Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 18:02

L’anneau de Gygès est une fable racontée par Platon au début du deuxième livre de La République. Inspirée d'Hérodote, elle raconte l'histoire de Gygès qui trouve un anneau qui lui permet de devenir invisible. Dans la discussion sur la justice qui est le sujet de La République, l'anneau de Gygès joue le rôle de ce que l'on appelle aujourd'hui une expérience de pensée. Cette histoire a été reprise par Cicéron dans le De Officiis (Des devoirs).

 

q67hwbkc.jpg

 

L'Histoire

Dans le livre I de la République, Thrasymaque, défendant le droit du plus fort, soutient contre Socrate l'idée que commettre l'injustice est profitable (et sans aucun doute plus profitable que la subir) et que la justice est le fait des faibles. Mais la réfutation que lui administre Socrate ne convainc pas Glaucon et Adimante, les deux frères de Platon. Dans le but de discuter plus à fond la position de Thrasymaque, Glaucon reprend cette position à son compte, sans toutefois l'approuver, et l'illustre, en la renforçant, par la fable de Gygès.

 

Gygès découvre qu'en tournant vers l'intérieur de sa main le chaton d'une bague découverte par hasard lors d'un violent orage qui ouvrit le sol devant lui, il peut devenir invisible. Une fois ce pouvoir découvert, il s'arrange pour faire partie des messagers envoyés au palais royal. Là, grâce à cette invisibilité, il séduit la reine, complote avec elle et assassine le roi pour s'emparer du pouvoir. Rien ne peut lui résister, doté d'une telle arme.

 

La question que posent donc les frères de Platon est simple :

  • Est-ce qu'être un homme juste ce n’est pas en réalité être assez naïf pour respecter les lois et la morale même si cela peut être désavantageux ?

 

Cette hypothèse permet de débattre, exemple à l'appui, sur les motivations de la moralité : résulte-t-elle seulement d'une convention sociale et arbitraire, ou bien d'une pure idée morale ?

 

 

Contexte

Le rôle de cette fable est fondamental pour la discussion et l’analyse du concept de Justice dans la République de Platon. Le premier Livre de la République est en partie consacré à toute une série de tentatives de définitions de la justice toutes mises en pièce par Socrate. C’est tout particulièrement Thrasymaque qui expose la définition la plus importante. Selon lui, être juste est le fait de respecter les lois et ses engagements même si cela peut être désavantageux. Une autre personne plus rusée et cynique fera, elle, semblant de respecter les lois et la morale afin de servir au mieux ses intérêts.

Source : Anneau de Gygès - Wikipedia [Fr]

Repost 0
3 décembre 2010 5 03 /12 /décembre /2010 14:14

Des chercheurs de la NASA ont découvert le premier organisme sur Terre qui est capable de vivre et de se reproduire en utilisant ce qui est pour nous un poison mortel, l'arsenic. Ce microorganisme vit dans le lac Mono en Californie. Le plus étonnant est que l'on ne retrouve pas de phosphore dans l'ADN de cette « bête », mais de l'arsenic.

 

Cette découverte étend donc le concept de vie. Il va falloir reprendre tous les livres de biologie ... Plus sérieusement, cela indique aussi que des formes de vie très différentes de ce que l'on connaissait jusqu'à présent peuvent se développer en ce moment aux quatre coins de l'univers !

 

Jusqu'à aujourd'hui en effet, on pensait que la vie reposait sur six éléments fondamentaux : le carbone, l'hydrogène, l'azote, l'oxygène, le phosphore et le soufre. On savait que certains microbes étaient capables de « respirer » de l'arsenic, mais on n'avait encore jamais vu quelque chose se construire à partir d'arsenic ! Le microbe en question a été nommé GFAJ-1 et fait partie de la famille des gammaproteobacteria. L'équipe de chercheurs continue d'explorer ce lac particulier en raison de sa composition chimique inhabituelle : il est très salé et comporte beaucoup d'arsenic, car ce lac est isolé de sources d'eau depuis une cinquantaine d'années.

 

Source :  Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Espace
commenter cet article
2 décembre 2010 4 02 /12 /décembre /2010 19:55

Le phénix ou phœnix (du grec ancien φοῖνιξ / phoinix), est un oiseau légendaire, doué de longévité et caractérisé par son pouvoir de renaître après s'être consumé sous l'effet de sa propre chaleur.

Il symbolise ainsi les cycles de mort et de résurrection.

 

Georges Cuvier (1769-1832) voyait en lui le faisan doré (Chrysolophus pictus). Il a également été identifié aux oiseaux de paradis et aux flamants roses.

