure allemande qu’elle a continué à utiliser à la libération.


Sources :  Wikipedia – time zone [en]
Wikipedia – fuseau horaire [fr]

Fr.Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:55

Le cafard peut survivre sans tête pendant une semaine ! Eh oui, elle n'est pas, chez lui, un organe aussi vital que chez les mammifères.

 

 

Les bienfaits de la décentralisation...

 

L'insecte n'en a pas besoin pour respirer car il s'oxygène par des trous d'aération à la surface de son corps. De plus, son système nerveux, décentralisé, est réparti en plusieurs ganglions internes.

 

Par ailleurs, son système vasculaire est très restreint et la pression interne, faible.

 

Résultat : une fois la tête coupée, le cou se referme par coagulation.

 

Et la partie décapitée ? Elle fonctionne quelques heures, ses antennes continuant de s'agiter.

 

Pour autant, le cafard ne peut vivre éternellement décapité.
La preuve? Il meurt, tout simplement, de soif

 

 

Source : Reponseatout.com

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:24

Il est né 80 milliards d’êtres humains sur la planète depuis la naissance de l’homme dont la moitié ces 2 derniers millénaires !


Détails :

En outre, un sur dix de ces humains est encore en vie! C’est dire le caractère exponentiel de la croissance…

 


Sources :

  INED – population mondiale

Fr.Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Divers
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 22:19

Un film est plus court à la télévision qu’au cinéma. Rien n’est coupé, le film est légèrement accéléré.


Détails :

La projection en salle se fait en 24 images par seconde, et la télé diffuse en 25 images par seconde, soit une accélération d’à peu près 4 %.


Par exemple, un film de cinéma de 120 minutes (172.800 images) sera diffusé en 115 minutes et 12 secondes.


Sources : 

Wikipedia – converting 24p to PAL [en]

Fr.Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Divers
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:45

Biographie  

 

Issu d'une famille de 6 frères et sœurs, Hirō Onoda fait ses études au collège de Kainan. À 17 ans, il entre dans la société d'import-export Tajima-Yoko, spécialisée dans la vente de vernis à Wakayama, puis demande à être affecté dans une succursale de l'entreprise à Hankou en Chine. À 20 ans, il est appelé pour son service militaire à intégrer le 61e régiment d'infanterie de Wakayama. Peu de temps après, Onoda est affecté au 218e régiment d'infanterie : destination Nanchang, où il retrouve son frère Tadao.

 

En 1943, Onoda arrive à Kurume, qui a une école d'une réputation effrayante sous les ordres du général Shigetoumi. Après trois mois d'entraînement intensif, Onoda regagne son unité d'origine. Le 13 août 1944, Onoda quitte Kurume pour rejoindre la 33e compagnie à Futamata qui est une annexe de l'école de Nakano dans laquelle sont formés des officiers commandos. En décembre 1944, Onoda fait partie des vingt-deux hommes formés aux techniques de la guérilla. Destination : les Philippines, territoire américain occupé par le Japon. Son supérieur, major Yoshimi Taniguchi, lui donne l'ordre de retarder le débarquement des Américains sur l'île de Lubang, sur laquelle Hirō Onoda passera plus de trente années dans la jungle attendant le retour de l'armée japonaise.

 

En 1945, les troupes américaines reprirent l'île et presque toutes les troupes japonaises furent anéanties ou faites prisonnières. Cependant, Onoda continua la guerre, vivant d'abord dans les montagnes avec trois camarades (Yuichi Akatsu, Siochi Shimada et Kinshichi Kozuka). Un d'entre eux, Akatsu, se rendit finalement aux forces philippines en 1950, et les deux autres furent tués dans des échanges de coups de feu avec les forces locales – Shimada en 1954, Kozuka en 1972 – laissant Onoda seul dans la montagne.

 

Rejetant comme une ruse toute tentative de le convaincre que la guerre était finie. En 1959, il fut déclaré légalement mort au Japon.

