Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 23:09
Deux matières, la lonsdaleite et la wurtzite, viennent d’être officiellement reconnues comme étant plus dures que le diamant.

La lonsdalite, similaire au diamant car faite de carbone, est formée lors d’impacts d’astéroïdes et 58% plus dure que son cousin (on ne sait pas si c’est Michael Lonsdale qui l’a découverte). La wurtzite boron nitride (wbn) est formée lors d’importantes éruptions volcaniques et peut être 18% plus dure que le diamant.

Toutes deux sont extrêmement rares dans la nature et obtenues dans des conditions extrême. La lonsdaleite est cousine du diamant, avec ses arrangements hexagonaux d’atomes de carbone. Sa dureté de 58% plus importante que le diamant a été calculée par simulation informatique.

La wurtzite boron nitride est encore plus mystérieuse. Obtenue lors d’éruptions volcaniques dantesques, cette matière a des liaisons atomiques flexibles. Elles se raidissent avec le stress et la matière devient 18% plus dure que le diamant.


[Discovery News]

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 15:15
La loi de Godwin stipule en gros "dès qu'une conversation internet sur un forum dure trop longtemps, la probabilité d'y voir apparaître des propos nazis tend vers 1"

C'est en fait un peu la même chose avec n'importe quel concept, mais le nazisme étant le signe que la conversation va se clore, elle rend de ce fait la loi de Godwin unique. Dès lors que des propos nazis ont été formulés, la probabilité que d'autres sujets soient abordés repart vers 0.

L'expression "Point Godwin" est attribué à un participant qui aura renoncé à la discussion en invoquant une insulte ou des opinions signant l'échec de la conversation. On attribue alors 1 Point godwin à celui qui signifiera que la conversation ne peut plus avancer et que la meilleure chose à faire est de la clore...

Certains corrollaire ou théorèmes ont vu le jour à partir de cette loi, comme le corollaire de Huygens.


Le corollaire de Huygens

La probabilité qu'un intervenant cite Hitler ou Nazi dans une discussion sans rapport direct et à fort contenu idéologique ou passionnel est inversément proportionnelle à sa capacité de défendre son opinion par des arguments recevables.


Le point Godwin est parfois décliné sur les forums francophones en point Gödel (Gödel a définit un théorème selon lequel aucun système explicatif puissant n'est complet --> ce qui revient à dire que "de toute façon, rien n'est démontrable". c'est une assertion signant la perte d'un débat en cours), point Popper (idem, pour les question de réfutation : "on pourra toujours réfuter quoi que ce soit, donc pas la peine de continuer").

Nous savons reconnaître ces phrases qui ferment les débats, on en a déjà tous rencontré. Amusant de savoir que cela porte un nom ^^


Source :
Wikipedia/loi de godwin
Repost 0
14 février 2009 6 14 /02 /février /2009 14:41
Du 27 mars 2008 au 1er avril 2008, l'exposition "Latitudes animales" présentait une série de clichés des plus grands photographes animaliers français. Dominique Delfino, Vincent Munier, Tony Crocetta, Christine et Michel Denis-Huot et Alain Pons ont accepté de présenter leurs œuvres pour défendre la biodiversité en péril.


La bataille des Ours Polaires, Churchill, Canada. © Alain Pons


La tendresse de la Lionne, Kenya. © Christine et Michel Denis-Huot


Le Dauphin à gros nez est une espèce qui présente de formidables capacités d'adaptation. Il est également appelé Souffleur ou Grand Dauphin. Texas, USA. © Christine et Michel Denis-Huot


L'Anaconda est un boa aquatique. De très nombreuses espèces d'anacondas vivent en Amérique du Sud. Ils ne sont pas venimeux, mais sont dotés d'une mâchoire puissante à l'aide de laquelle ils agrippent leurs proies afin de les entraîner dans l'eau et les noyer. Venezuela. © Tony Crocetta


Cette Tortue Marine parcourt chaque année des centaines de kilomètres pour venir pondre à l'endroit où elle est née. Son nom a pour origine la couleur verdâtre des algues qu'elle consomme et qui colore sa chair. Mayotte. © Tony Crocetta


Très facilement reconnaissable grâce à son long bec incliné vers les bas, l'Ibis Rouge est doté un magnifique plumage, dont la coloration a pour origine les crevettes qu'il consomme. Venezuela. © Tony Crocetta


Rongeur emblématique des forêts françaises, l'Ecureuil Roux est caractérisé par sa longue queue en panache, qui peut mesurer jusqu'à 24 cm de long. Vosges, France. © Vincent Munier


La Grue Royale est un bel échassier au plumage sophistiqué. Elle fréquente assidûment les marécages, qui sont riches en poissons et en insectes, la base de son alimentation. Kenya. © Alain Pons


Les petits Guépards restent près de deux ans avec leur mère. Cette période est destinée avant tout à l'apprentissage de la chasse. Kenya © Christine et Michel Denis-Huot


La Rainette Aux Yeux Rouges est un amphibien arboricole et nocturne. Malgré la toxicité de sa peau, elle a de nombreux prédateurs, parmi lesquels la chauve-souris et le serpent. Costa Rica. © Tony Crocetta


La Rainette Aux Yeux Rouges est un amphibien arboricole et nocturne. Malgré la toxicité de sa peau, elle a de nombreux prédateurs, parmi lesquels la chauve-souris et le serpent. Costa Rica. © Tony Crocetta


