Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 19:29

• Envoie un CV à l'attention de :

Monsieur, le Parrain
Napolitaine - Zone criminel
Italie


• Première condition :

Etre né de parents Italiens, au moins que ta mère soit italienne (La MaMa).


• N'oublie pas de préciser :

Le nombre de meurtres commis ces 20 dernières années.

Le nombre de bistrots rackettés.

Le nombre de tonnes de coke vendues.

Le nombre de fonds détourné.

Repost 0
Published by Milem - dans Mes ouvrages
commenter cet article
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 19:26

Selon les déclarations de Nightow, l'anglais est la langue officielle des habitants du monde de Gunsmoke

La lettre D dans Nicholas D. Wolfwood signifie Dokonokuminomonjawaresumakinishiteshi- zumetarokakora. Sans rire

La croix de Wolfwood est appelée Punisher

Le comics Spiderman fut une importante influence sur Nightow. Le personnage de Monev la Galle fut inspiré par Venom : en fait, Monev n'est rien d'autre que Venom écris à l'envers

Ep.09 : on peut voir clairement que la croix de Wolfwood se trouve sur le toit du bus avant qu'il ne soit retrouvé dans le désert

Ep.10 : le nom de Vash sur le tableau est épelé Stanpede au lieu de Stampede

Ep.12 : on peut voir que l'arme de Vash est un Colt .45

Quand la production de l'anime fut entamée, Nightow n'en était qu'au volume 2 du manga. Ainsi, à partir de l'épisode 16, l'anime suit une narration différente de celle de la version papier

Le titre Trigun vient de ce que Vash "transporte" trois armes : son revolver, son bras artificiel et son "bras d'ange"

La chanson que Rem avait l'habitude de chanter à Vash est la même que celle que chante le garçon du train.

 

 

trigun%20-%20vash%20is%20wanted

Repost 0
1 janvier 2011 6 01 /01 /janvier /2011 12:26

zodiac

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 19:55

La Pipp!n ou (Pippin) est une console de jeux vidéo conçue par Apple et commercialisée en 1996. Apple en ayant opté pour une technologie ouverte, elle fut construite par différentes entreprises. La principale fut Bandai, qui en vendit près de 45 000.

 

Elle innovait en étant constituée d'éléments matériels et logiciels provenant de la micro-informatique. L'idée était de créer un ordinateur dédié aux jeux vidéo, mais possédant quelques caractéristiques d'un ordinateur de bureau, dont la navigation sur internet.

 

 

800px-Pippinfront.jpg

 

Face arrière

 

 

 

Elle comprenait :

  • matériel :
    • processeur PowerPC 603e (semblable à ceux présents dans les Macintosh de l'époque) à 66 MHz ;
    • lecteur de CD-ROM 4x ;
    • mémoire extensible par un module de 8 Mo (en plus des 5 Mo de base) ;
    • mémoire ROM de 4 Mo pour l'OS ;
    • 128 ko de mémoire Flash ;
    • sorties vidéo 8 et 16 bits (256 et milliers de couleurs) NTSC/PAL et VGA ;
    • entrées et sorties audio 16 bits ;
    • 2 ports ADB (joystick, clavier, appareil photo numérique, modem, imprimante) ;

 

  • logiciel :
    • une version allégée de Mac OS Système 7 ;
    • une possibilité de programmer les jeux en Java ;
    • un catalogue de 20 jeux seulement.

 

 

Ainsi, on trouve en package avec la console un CD comprenant un traitement de texte, un logiciel de dessin ainsi qu’un logiciel de mail.

 

Et cela se sentait jusque dans la conception de la manette. Cette dernière intègre un trackball assez bien placé permettant d’éviter de brancher une souris (ce qui est tout de même possible). Une très bonne idée, mais qui ne pallie pas au problème de l’écriture. Un clavier virtuel est présent, mais cela ne suffisant toujours pas, il est aussi possible d’opter pour un vrai clavier en achat séparé. On trouvait aussi une imprimante, transformant vraiment cette console en ordinateur bureautique. On trouvait même des extensions mémoire, sous forme de cartouche – et donc au format propriétaire Pippin – qui permettaient d’augmenter la mémoire à 13 Mo au total.
Bien entendu, les jeux n’étaient pas en reste avec Bandai qui, fort de ses licences de nombreuses séries d’animation japonaises, n’hésitait pas à mettre en avant des jeux à fort potentiel comme Dragon Ball Z ou Ultraman.

