Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:46
Linotte, dont la version 0.6.3 vient de sortir, est un langage de programmation qui a la particularité d'être entièrement en français, avec une syntaxe qui se lit presque naturellement (comme son alter-égo anglais: Shakespeare). Il s'adresse donc aussi bien aux débutants ou aux enfants qui veulent du simple qu'à tous ceux qui désirent expérimenter quelque chose de différent.
Repost 0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:20

Si vous croisez dans la rue un chien menaçant, il y a de bonnes chances pour que son maître le soit aussi.

Laurie Ragatz et ses collègues de l'Université de Virginie occidentale se sont intéressés à ces chiens que l'American Kennel Club classe parmi les espèces «à risque» d'attaquer des humains.

Et leur intuition s'est vérifiée: les propriétaires de ces chiens sont plus nombreux à admettre avoir commis du vandalisme, à s'être battu ou à avoir utilisé des drogues illicites.

La chercheure fait toutefois remarquer que tout ne repose pas sur la génétique du chien: la personnalité de son maître façonne aussi la sienne.

 

Source : Cyberpresse

Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 00:09

Au pays du soleil levant, une institutrice pas comme les autres fait un malheur auprès des élèves. Elle s'appelle Saya et c’est la première « robot-professeure » ! Elle a été testée dans une école primaire et a remporté un vif succès. Les enfants l'ont considérée comme n'importe quel autre prof’. Cette maîtresse "high tech" a fait l'appel du matin sans se tromper, connaît plusieurs langues étrangères, parle et rit comme tout le monde… bref, un sans faute ! Après ce premier test très concluant, le Japon a bien l'intention de faire entrer cette nouvelle génération d'instit' dans plusieurs écoles primaires du pays.




Il aura fallu quinze années à Hiroshi Koyabashi, scientifique de l'Université de Tokyo, et à son équipe, pour développer ce robot. En janvier 2009, l'Université avait déjà présenté Saya la secrétaire, qui sait utiliser 700 mots. Et en 2005, M. Koyabashi avait fièrement dévoilé Saya la réceptionniste. "J'ai presque l'impression qu'elle est une personne réelle" avait-il alors déclaré. "Elle a du tempérament...et parfois elle fait des erreurs, spécialement quand elle manque d'énergie" avait-il précisé."


La Robomania nippone peu paraître exagérée, mais elle répond à une préoccupation réelle des dirigeants de l'archipel. Face à une population vieillissante, et donc une population active en baisse, le gouvernement a récemment investi un peu plus de 27 millions d'euros dans ce secteur. Il espère que toutes sortes de robots domestiques entrent dans les foyers japonais d'ici 2015. Autre explication mise en avant par les autorités nippones: les robots pourront se substituer à la main d'oeuvre étrangère nécessaire pour faire tourner le pays dans les 10 ans qui viennent... La robotique pour éviter l'immigration? Un concept typiquement japonais...


Repost 0
Published by Milem - dans Japon
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 23:59

A un an d'intervalle, deux études scientifiques ont mis à jour les dangers de l'absorption régulière d'aspartame pour la santé. En 2006, la première étude montrait une augmentation de l'incidence des leucémies, des lymphomes et de l'apparition de tumeurs malignes. En septembre 2007, un seconde étude vient de mettre en évidence les conséquences de l'exposition du foetus à l'aspartame ... résultat: l'aspartame serait à classer parmi les carcinogènes. Les études sont entre les mains de l'Agence Européenne pour l'Alimentation et de l'AFSSA dont l'avis est attendu depuis un an.

 

 

 

L'aspartame, édulcorant que l'on trouve dans tous les produits dits « allégés » ou « light », serait une substance susceptible de provoquer des cancers et devrait être classée comme telle, selon deux études Italiennes de la fondation européenne Ramazzini d'oncologie et de sciences environnementales.


Une première étude publiée en mars 2006 par le Pr Soffritti, chercheur en Oncologie de la  Fondation Ramazzini, avait montré que l'absorption, à des doses égales à une consommation journalière, avait entraîné chez des rats une augmentation significative de l'incidence de certains cancers.
L'augmentation de l'incidence a été notable sur l'apparition des lymphomes et des leucémies, ainsi que sur les cancers du rein et de l'uretère.
Les doses administrées aux rats correspondaient à un rapport de 20 mg d'aspartame par kilo de poids. Ce rapport est bien plus faible que celui qui rend compte de la consommation moyenne journalière d'aspartame par un homme habitué aux boissons light par exemple.



Exposition des foetus: effets à long terme

La seconde étude, publiée également dans une revue scientifique en septembre 2007, montrait cette fois les effets carcinogéniques sur un foetus exposé à l'aspartame, via l'alimentation des rates.
Les effets de l'exposition des foetus dès le douzième jour de la vie foetale jusqu'à la naissance se sont manifestés plus tard lors de la vie des rats.
Il est apparu une augmentation statistique significative des cas de leucémies et de lymphomes ainsi qu'un accroissement de l'apparition des cancers des glandes mammaires chez les sujets féminins.

