Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 17:17
Le maire de Moscou veut charger les nuages de particules de poudre de ciment, de glace sèche et d'iode d'argent pour ne pas qu'il neige sur Moscou cet hiver. Les résidents espèrent qu'ils ne vont pas encore laisser tomber une poche de ciment de 55 livres sur le toit d'une maison de banlieu.




Source :
popsci
Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 16:48
Des chercheurs ont comparé l'empreinte écologique de nos animaux domestiques à celles d'autres objets de consommation courante. Ainsi, un grand chien est comparable à un gros véhicule 4x4 qui ferait 10.000km/an, les chats se comparent à une Golf de Wolkswagen, un hamster est l'équivalent d'un téléviseur à plasma, et un poisson rouge correspond à deux téléphones cellulaires.

Les auteurs de l'étude, qui publient un livre intitulé « Time to Eat the Dog: The real guide to sustainable living », encouragent les gens à remplacer les animaux de compagnie par des animaux d'élevage, comme des lapins ou des poulets, qu'ils pourront manger par la suite.
Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 16:43

Un problème des voitures électriques est l'autonomie entre deux recharges. Pour des petits trajets en ville, ça fonctionne, mais pour les longues distances ça devient limitant. Une solution proposée serait d'installer un système à induction magnétique dans la route, permettant de recharger la batterie et de transmettre des informations pendant le trajet.


Repost 0
Published by Milem - dans Véhicules
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 16:39

Du haut de ses 18 mètres, ce Tetsujin exhibera ses 50 tonnes de métal de manière permanente à partir d’octobre dans le parc Wakamatsu de Kobé.

 


Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 16:34

Le plus vaste essai vaccinal mené à ce jour a permis de réduire d'un tiers le risque d'infection par le VIH. Mais beaucoup reste à faire.

Si «le» vaccin contre le sida n'est pas pour demain, c'est la première fois dans l'histoire de l'épidémie qu'un essai clinique laisse entrevoir la possibilité de prévenir la contamination par le virus. Testé chez 16 000 volontaires en Thaïlande, un cocktail de deux vaccins expérimentaux a réduit d'un tiers les cas de séroconversion. Les résultats bruts de cet essai dit de phase III, appelé RV144, ont été présentés jeudi lors d'une conférence de presse organisée par Sanofi-Pasteur, qui développe l'Alvac-HIV, l'un des deux vaccins. S'ils ont multiplié les déclarations enthousiastes, les porte-parole de l'armée des États-Unis et du ministère thaïlandais de la Santé, qui ont conduit l'étude, n'ont guère détaillé leurs données. Celles-ci seront développées lors d'une conférence internationale sur les vaccins qui se tiendra à Paris du 19 au 22 octobre.

 


Les deux premiers essais à grande échelle, menés avec des vaccins de première génération, avaient échoué (voir ci-dessous). Pour augmenter les chances de succès, les chercheurs américains ont fait appel à une stratégie de «prime-boost» (primo vaccination rappel) qui consiste à injecter un premier vaccin pour amorcer la réponse immunitaire puis un deuxième, de nature différente, pour amplifier la production d'anticorps. Le premier, l'Alvac-HIV, est produit à partir d'un virus qui infecte le canari (canarypox) modifié génétiquement. Celui-ci ne peut pas survivre dans les cellules humaines mais permet de faire pénétrer des gènes codant pour des protéines immunisantes du VIH. Le deuxième, AIDSVAX (cédé par Vaxgen à l'organisation Global Solutions for Infectious Diseases) est une version synthétique d'une protéine d'enveloppe du virus, la gp120.

 

Un test discuté

Testés séparément, ces deux vaccins n'avaient permis aucune protection. Dans l'essai thaïlandais, débuté en 2003, les 16 000 volontaires, âgés de 18 à 30 ans et considérés comme à risque «moyen» d'être contaminés par le VIH ont été divisés en deux groupes : 8 000 ont reçu le cocktail vaccinal, 8 000 des placebos. À l'époque, une partie de la communauté médicale s'était élevée contre cette étude, jugée éthiquement discutable. Trois ans après la fin des injections, les vaccins ont confirmé leur bonne tolérance. Surtout, soulignent les investigateurs, ils ont enfin démontré une efficacité : 74 cas de sida sont survenus dans le groupe placebo, 51 parmi les vaccinés, soit une diminution de 31 %, significative sur le plan statistique. «Ces résultats sont modestes, mais c'est la première fois que l'on a un signal positif pour un vaccin», insiste le Pr Anthony Fauci de l'Institut national de l'allergie et des maladies infectieuses (États-Unis). Il souligne toutefois qu'il reste encore beaucoup de questions à résoudre avant d'envisager une mise sur le marché. «On ne sait pas quelle est la durée de protection conférée, ni si ce vaccin sera efficace dans d'autres catégories de population, homosexuels ou toxicomanes par exemple», note ainsi Anthony Fauci. Les spécialistes français sont encore plus mesurés. «Il faut modérer notre enthousiasme, c'est seulement une diminution de 31 %, et on ne sait pas pourquoi ces personnes ont été protégées», réagit le Pr Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine 2008 pour sa participation à la découverte du virus.