Des oiseaux fabuleux semblables au phénix se trouvent dans les mythologies persane sous l'appellation de Simurgh ou Rokh, chinoise sous ceux de l’oiseau vermillon du Sud et de Fenghuang, amérindiennes (Oiseau tonnerre) ou aborigènes (Oiseau Minka).

 

Il s'agit d'un oiseau fabuleux, originaire d'Éthiopie (Afrique de l'est), et rattaché au culte du Soleil, en particulier dans l’ancienne Égypte et dans l’Antiquité classique. D'après la légende, sa résurrection avait lieu, en Arabie et dans les pays alentours, comme l'Égypte, où il était vénéré. Le phénix était une sorte d’aigle, mais de taille considérable ; son plumage se parait de rouge, de bleu et d’or éclatant, et son aspect était splendide.

 

Il n’existait jamais qu’un seul phénix à la fois ; il vivait très longtemps : aucune tradition ne mentionne une existence inférieure à cinq cents ans.

 

N’ayant pu se reproduire, le phénix, quand il sentait sa fin venir, construisait un nid de branches aromatiques et d’encens, y mettait le feu et se consumait dans les flammes.

 

Des cendres de ce bûcher, surgissait un nouveau phénix, qui contrôlait le feu de mieux en mieux à chaque résurrection ; c'est aussi pour cela qu'on le nomme oiseau de feu (ses ailes se teintaient d'un rouge flamme et se réchauffaient jusqu'à ce qu'un feu ardent en sorte, tandis que son bec pouvait, s'il le voulait, embraser une forêt avec un feu presque aussi puissant que les flammes du Soleil).

 

Selon Plutarque et Hérodote, il serait d'origine éthiopienne. Le phénix égyptien est appelé bénou. Selon la tradition, il vit sur la benben ou sur le saule sacré d'Héliopolis. Le mythe le plus répandu fait du bénou un oiseau mystérieux, qui n'apparaît aux hommes que tous les 500 ans à Héliopolis à l'occasion de sa mort et de sa résurrection. Il est associé au cycle annuel des crues du Nil.

 

 

Longshan-Temple---Fenghuang.jpg

Un Fenghuang sur le toit du temple de Longshan à Taipei

 

 

Sources : Wikipedia - Phénix (Pour plus d'info)

Wikipedia - Phénix chinois (Fr)

Repost 0
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 13:26

Elle est associée à la légende de la « boîte de Pandore » (en fait, une jarre). Elle est parfois appelée Anésidora, « celle qui fait sortir les présents des profondeurs », en fait « la Déesse de la terre qui préside à la fécondité ».

 

 

Légende 

Pandore fut créée sur l'ordre de Zeus qui voulait se venger des hommes pour le vol du feu par Prométhée. Elle fut ainsi fabriquée dans de l'argile par Héphaïstos ; Athéna lui donna ensuite la vie, lui apprit l'habileté manuelle (elle lui apprit entre autres l'art du tissage) et l'habilla ; Aphrodite lui donna la beauté ; Apollon lui donna le talent musical, Hermès lui apprit le mensonge et l'art de la persuasion ; enfin Héra lui donna la curiosité et la jalousie.

Zeus offrit la main de Pandore à Épiméthée, frère de Prométhée. Bien qu'il eût promis à Prométhée de refuser les cadeaux venant de Zeus, Épiméthée accepta Pandore. Pandore apporta dans ses bagages une boîte mystérieuse que Zeus lui interdit d'ouvrir. Celle-ci contenait tous les maux de l'humanité, notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion, ainsi que l'Espérance.

Une fois installée comme épouse, Pandore céda à la curiosité qu'Héra lui avait donnée et ouvrit la boîte, libérant ainsi les maux qui y étaient contenus. Elle voulut refermer la boîte pour les retenir il était hélas trop tard ! Seule l'Espérance, plus lente à réagir, y resta enfermée.

 

 

Comparaisons mythologiques 

Un rapprochement de ce mythe peut être fait avec la chute d'Adam et Ève, dans la Genèse (ancien testament). Dans ces deux mythes, c'est la femme, pourtant avertie (par Dieu dans la Bible ou, ici, par Prométhée et Zeus), qui commet une irrémédiable erreur (en mangeant le fruit défendu dans la Bible ou, ici, en ouvrant la boîte de Pandore), plongeant ainsi l'humanité dans une vie faite de maux et de douleurs. Si la version biblique semble a priori plus indulgente pour la femme (qui est poussée à la faute par le serpent tentateur et qui ne porte pas la faute seule, puisque le fruit est partagé avec l'homme), elle est punie de ce péché originel par le fait « d'enfanter dans la douleur ».