 

Bandai-Pippin-Paddle.jpg

 

 

Le Japon manquant de matériel communiquant, le marché était à prendre.

 

La machine doit alors sortir pour le Noël 1995, mais il faudra attendre mi-96 avant de pouvoir s’essayer à la machine.

 

Au niveau de la fabrication, la console de Bandai a été fabriquée aux petits oignons. Le transfo est intégré, et une prise à embout classique fait tout à fait bien l’affaire. Ce transfo accepte du 100 au 220V, ce qui permet de la brancher sans problème dans nos contrées.
Au niveau des sorties vidéo, c’est encore mieux, on peut choisir entre une sortir VGA, du PAL ou du NTSC, en composite ou en S-Vidéo.
Chapeau bas messieurs !

 

Mais comment faire pour avoir une machine transformable aussi facilement en petit ordinateur ? En utilisant la technologie Macintosh de l’époque bien entendu !
Architecturée autour d’un processeur PowerPC de type 603 et reprenant l’architecture globale d’un Mac, on avait entre les mains une console surpuissante pour l’époque.

 

 

Au niveau du système d’exploitation, pas de surprises : nous sommes bien en présence d’un MacOS modifié. Cela permettait entre autre une portabilité des logiciels et surtout des jeux Mac vers la Pippin aisée. Si bien que certains jeux, afin de rentabiliser les coûts de production et de toucher un plus large public, sortirent en multi support, fonctionnant aussi bien sur Mac que sur Pippin. Racing Days R de Bandai et un de ces rares jeu à utiliser cette possibilité. Le système d’exploitation étant contenu sur le CD et non en mémoire morte dans la machine, il était aussi facile de faire évoluer les possibilités, et surtout de les adapter en fonction des besoins du jeu ou du logiciel afin de gagner un maximum de temps de chargement et de place en mémoire.
On avait donc une machine aussi puissante qu’un Mac d’entrée de gamme, et optimisée pour les jeux. Une bombe sur le papier…

 

Bandai, par sa filiale Bandai Digital Entertainment, sortira la console le 27 mai 1996. Quelques temps plus tard, la version américaine verra le jour. La version japonaise se nommant @mark (ou Atmark), la version américaine se nommera @world, et sera de couleur noire. A part le packaging, rien ne différencie ces deux consoles.
Une sortie en Europe est prévue, Katz Media est même pressenti pour être le distributeur officiel, mais il n’en sera rien.

 

 

 

La sortie de la console sera un terrible échec. Vendue 49 800 yens, soit environ 370 euros, la console est presque deux fois plus chères que ses concurrentes directes Saturn et Playstation.

 

Le modem très lent de 14Kbps déplais et sera bien vite remplacé par un beaucoup plus correct 33Kbps.

Après 42 000 unités vendues laborieusement (30 000 au Japon et 12 000 aux Etats-Unis), Bandai arrêtera là le massacre et stoppera la production de Pippin en juin 1997. On est loin des 200 000 unités que Bandai avait prévu de vendre la première année !

 

Une tentative de relance sera bien faite en février 1997 lors du MacWorld Expo, avec la présentation d’une nouvelle version de la Pippin, nommée Pippin PD qui propose un port d’extension SCSI et un lecteur de CD plus rapide que la 4x original, mais le projet sera bien vite abandonné.
Le prototype nommé Atmark EX sera par contre réutilisé par la suite, puisque pour limiter la casse, la licence Pippin sera revendue à Katz Media qui s’en servira pour faire des machines plutôt réservées aux entreprises pour des présentations multimédia et de l’accès à Internet.
 

 

 

Encore un flop pour Bandai qui, après l’échec de sa Playdia se relancera encore dans le mondes des machines de jeu vidéo avec la Wonderswan qui connaîtra tout de même un succès plus conséquent.

 

Apple, quant à lui, fermera sa division Pippin lors du retour en grande pompe de Steve Jobs à la direction de la firme qu’il avait créé.

 

 

 

Source : fr.wikipedia.org et obsolete-tears.com

Repost 0
Published by Milem - dans Jeux video
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 19:48

LG occupe le terrain à l'approche du CES en présentant aujourd'hui un téléviseur destiné aux cinéphiles, au lendemain de l'annonce d'un autre modèle. Le nouvel « LG LW6500 » promet effectivement un rendu 3D identique à celui d'une véritable salle de cinéma. Il est ainsi le premier représentant de la famille des téléviseurs de la famille « Cinema 3D ».