«La première bonne nouvelle, c'est que la communication sur les mesures de prévention a été très efficace, car il n'y a eu que 125 contaminations sur 16 000 personnes», relève le directeur de l'Agence nationale de recherche sur le sida (ANRS), Jean-François Delfraissy.

Le Pr Yves Levy, responsable des essais vaccinaux à l'ANRS rappelle toutefois qu'«après 30 candidats vaccins en 20 ans, on a au moins un signe montrant qu'il est possible de réduire les risques». «Un vaccin efficace dans 30 % ou 50 % des cas pourrait avoir un rôle important s'il s'inscrit dans un système de prévention renforcé. Il n'y a pas encore de solution unique pour lutter contre le VIH» , estime Michel Sidibé, directeur de l'Onusida.

 

Source : Figaro

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 20:42

Les temps changent, les mariages aussi. Finis le costume cravate traditionnel et la mairie, de nos jours il est de bon ton de se marier déguisé, de préférence aux pieds du Gundam qui veille sur Tokyo. 

 

 

 

[Shibuya246 via Kotaku]

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 20:36

APNouvelle mort en direct. Un participant à une émission de téléréalité pakistanaise s'est noyé sous l'œil des caméras, en Thaïlande, alors qu'il traversait le lac de Bangkok à la nage, en portant un sac à dos de 7 kg, a déclaré dimanche Fareshte Aslam, porte-parole d'Unilever, qui sponsorise le programme. Déjà, en mai, un participant bulgare était mort aux Philippines.


Saad Khan, 32 ans, a appelé à l'aide avant de disparaître sous les eaux, le 19 août, lors du tournage du dixième épisode. D'autres participants aux épreuves et des spectateurs s'étaient alors précipités pour le retrouver. Sans succès. Son corps a été retrouvé plus tard par des plongeurs.


Les organisateurs de l'émission ont attendu que le corps du jeune homme soit rapatrié chez lui à Karachi, dans le sud du Pakistan, avant de diffuser les images.


La police thaïlandaise enquête pour savoir si la mort est accidentelle ou si elle est à imputer à des négligences, selon le journal de Bangkok Kom Chad Luek.


Unilever au Pakistan ne reconnaît aucune responsabilité dans cet accident, a expliqué Fareshte Aslam, ajoutant que la compagnie était en discussions avec l'épouse de Saad Khan, pour subvenir aux besoins de ses quatre enfants.


Saad Khan avait déjà été éliminé lors des épisodes précédents mais il était revenu afin de participer à une épreuve qualificative pour une place en finale.


Et Saad Khan n'est pas le premier à mourir sous les yeux des caméras, en participant à des défis physiquement très durs et très poussés. En mai, un participant à la version bulgare de Survivor, Noncho Vodenicharov, 53 ans, était mort d'une crise cardiaque, à l'issue d'une épreuve organisée sur une île des Philippines, avait précisé la police philippine. AP


Source : Yahoo news

Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 22:07
Stratégie - Le 6 août 1997 Au MacWorld, Steve Jobs présentait devant un auditoire stupéfait un accord entre Apple et Microsoft, comprenant l’entrée au capital de Microsoft à hauteur de 150 millions de dollars. Voyage dans le temps.

Le site Wired a mis en branle la machine à voyager dans le temps et est revenu exactement 12 ans en arrière, au MacWorld de Boston. Ce jour-là, Steve Jobs revenu chez le constructeur après le rachat de NeXT, sa société, va faire une annonce qui ne manquera pas de surprendre l'auditoire : la signature d'un partenariat avec Microsoft.

L'accord aura notamment permis à
Apple de recevoir 150 millions de dollars de la part de la firme de Redmond sous forme d'un achat d'actions. De l'argent qui contribuera directement aux finances d'Apple, qui alors n'est pas au mieux (premier semestre 1997 dans le rouge et un plan social de 3500 suppressions de postes en 1996).