Les conclusions de ces études sont inquiétantes : l'aspartame pourrait être considéré comme un agent susceptible d'augmenter l'apparition des cancer, et ce à une dose normale de consommation.



Agence Européenne de l'Alimentation et AFSSA: l'avis se fait attendre

Dès leurs publications, les études ont été transmises aux instances sanitaires compétentes européennes et françaises : AEA (Agence Européenne de l'Alimentation) et l'AFSSA. Ces deux instances sont habilitées à donner un avis sur ces études et à rendre publiques des recommandations indiquant la dangerosité ou non pour la santé humaine de la consommation de substances présentes dans les produits de consommation courante. Rappelons que l'on trouve de l'aspartame dans tous les produits dits « light », les plats préparés, les sucres de synthèse, mais aussi dans certains médicaments.
Depuis le mois de septembre 2007, date de publication de la dernière étude, aucun avis, aucune recommandation, n'ont été émis par ces institutions. De leur côté, les représentants des producteurs ou utilisateurs industriels d'aspartame invoquent de nombreuses études existantes concluant à l'innocuité du produit. Gageons que les recommandations tomberont bient
ôt pour mieux nous informer. 

 

Source : Guerir.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 23:51
Le stress, l’anxiété, les toxicités, une exposition accrue aux radiations de même qu’un manque d’exercice, ont une influence néfaste sur notre santé.

Un déséquilibre du système immunitaire peut provoquer des désordres allant d’un système hypo immunitaire où l’organisme ne peut se défendre contre les micro- organismes à un système hyper immunitaire, où l’organisme réagit trop fortement comme dans les cas d’allergies.

Certaines personnes peuvent également souffrir des deux effets alors qu’une partie de leur système immunitaire réagit trop fortement et que l’autre partie réagit trop faiblement.
On a récemment découvert que le système immunitaire est affaibli par l’état mental de la personne, par la peur, les dépressions, les angoisses, etc.

Voila la raison pour laquelle, dans un temps de guerre, il y à plus de maladies qui s’attrapent facilement.

Une réhabilitation du système immunitaire exige un changement du mode de vie. Il faut supprimer la cigarette, éviter les dépressions, l’anxiété et le négativisme par des méthodes psychologiques ou autres. Établir un programme comprenant une bonne alimentation, de bons exercices et administrer des produits de santé pour activer le soulagement et la réhabilitation.
Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
7 mai 2009 4 07 /05 /mai /2009 09:24
Une étude japonaise, publiée dans le British Journal of Psychiatry, suggère que le lithium naturellement présent dans l’eau diminue le risque de suicide. Certaines municipalités ajoutent déjà du fluor dans l’eau de ville afin d’éviter les problèmes dentaires, on pourrait imaginer ajouter du lithium aussi. Mais la fluorisation a déjà suscité bien des inquiétudes, et quelques théories du complot, ajouter un oligo-élément qui influence l’humeur serait encore bien plus délicat…

Nous savons déjà que le lithium peut être un puissant stabilisateur de l’humeur chez les personnes bipolaires, et traiter les gens au lithium est aussi associé avec des taux de suicide plus bas.

Cependant, le lithium a aussi des effets secondaires importants et déplaisants à hautes doses, et peut être toxique. Toute proposition d’en ajouter, même en faible quantité, à l’eau de ville devrait être traitée avec prudence et être analysée en profondeur,
explique Sophie Corlett.
Repost 0
Published by Milem - dans Etudes
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 14:49
Peut-être pensiez-vous comme nous que les messages écrits étaient limités à seulement 160 caractères pour des raisons techniques.

Mais apparemment, il n’en est rien et c’est juste parce qu’un Allemand a un jour décidé que 160 était “parfaitement suffisant”.

Friedham Hillebrand était un chercheur en communication qui a travaillé avec un groupe sur le développement d’une norme pour l’envoi et la réception de messages textuels sur les téléphones portables.

Alors il s’est assis devant sa machine à écrire et a écrit une série de phrases et de questions au hasard. Il a ensuite compté le nombre de caractères employés, et a décidé que 160 était le nombre magique.

En tant que le président du comité pour les services non vocaux du GSM, il a eu l’idée de faire transiter les messages par l’intermédiaire des canaux radio déjà utilisés par le téléphone pour déterminer la force du signal. Ceux-ci étaient limités à 128 caractères, et pas aux 160 considérés comme le nombre parfait par Friedham, mais il est parvenu à faire porter la limite à 160 caractères. Il a ensuite forcé tous les opérateurs à offrir le support des SMS sous peine d’excommunication. Ce faisant, Friedham Hillebrand est devenu un héros des temps modernes. [LA Times via HardOCP]

 

Repost 0
Published by Milem - dans Divers
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:48
Le président Barack Obama, furieux, a ordonné une enquête sur une malencontreuse opération photo qui a réveillé la terreur du 11 Septembre à New York et dont un responsable de son administration pourrait payer le prix.