L'islam adopte une vision plus neutre : l'homme et la femme mangent du fruit ; il n'est pas dit que la femme en mange avant l'homme.

La mentalité polythéiste voit Pandore comme celle qui donna à l'homme la possibilité de s'améliorer dans les épreuves et l'adversité (ce que les monothéistes appellent les maux). Elle lui donna aussi la force d'affronter ces épreuves grâce à l'espoir.

Dans la philosophie païenne, Pandore est, à la fois, la source des maux, de la force, de la dignité et de la beauté, puisque l'être humain ne peut s'améliorer sans adversité.

 

 

Source : Wikipedia - Pandore

Repost 0
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 13:21

En réalité, la réponse coule de source : ils n'ont pas vraiment besoin d'en ressentir ! Une étude récente affirme que les riches ont quelques problèmes pour percevoir les émotions des autres. En réalité, les personnes qui manquent d'argent ont besoin de savoir ce qu'une autre personne ressent, car elles ont plus souvent besoin d'eux. Par exemple, les gens qui ne peuvent pas se permettre d'acheter toutes sortes de services comme la garde d'enfants ont besoin de plus souvent demander à des voisins ou à la famille. 

Cette étude a par exemple constaté la différence entre les personnes qui avaient un haut niveau d'éducation (et qui étaient donc susceptibles d'être dans la classe supérieure ou aisés) et celles qui n'avaient pas ce niveau d'éducation lors d'un test qui consistait à regarder des visages et indiquer quelles émotions les visages montraient. Effectivement, ceux qui ont un haut niveau d'éducation ont du mal à reconnaître ces émotions.

 

 

Source : Sur-la-toile.com 

Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
28 novembre 2010 7 28 /11 /novembre /2010 13:13

Le très populaire professeur et vulgarisateur Michio Kaku croît ce que ce qui semble impossible aujourd'hui peut se concrétiser d'ici quelques décennies ou siècles. Si quelque chose ne contredit pas les lois de la physique, rien n'interdit de penser que cela n'arrivera pas un jour. La téléportation est théoriquement possible grâce à la troublante propriété d'intrication de la mécanique quantique. : de l'information peut être échangé entre deux particules fondamentales à de très grandes distances. Appliquer cela à des ensembles de particules, dont nous-mêmes, ne relèverait que d'un « problème d'ingénieurs ». 

La télépathie devient une possibilité lorsque l'on voit la capacité de l'imagerie médicale à permettre de mieux en mieux deviner le fonctionnement de la pensée. Il suffirait donc, à terme, de placer des électrodes sur la tête de deux personnes pour qu'elle communique sans ouvrir la bouche. On se rapproche également de la possibilité réelle de rendre quelque chose ou quelqu'un invisible grâce au développement des métamatériaux.

D'autres concepts sont plus difficiles à atteindre, mais pas impossibles, comme les voyages dans le temps.


Cela requière de très grandes quantités d'énergies et la physique qui sous-tend ces voyages n'est pas complètement compris à l'heure actuelle. Les voyages dans le temps sont théoriquement possibles grâce aux équations d'Einstein, mais il faudrait créer un « trou de ver » stable et ouvert. Seule une civilisation bien plus avancée que la nôtre serait capable d'une telle prouesse. Atteindre des univers parallèles ou franchir des distances plus rapidement que ce que permet la vitesse de la lumière est du même ordre.

Ce qui est impossible, vraiment impossible est pourtant tenté par des milliers de gens à travers le monde au moment où vous lisez ces lignes : créer une machine perpétuelle. Rien ne peut battre la plus solide des principes scientifiques : le second principe de la thermodynamique. Lire les pensées de quelqu'un brise aussi les lois fondamentales de la physique : on ne peut voir l'avenir.

 

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 20:15

Une des forces des publicitaires est la capacité d'arriver à transformer des objets assez banals en produits fortement désirables. Des chercheurs hollandais ont travaillé sur le thème des publicités. Dans une publicité par exemple, un rouge à lèvres se présentait à côté d'un haut talon qui représente le glamour ; dans une autre bien classique, un bidon d'adoucissant se trouvait à côté d'un ours en peluche qui représente la douceur. Ils ont réalisé différentes expériences auprès de femmes. Après exposition à un produit de beauté, les consommatrices sont plus susceptibles de penser à elles-mêmes que si elles avaient vu les mêmes produits en dehors de leur contexte publicitaire.

Les publicités pour les produits de beauté semblent faire en sorte que le consommateur ait l'impression que leur niveau propre de beauté diffère de la réalité. Les gens se comparent aux images liées au produit de la publicité même si les images ne montrent pas de modèles humains. Ces images de produits baissent l'évaluation de soi de la même manière qu'un top modèle.