 

Retrouvé par un étudiant japonais, Norio Suzuki, Onoda refusa obstinément d'accepter l'idée que la guerre était finie à moins d'avoir reçu de son supérieur hiérarchique l'ordre de déposer les armes. Pour l'aider, Suzuki retourna au Japon avec des photos de lui-même et d'Onoda comme preuve de leur rencontre. En 1974, le gouvernement japonais put retrouver le commandant d'Onoda, le major Taniguchi, devenu libraire. Il se rendit à Lubang, informa Onoda de la défaite du Japon et lui ordonna de déposer les armes. Le lieutenant Onoda quitta la jungle 29 ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, et accepta l'ordre de son chef de remettre son uniforme et son épée, avec son fusil Arisaka Type 99 toujours en état de marche, cinq cents cartouches et plusieurs grenades à main.

 

Bien qu'il eût tué une trentaine de Philippins qui habitaient l'île et échangé plusieurs coups de feu avec la police, on tint compte des circonstances et Onoda bénéficia du pardon du président Ferdinand Marcos.

 

Le lieutenant Onoda fut, au sens strict, le dernier soldat japonais à se rendre, du moins le dernier soldat de nationalité japonaise. Le tout dernier soldat de l'armée japonaise fut retrouvé quelques mois plus tard, en décembre 1974 : il s'agissait non pas d'un citoyen japonais, mais d'un aborigène de Taïwan, incorporé dans les volontaires de Takasago sous le nom de Teruo Nakamura.

 

 

Anecdotes

 

Son histoire inspira plusieurs scénaristes. Son histoire est en partie reprise dans le film Salut l'ami, adieu le trésor avec Bud Spencer et Terence Hill et dans l'épisode « Un coin de paradis » de la série Agence Acapulco.

On peut également noter la présence de soldats australiens oubliés de la Seconde Guerre mondiale, sur l'île fictive de Salomon, dans le roman L'île aux fossiles vivants d'André Massepain.

 

 

Source :  Wikipedia – Hiroo Onoda [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 21:31

Les geishas dans le Japon médiéval n’étaient pas des prostituées, mais des artistes, versées dans la poésie, la danse et la musique.


Détails :

Elles étaient employées pour “divertir” leurs clients par leurs différents arts et leur conversation, mais il leur était strictement interdit d’aller plus loin.

Les courtisanes du Japon médiéval étaient appelées oiran, et avaient une tenue similaire aux geishas.

 


Sources : 

Wikipedia – Geisha [fr]

Fr.Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 21:22

La mairie de Pékin a décidé de mettre en place un système plutôt simple. Recueillir les données de géolocalisation des téléphones mobiles de ses citoyens. Bien que le motif soit de faciliter les transports en commun, l'initiative ressemble fort à un contrôle en temps réel des déplacements.

 


Joliment baptisé « Plate-forme d'information sur les mouvements des citoyens », le service permet de connaître l'emplacement de 17 millions de téléphones mobiles à Pékin. La mairie fournit aux utilisateurs les moyens de connaître l'état du trafic et leur conseille même un itinéraire bis en cas de congestion.

Comme le souligne notamment LeMonde.fr, ce système est un parfait outil de contrôle en cas de manifestation. Il est également la preuve que la Chine renforce encore le contrôle des moyens de communications.

Preuve en est, le service de micro-blogging Twitter mais également le réseau social professionnel LinkedIn avaient été bloqués pendant quelques jours pendant les révoltes en Tunisie et en Egypte. La décision du pouvoir central chinois serait, selon les observateurs, la conséquence des quelques manifestations pro-démocratiques organisées dans l'Empire du Milieu.

 

Source : Clubic.com

Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 13:14

Un dîner en amoureux, un déjeuner professionnel, attention danger ! Un petit aliment en apparence inoffensif pourrait bien venir tout gâcher... Petit guide en 10 points pour démêler le vrai du faux et éviter les faux pas alimentaires, par Aurélie Ravier

 

 

  • L’asperge donne mauvaise odeur à l’urine :

Vrai, mais pas chez tout le monde. Si Marcel Proust écrit dans Du côté de chez Swann qu’ « elles jouaient (…) à transformer (son) pot de chambre en un vase de parfum », l’odeur de chou qu’elle transmet à l’urine en raison de particules soufrées n’est pas du gout de tous…

  • L’œuf donne du cholestérol :

Vrai et faux : l’œuf présente en effet une forte concentration en cholestérol. Cependant, si vous ne présentez aucun signe de maladie cardiovasculaire, vous pouvez consommer jusqu’à un œuf par jour. Riche en anti oxydants, en choline (composé qui aide au bon développement  du cerveau) et en protéines, l’œuf reste un aliment nutritivement intéressant.