Le survol à basse altitude de New York pendant environ une demi-heure lundi par un Boeing présidentiel escorté de deux chasseurs continuait à faire des vagues mardi, et Louis Caldera, directeur du bureau militaire à la Maison Blanche, dont relève la flotte présidentielle, paraissait en sursis.

Panique et colère
En cas de démission ou de renvoi, il serait le premier haut responsable installé à être poussé vers la sortie sous M. Obama. Censé servir à une opération photo avec l'appareil présidentiel dans le ciel de New York, ce survol non loin du site des deux tours du World Trade Center et de la Statue de la Liberté a provoqué un mouvement de panique et d'évacuations.

Il a aussi suscité la colère du maire de New York Michael Bloomberg, et de M. Obama lui-même. M. Obama ne se trouvait pas à bord de l'avion blanc et bleu, l'un de ceux qu'il utilise habituellement pour son transport, et ignorait tout de l'opération jusqu'à ce que l'affaire éclate.

Enquête
"C'était une erreur, comme cela a été dit. C'est quelque chose que nous avons appris en même temps que vous tous, et cela ne se reproduira pas", a dit M. Obama. Ce dernier a ordonné à son chef de cabinet adjoint Jim Messina de mener une enquête pour "comprendre comment cette décision a été prise et veiller à ce que cela ne se reproduise pas", a dit le porte-parole du président, Robert Gibbs.

"Nous prendrons des mesures à partir de là", a-t-il ajouté. Interrogé à plusieurs reprises sur la nécessité d'une démission ou d'un renvoi de M. Caldera, M. Gibbs a dit vouloir laisser l'enquête se dérouler. Mais il a souligné que M. Caldera avait assumé l'entière responsabilité de l'affaire. (belga)

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:35
Le président américain Barack Obama a reconnu mardi que le survol à basse altitude de New York par un de ses Boeings accompagné de deux chasseurs, à l'origine d'un mouvement de panique, était une "erreur" qui ne se reproduirait pas, selon des journalistes à ses côtés.

"C'était une erreur, comme cela a déjà été dit", a déclaré M. Obama à un groupe de journalistes au lendemain de l'incident. "Cela ne se reproduira pas", a-t-il ajouté.

Le survol à basse altitude de New York pendant environ une demi-heure par un appareil "Air Force One" servant au transport du président et deux chasseurs F-16 a brutalement réveillé le souvenir des attentats du 11 Septembre lundi, et provoqué panique et évacuations de bureaux.

L'administration a présenté lundi des excuses exceptionnelles, par la voix de Louis Caldera, le directeur du bureau militaire à la Maison Blanche, dont relève la flotte présidentielle.

"Je présente mes excuses et j'assume la responsabilité du désarroi que ce vol a causé", a dit M. Caldera. Il n'a pas précisé cependant quel était l'objet de cette opération.

Selon l'administration fédérale de l'aviation (FAA), "il s'agissait d'une manoeuvre autorisée du département de la Défense destinée à faire des photos". (belga/th)

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 08:43



Un télescope spécialisé de deux tonnes, suspendu sous un ballon de 33 étages de hauteur perché à 60 kilomètres au-dessus de la Terre, a permis à une équipe de chercheurs internationaux d'avoir un aperçu de la naissance de certaines étoiles et peut-être même des  origines de l'univers.

 



Cette méthode peu coûteuse (environ 1 million $, contre 100 millions $ pour une mission d'étude par satellite), a fourni des informations inestimables à l'équipe de chercheurs, qui comprend des astronomes et des astrophysiciens de l'Université de Toronto et de l'Université de Colombie-Britannique, ainsi que des chercheurs des États-Unis et du Royaume-Uni.

 

Dans son étude, qui paraît ce jeudi dans la revue Nature, l'équipe affirme que son expérience pour le moins précaire l'a aidée à relier l'origine de la moitié de la lumière stellaire de l'univers à une galaxie se trouvant à plusieurs milliards d'années-lumière.

 

La récupération des données recueillies au cours de trois vols distincts a donné lieu à de nombreuses péripéties. Lors d'un de ces vols, en 2006, l'aéronef qui soutenait le télescope inframillimétrique spécialisé s'est écrasé à l'atterrissage dans l'Antarctique. Il a fallu chercher les débris de la boîte contenant les données du haut des airs. Contre toute attente, on a retrouvé la précieuse boîte. Après deux ans d'analyse des données qu'elle contenait, ainsi que celles obtenues au moyen du télescope spatial Spitzer de la Nasa, les chercheurs ont conclu que leur système avait permis d'observer le point culminant de la formation d'étoiles dans une galaxie il y a entre 7 et 10 milliards d'années, alors que l'univers n'avait que quelques milliards d'années d'existence.

 


Source : 
 Cyberpresse.ca

Repost 0
Published by Milem - dans Espace
commenter cet article

Rechercher

Pages