Office et Internet Explorer arrivent sur Mac

Steve Jobs l'exprime clairement : Apple a besoin de partenaires dans l'industrie informatique. Sur un écran géant surplombant la personnalité emblématique de la marque, un nom s'affiche donc, celui de Microsoft.

C'est le brouhaha quelques instants. Les relations entre les deux sociétés ne sont pas vraiment au beau fixe, Apple accusant notamment Microsoft de violation de brevets. Steve Jobs reprend la parole pour détailler les modalités du partenariat, faisant taire la rumeur dans la salle.

Apple a besoin de se créer de nouvelles opportunités, et d'aide. L'entreprise commence par mettre fin à son différend juridique avec l'éditeur de Redmond en signant un accord de licence croisée. En contrepartie,
Microsoft s'engage à développer des versions Mac de sa suite bureautique Office, et ce durant cinq ans.

Une entrée au capital, mais pas de droits de vote

Apple accepte quant à lui de faire d'
Internet Explorer le navigateur par défaut de son système d'exploitation. Dans l'auditoire, les protestations fusent. Steve Jobs poursuit en indiquant qu'Apple est attaché au fait de laisser à l'utilisateur la possibilité de choisir. Par conséquent, celui-ci pourra choisir entre plusieurs navigateurs et modifier l'application par défaut.

Derniers points du partenariat présenté par Steve Jobs : Apple s'engage à collaborer au développement de Java dans le sens de l'intéroprabilité, et Microsoft acquiert pour 150 millions de dollars d'actions (sans droits de vote associés) ne pouvant être cédées avant trois ans.

En lui-même l'accord n'a sans doute pas garanti le retour à la rentabilité d'Apple, mais il y a probablement contribué, au même titre que les autres décisions stratégiques amorcées par la direction du constructeur : disparition de la gamme Performa (des modèles d'entrée de gamme à
faible marge), lancement de l'iMac, Mac OS X, puis la diversification réussie dans les années 2000.

 

 

Source : zdnet.fr

Repost 0
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 01:07

  Il existe une multitude de distributeurs au Japon, permettant de s’approvisionner à toute heure du jour et de la nuit en objets divers, comme par exemple :

 

Ø   Les distributeurs automatiques de boissons chaudes se trouvent dans de nombreux endroits (dans les gares par exemple). Ces boissons, généralement conditionnées en canettes ou en bouteilles en plastique spécial, sortent chaudes du distributeur. Il en existe de toutes sortes, notamment de nombreuses variétés de thé et de café (généralement au lait). Ces distributeurs sont très utiles en cas d’attente dans le froid.


 

 

 

 

Ø  Les distributeurs de parapluies s’avèrent providentiels quand on se fait surprendre par une pluie diluvienne. Un parapluie coûte 500 yens (environ 4 euros).


 

      Ø    Les distributeurs de bouquets de fleurs.  Le principe est toujours le même, et un écriteau sur le distributeur indique la marche à suivre : vous réglez le montant de votre achat en argent liquide ou parfois, sur les modèles les plus récents, par téléphone portable. Puis une trappe s’ouvre afin de vous laisser récupérer l’objet de votre convoitise.

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 01:06

Source : Wikipédia

 

 

Si on vous demande votre groupe sanguin ailleurs qu’à l’hôpital, ne vous inquiétez pas : il existe une croyance, le ketsueki gata, selon laquelle le groupe sanguin serait révélateur du caractère. On s’en sert pour savoir si on est compatible, sur le plan amoureux, professionnel,… Il est courant de voir les articles sur les idoles mentionner leur groupe sanguin, et même les personnages de manga ont un groupe sanguin spécifique. Voici la corrélation groupe sanguin-caractère, selon cette croyance :

 

Ø      les gens du groupe A, soit 40% de la population japonaise, suivent la consigne, n’expriment pas leurs émotions et font preuve de délicatesse envers les autres. Ils acceptent tout, que ça leur plaise ou non.


Ø      ceux du groupe O sont dynamiques, généreux, lucides et perspicaces mais parfois un peu têtus et souvent trop orgueilleux.


Ø      ceux du groupe B sont intuitifs, travailleurs et honnêtes. Mais les autres les trouvent mal organisés.


Ø      ceux du groupe AB sont sensibles, intuitifs, sociables et décontractés, mais aussi irascibles, indécis, rancuniers et à double personnalité.

 

 

Extrait de l’agenda Pika éditions 2006

Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article

Rechercher

Pages