Repost 0
Published by Milem - dans Pub-Design
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 19:37

Un véhicule sans conducteur a achevé hier un périple le menant de son lieu de conception à Milan (en Italie), jusqu'à l'exposition universelle de Shanghai (en Chine). Parti le 20 juillet, ce van électrique a parcouru 13 000 kilomètres en 3 mois et 9 jours, sans intervention humaine et sans consommer de carburant.


 

03686000.jpg


 

Pour ce faire, ce van a exploité pas moins de douze capteurs de pointe :

  • - 3 lasers à hauteur du bouclier avant mesurent l'environnement sur presque 360 degrés et jusqu'à 80 mètres devant
  • - 1 laser analyse le relief du sol pour les étapes hors routes
  • - une caméra panoramique à 180 degrés vers l'avant
  • - 2 caméras à l'avant et 2 autres à l'arrière pour analyser la signalisation routière et l'environnement à proximité
  • - une unité de géolocalisation comprenant un récepteur GPS et des capteurs d'inertie

Ce van était le deuxième véhicule d'une caravane comprenant trois autres vans. Il suivait un véhicule éclaireur qui était occasionnellement conduit par deux techniciens. Un conducteur en reprenait en outre le contrôle dans de rares conditions, par exemple dans la circulation dense de Moscou ou au passage des postes frontières.

Les moteurs électriques du van le propulsaient au maximum à 60 km/h, avec une autonomie de 4 heures au terme desquelles il fallait recharger les batterie. Le panneau solaire recouvrant le véhicule servant quant à lui à alimenter de manière autonome tout le système de traitement.


 

03686004.jpg000000F003686006.jpg

 

 

Tous les détails de l'expédition sont disponibles sur le site Internet du projet.

Reste donc à ce que le véhicule puisse s'émanciper d'un éclaireur, comme le font les voitures de Google sur de plus courtes distances. « Ce long périple n'est qu'un début, » fanfaronne le concepteur en chef du véhicule, « nous avons du neuf prévu pour 2012. » À terme les véhicules automatiques devraient permettre d'économiser de l'énergie tout en réduisant les accidents.

 

 

Source : Clubic.com

Repost 0
Published by Milem - dans Véhicules
commenter cet article
30 octobre 2010 6 30 /10 /octobre /2010 13:47

Iboard

 

iwear family

 

window iwear

Repost 0
Published by Milem - dans Humour
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:49

Amblyrhynchus cristatus, aussi appelé "iguane marin", est une espèce de lézards de la famille des ignuanidés que l'on rencontre aux îles Galápagos.

 

 

L’iguane marin dont l’âge pourrait avoisiner les 9 millions d’années, voir plus vieux si l’on tient compte qu’il est plus ancien que les îles existantes aujourd’hui, serait issu d’un ancêtre qui lui, est définitivement terrestre, originaire du continent sud-américain. Vraisemblablement arrivé par des radeaux de végétation flottant à la surface de l’océan, il se serait adapté à une nourriture marine, par cas de force majeure.

Seul lézard marin au monde, l’iguane des Galápagos se distribue tout au long des côtes rocheuses de l’archipel. Ces créatures du déluge se rassemblent en hordes d’individus à l’aspect fantastique entassés les uns sur les autres et ce, par tous les temps. Leur taille, queue comprise, varie de 60 cm pour les plus petits (sur l’île Genovesa) et peut atteindre 1 m de long pour les plus grandes variétés (sur Isabela). La queue fait la moitié de la longueur du corps. Une crête dentelée parcourt le sommet du dos, depuis le crâne jusqu’à la queue.

La couleur noir suie de la peau - mimétique avec le basalte noir - est un camouflage contre les prédateurs, et leur permet de capter plus de chaleur lors de l’exposition quotidienne au soleil. D’aspect très paresseux, l’iguane marin passe la plus grande partie de son temps à se chauffer sur les rochers. Aplati tôt le matin, le corps - où l’abdomen prédomine - change d’orientation au soleil, à mesure que les heures passent. L’iguane se redresse sur ses pattes avants lorsqu’il a trop chaud, face au soleil, pour permettre à l’air de circuler sous son ventre. Comme tous les reptiles, les iguanes marins sont "poïkilothermes" ils peuvent s’adapter à des variations de températures considérables. Ils sont également "ectothermiques" car directement influencés par la température externe.

La population des iguanes marins est estimée à 200 000 à 300 000 individus.

 

 

iguane-20marin.jpg

 

 

Source : Wkipedia [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article

Rechercher

Pages