 

 

Le « LG LW6500 » repose pour ce faire sur le procédé de restitution du relief par polarisation. Il se contente donc de lunettes passives, comme dans la plupart des salles de cinéma, qui présentent l'intérêt d'être légères (seulement 16 g) et économiques (quelques euros seulement). Elles n'intègrent effectivement aucune électronique, contrairement aux lunettes actives à obturateurs couramment utilisées. En outre, ce procédé n'induit aucun scintillement et réduit donc la fatigue visuelle.

Vraisemblablement décliné en plusieurs diagonales, pour l'heure non communiquées, le « LW6500 » bénéficie par ailleurs d'une fonction de conversion de la 2D en 3D à la volée, comblant tant bien que mal la maigreur du catalogue de contenus en relief.

On retrouve par ailleurs un véritable rétro-éclairage local dit « Full LED » (à l'arrière et non en périphérie), la fonction « TruMotion 200 Hz », les fonctions connectées « Smart TV » et les fonctions multimédia courantes.

La série « LG LW6500 » sera enfin détaillée au CES 2011, qui se tiendra la semaine prochaine à Las Vegas.

 

 

Source : Clubic.com

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 14:31
  1. Du temps tu gagneras: Un utilisateur moyen passe environ 55 minutes par jour sur Facebook, soit 14 jours complets par an. Libre à vous d’imaginer tout ce que vous pourriez faire de ce temps ainsi dégagé (l’amour, du cricket, un parmentier de canard…)

 

  1. Ton couple tu protégeras: Facebook tue l’amour : vous passez votre temps à rafraîchir la page de votre femme ainsi que celles de ses ex. Votre cœur s’emballe à chaque comment un peu trop mielleux déposé sur son wall. Si vous tenez à votre couple, bannissez l’espionnage Facebook.

 

  1. De l’alcool tu abuseras: Fini les mauvaises surprises du lundi matin : alors que vous avez peine à vous rappeler où vous avez échoué samedi soir, vos amis eux ne l’ont pas oublié. Et voilà 10 photos taguées de votre nom, ivre mort, en train de danser torse nu ou de faire l’amour à la moquette du Baron. Hum.  

 

  1. D’une thérapie tu te passeras: Facebook est une addiction, au même titre que la cigarette ou que votre verre de Porto quotidien. Même en vacances au bout du monde vous updatez vos statuts et un jour sans visiter votre page vous mets en rogne. C’est grave docteur ?

 

  1. Ton identité tu garderas: Facebook a tous les droits sur vos photos. Ne vous étonnez donc pas de voir vos beaux clichés de vacances revendus à des agences de voyages ou d’apercevoir votre silhouette d’hipster parisien floquée sur un t-shirt made in Taiwan.

 

  1. De ton passé tu te sépareras: Au début, c’était marrant de retrouver ses camarades d’école sur Facebook, de voir ce qu’ils faisaient dans la vie et avec quelle fille de 4ème B ils s’étaient mariés. Se moquer de la maison en crépis de vos copains, c’est mal et ça ne vous fera pas aller mieux, tenez-le vous pour dit.

 

  1. Ton reflet tu aimeras: Renoncer à Facebook, c’est se délester d’un gros poids égocentrique qui pèse sur votre conscience depuis plusieurs années. C’est aussi devenir unique, être une sorte de héros moderne pour vos amis et cela vous aidera considérablement pour rencontrer de vraies femmes, sans passer par la case Photoshop.

 

  1. Un méchant tri tu feras: être tenu au courant de la vie de 249 amis, c’est d’abord pratique. Pouvoir savoir les derniers potins sans échanger directement, comme une sorte de Voici personnalisé sans faire l’effort de dire « bonjour, comment tu vas? ». Mais êtes-vous vraiment intéressé pour savoir que Sophie, une ancienne stagiaire part ce Week-end à Dunkerque, que Patrick n’a « pas la pêche », et que David a mangé d’excellentes moules marinières ? Sérieusement…

 

  1. Mark Zuckerberg tu emmerderas: ok, le bon Mark, créateur du site, et nouvelle star du web au point qu’un film sur son aventure s’apprête à sortir, se fout complètement de ton profil et des 12 photos qui trainent. Mais ne rien faire, c’est aussi lui laisser tes infos personnelles qu’il revendra et pourra ainsi changer de Jacuzzi, de voiture et organiser la fête avec des filles faciles.