  • La carotte rend le teint orange :

Vrai et faux : les caroténoïdes présents dans la carotte donnent un joli teint orangé… a condition d’en consommer tous les jours pendant au moins deux mois ! Cependant, grâce aux vitamines qu’elle contient, la carotte est un excellent allié de votre acuité visuelle.

  • Le café et le thé jaunissent les dents :

Vrai : café et thé laissent un dépôt qui tâche les dents. Brossez vous les dents ou buvez un verre d’eau juste après en avoir consommé.

  • Le café au lait est difficile à digérer :

Faux : l’addition de lait ralenti légèrement la digestion chez certaines personnes, rien de plus.

  • Les fraises donnent de l’urticaire :

Vrai : comme le chocolat, les crustacés ou la tomate, les fraises peuvent entrainer une réaction de type prurit du plus belle effet.

  • La betterave colore l’urine en rouge :

Vrai : quelques heures après en avoir consommé, l’urine devient plus foncée, en raison de la bétanine, un pigment assimilé partiellement par l’organisme qui donne à la betterave sa jolie couleur rouge.

  • Le chocolat donne la migraine :

Vrai : en cause, la présence de tyramine, un composé chimique présent dans le bière, le vin rouge, les soupes en boite ou la sauce soja, et dans de nombreux plats préparés. Consolez vous, son action positive sur le moral n’est elle plus à prouver : migraineuse oui, mais une migraineuse heureuse !

  • Le chou provoque des ballonnements :

Vrai : champion toute catégorie de l’aliment à bannir des repas en amoureux (du mois si vous espérez un deuxième rendez-vous), le chou fermente dans l’estomac, provoquant reflux et ballonnements anti-sexy.

  • L’ail donne mauvaise haleine :

Vrai : comme le chou-fleur ou l’oignon, l’ail contient des molécules odorantes qui passent dans le sang pendant la digestion, et se libèrent au contact de l’oxygène, laissant derrières elles un doux effluve parfumé.

Si tous ces aliments sont à consommer avec parcimonie pour leurs effets secondaires pas toujours glamour, ne les diabolisons pas pour autant : aucun d’entre eux n’est à bannir complètement, et tous ont leur place dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

 

Aurélie Ravier

Source : Fr.pourelles.yahoo.com

Repost 0
Published by Milem - dans Divers
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 17:29

Le Yamato, qui fut incontestablement le plus puissant navire de tous les temps !

Le Yamato (大和), du nom de l'ancienne province japonaise de Yamato, était un cuirassé de premier rang de la marine impériale japonaise, et le premier de la classe Yamato. Avec son jumeau le Musashi, le Yamato était le plus grand des cuirassés jamais construits, déplaçant 65 027 tonnes, et armés de pièces de 460 mm, le plus gros calibre jamais monté sur un navire de guerre.


À servi dans la Marine impériale japonaise :
Commandé en Mars 1937
Quille posée: le 4 novembre 1937
Lancement: le 8 août 1940
Armé: le 16 décembre 1941
Statut: coulé le 7 avril 1945

 

yamato-navire-bateau.jpg

 


Caractéristiques techniques :

Type : Cuirassé
Longueur : 256 mètres à la ligne de flottaison
Maître-bau : 36 m
Tirant d'eau : 11 m
Déplacement : 65 027 tonnes (à vide, dont 21 266 tonnes de blindage) ; 72 800 tonnes à pleine charge (estimation)
Propulsion : 12 chaudières Kanpon, 4 turbines à vapeur,
Puissance : 150 000 ch (110 MW) (estimation)
Vitesse: 27 nœuds