Source : Topito.com

Repost 0
Published by Milem - dans Internet
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 14:24
  1. Les connexions VPN sécurisées : c’est gratuit ou payant (entre 4 et 10 euros par mois) selon la qualité du débit, mais tout ce qui circule est crypté et votre IP reste cachée. Voir le top 10 des VPN gratuits, et le top 10 des VPN payants.

 

  1. Les newsgroups encryptés : pour 10 à 15€ par mois environ, vous pourrez télécharger caché et à très grande vitesse sur Giganews, Supernews, ou encore Usenet.net (UN).

 

  1. La connexion wifi du voisin : c’est parfaitement illégal, mais quand ce voisin s’appelle Quick ou MacDo et laisse sa connexion ouverte, c’est une invitation au crime.

 

  1. Les réseaux peer to peer encryptés : Hadopi devrait se concentrer sur les gros réseaux P2P (eMule, Bittorent,…). Essayez donc des réseaux moins populaires, et encryptés : Kommute paraît plein d’avenir et devrait s’améliorer après son adoption massive par le public, mais il en existe plein d’autres.

 

  1. Les partages entre collègues : le prix des clefs USB ne cesse de baisser, leur capacité d’augmenter. Le bureau va devenir un monde de hacker !

 

  1. Les direct download : les services de stockage de données sont devenus de plus en plus simples et permettent pour certains de télécharger complètement anonymement, souvenez vous du Top 10 des meilleurs sites pour regarder et télécharger gratuitement des séries.

 

  1. Le F2F à la place du P2P : du Friend to Friend, un réseau d’amis qui ne partagent qu’entre eux, certains permettent de crypter ce que vous échangez entre vous comme open swarm.

 

  1. Les sites de streaming : Youtube et Dailymotion sont de plus en plus surveillés, mais il existe tout pleins de sites sur lesquels vous pouvez regarder vos séries et films gratuitement en streaming.

 

  1. Les moteurs de recherche : il existe des moteurs de recherche spécialisés en MP3 ou films comme : Skreemr, AirMP3, beeMP3, ou MP3Realm. Sinon, tentez votre chance avec le Big G en précisant le type de fichier dans votre recherche.

 

  1.  Le streaming légal et gratuit :Spotify, Deezer, les sites de chaines TV… Certes, il y a de la publicité, mais ces services proposent aujourd’hui une vraie alternative. A quand un Hulu-like en France ?

 

Source : Topito.com

Repost 0
Published by Milem - dans Internet
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 14:06

Ben et Angela Ihegboro, un couple nigérien installé à Londres, ont eu une drôle de surprise lors de l'accouchement de leur troisième enfant.

 

 

Elle a la peau blanche, les cheveux blonds et les yeux bleus. Elle se prénomme Nmachi, beauté de Dieu en nigérien, et a bien étonné ses parents la naissance. En effet, Nmachi est née de deux parents noirs, Ben et Angela Ihegboro, des Nigériens qui vivent à Londres, et n'est pas albinos.

 

Chose étonnante, aucun des deux parents n'a d'ascendant blanc connu et cela n'est pas un cas d'adultère, un détail qui n'a d'ailleurs pas traversé l'esprit de Ben à la naissance. Pour les scientifiques, si ce cas est génétiquement possible, cela n'en reste pas moins extraordinaire.

 

Source : Metrofrance.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 13:58

Une jeune Polonaise a accouché récemment de jumeaux de pères différents. Ce serait la septième fois que cela se produit dans le monde.

 

 

En Pologne, des jumeaux sont nés de pères différents ! Selon les médias polonais, la mère était enceinte lorsqu'elle a eu une relation extra-conjugale, causant la grossesse du deuxième enfant. Après avoir accouché d'un garçon et d'une fille, la jeune femme a demandé la séparation à son mari, en lui expliquant qu'il n'était pas le père des enfants.

 

Seulement, un test ADN a révélé que si la petite fille a bien comme père l'amant, le conjoint de la femme, dont l'identité n'a pas été révélé, est lui le père du garçonnet. Ce serait la septième fois qu'un tel phénomène est observé. Selon les scientifiques, ce cas se présente lorsque la mère produit deux ovules et a un rapport sexuel avec deux hommes durant sa période de fécondation.

 

Source : Zigonet.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 12:56
Repost 0
Published by Milem - dans Musiques-Radio
commenter cet article

Rechercher

Pages