 


Caractéristiques militaires  :

Blindage (colossaux) : 650 mm en tourelles
409 mm en ceinture
198 mm au pont

 


Armement :


En 1941 :
9 canons de 460 mm (montés en trois tourelles triples)
12 canons de 155 mm (montés en quatre tourelles triples)
12 canons anti-aériens de 127 mm (6 tourelles doubles)
24 canons anti-aériens de 25 mm
8 canons anti-aériens de 13 mm.
En 1945, 2 tourelles de 155 mm, ainsi que tous les canons de 13 mm, avaient été démontées pour renforcer l'armement anti-aérien, qui se montait alors à 24 pièces de 127 mm et 146 pièces de 25 mm.

Rayon d'action : 11 500 km à 16 nœuds (30 km/h)

 

Le Yamato embarque 7 hydravions de deux types :
1 F1M2 " Pete " et le E13A1 Jake ". Ils sont lancés par 2 catapultes de 19,5 mètres de long situées à l'arrière du navire. Leur manutention est assurée par une grue de 6 tonnes.

Les hydravions sont stockés dans un hangar qui se trouve à l'arrière, sous le pont principal.



Autres caractéristiques :

Équipage 2 750 hommes 

 

Les communications internes sont assurées par 461 tubes vocaux, 491 téléphones et 14 systèmes pneumatiques.

Sa dernière mission fut l'opération Ten-Go, dans le contexte de la bataille d'Okinawa, début avril 1945. Le Yamato fut envoyé en mission suicide attaquer la flotte américaine qui soutenait le débarquement des troupes sur l'ouest de l'île. Le plan consistait à causer un maximum de dégâts aux navires de soutien, puis à aller s'échouer pour servir de batterie côtière avant de faire sauter le navire. Le 6 avril, le Yamato, avec un équipage renforcé, quitta le port de Tokuyama avec son escorte. La flottille fut repérée par des sous-marins le lendemain faisant route au sud. La Task Force 58 lança 386 avions pour l'intercepter, qui engagèrent le combat en début d'après-midi. Le pilote Francis Ferry avec son Helldiver plongea vers 12h sur sa cible et lança ses roquettes et ses deux bombes de 450 kg qui explosèrent à l'avant et à l'arrière du pont. Par la suite des TBF Avenger lancèrent leur torpille. Ainsi, le Yamato, frappé par au moins 8 bombes et 13 torpilles, explosa à 14 h 20. Il chavira sur bâbord et coula à quelque 200 km d'Okinawa. Environ 2 475 hommes d'équipages périrent et 269 survécurent.

L'épave gît à 300 m de profondeur, coupée en deux au niveau du magasin de la tourelle avant qui a explosé, et a été explorée en 1985 et 1999.

 

 

Battleship-Yamato.jpg

(Cliquer sur l'image pour agrandir)

 

Aujourd'hui, les cuirassés ont été remplacés par les portes-avions.


Un porte-avion, grace à ses appareil peut attaquer un cuirassé sans que se dernier ne soit à portée de canons pôur riposter (l'exemple le plus concret est celui du Yamato, torture par plus de 400 bombardiers et chasseurs : malgré son blindage de plus de 35 cm d'épaisseur, le cuirassé fut littéralement éventré... coupé en deux... et il finit par chavirer après s'être reçus 5 bombes de 500 kg et 13 torpilles).

 

Sources : 

Les différents types de navire (militaire, commerce etc...) [Wikipedia Fr]

Yamato (navire) [Wikipedia Fr] (Plus d'information)

 

Voir aussi :

Ultime avatar du char forteresse ou du Landship ("navire terrestre") pendant la 2ème guerre mondiale

Le Fieseler Fi 103 / FZG 76 ou "V1" - Le 1er missile de croisière de l'histoire

L’acte le plus héroique consista à ne rien faire (1983) - Stanislav Petrov

Comment la France a tenté de bâtir un faux Paris en 1918

Repost 0
Published by Milem - dans Histoires
commenter cet article

Rechercher

Pages