Le Caïman à Lunettes est un petit crocodilien originaire d'Amérique centrale. Très prisé en captivité, cette espèce reste avant tout sauvage, avec un mode de vie bien particulier. Venezuela. © Tony Crocetta


Le Puma vit en Amérique. Ce félin, qui aime la solitude, est difficile à observer. On l'appelle également Couguar ou lion des montagnes. Venezuela. © Tony Crocetta


Dans la péninsule de Kamtchatka, en Russie, vivent plus de 6 000 Ours Bruns. Les luttes ne sont pas rares entre les individus, qui cherchent à dominer un ou plusieurs territoires de pêche. © Vincent Munier


Capriné emblématique des Alpes, le Bouquetin s'active essentiellement au lever du jour et à la tombée de la nuit. Il aime se prélasser au soleil pendant la journée. Suisse. © Dominique Delfino


Ce Grand Coq De Bruyère aime les forêts de conifères qui lui permettent de vivre en toute discrétion. Il est malheureusement menacé du fait de la disparition progressive de nos forêts naturelles. Doubs, France. © Dominique Delfino


Le Tigre Du Bengale figure sur la liste rouge des espèces menacées. Malgré des programmes répétés pour le protéger, sa population est aujourd'hui estimée à seulement 5 000 individus. Inde. © Alain Pons


L'Eléphant d'Afrique, lui aussi menacé de disparition, aime se détendre dans les bains de boue, qui protège l'organisme des moustiques. Kenya. © Tony Crocetta


Elégant et solitaire, le Léopard est un félin dont l'accélération spectaculaire le transforme en prédateur redoutable. Kenya. © Christine et Michel Denis-Huot


Cette Buse et ce Héron semblent régler un conflit de territoire. Doubs, France. © Dominique Delfino

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
11 février 2009 3 11 /02 /février /2009 18:38

10. Le Requin

Eh non, le requin n'est pas l'animal le plus dangereux, mais le moins dangereux de la liste. Il provoque entre 30 et 100 morts par an dans le monde. Les attaques de requin sur des hommes sont assez rares, leur férocité étant une idée reçue essentiellement véhiculée par le film "les dents de la mer". Sachez, d'ailleurs, que le requin n'aime pas le goût de l'être humain. Il lui arrive de confondre un nageur avec l'une de ses proies habituelles, mais il se rend vite compte de son erreur et recrache souvent le membre arraché. Bon, vous me direz, le nageur en question, ça lui fait une belle jambe que le requin la recrache...

9. La méduse

Toutes les méduses ne sont pas dangereuses pour l'homme. La plupart sont juste urticantes, comme celles que l'on rencontre sous nos latitudes. Mais certaines, dans les eaux tropicales (essentiellement en Australie et dans les Philippines), ont un poison très puissant, voire mortel pour l'Homme. Elles provoqueraient plus de 100 morts par an.

8. L'hippopotame

hippopotame.jpgVoici un animal qu'on ne s'attendait pas trouver dans cette liste. On a l'habitude de voir cet animal tranquillement plongé dans l'eau, la tête dépassant à peine. Une sorte de grosse vache marine, herbivore d'ailleurs. Sauf que c'est une vache marine avec une gueule impressionnante. Vous avez sûrement déjà vu un hippopotame en train de bailler (voir photo). Ses canines font 50cm de long. La taille d'un TV moyenne. De quoi bien se défendre contre les prédateurs. Mais comme la meilleure défense est l'attaque, l'hippopotame, une fois sur la terre ferme, est capable de charger à 45km/h, soit beaucoup plus vite qu'un homme... Il tuerait ainsi plus de 200 personnes par an.

7. Le lion

Ah, enfin. Le roi de la jungle. Lui, c'est un prédateur, un vrai. La puissance incarnée. Mais l'homme ne fait pas vraiment parti de ses proies habituelles. Comme tous les animaux, il a appris à s'en méfier. Mais il arrive de plus en plus fréquemment qu'il s'y attaque tout de même. La principale raison invoquée est la raréfaction de leurs proies. Aussi attaquent-ils ce qu'ils trouvent, et on trouve des hommes un peu partout... Il arrive également que des lions chassent l'homme à cause d'une particularité physique qui les empêchent de s'attaquer à leurs proies naturelles. Par exemple, en 2006, un lion soupçonné d'avoir tué une trentaine de personnes avait un problème de dents... Il existe également de rares cas où des lions aiment à chasser l'homme. Probablement parce qu'ils en apprécient le goût, contrairement aux requins. Plus de 250 personnes trouveraient la mort tous les ans à cause des lions.

6. L'abeille

Voilà, les insectes entrent en scène. En soi, l'abeille n'est pas vraiment capable de tuer un être humain. Sa piqûre est désagréable mais pas mortelle. Malheureusement certaines personnes sont particulièrement sensibles à leur venin, et peuvent en mourir. Ce serait le cas de plus de 400 personnes par an.

5. L'éléphant

elephant-charge.jpgBon, je n'ai pas grand chose à dire sur l'éléphant. Vous le savez, c'est le plus gros mammifère terrestre. Imaginez un éléphant (ou un troupeau entier) en train de vous charger. Vous n'avez aucune chance d'en réchapper. Vous pouvez toujours le charger à votre tour, mais à la dégonfle, l'homme est toujours perdant. Tous les ans, plus de 600 personnes en feraient la mortelle expérience.

4. Le crocodile

Vous aviez probablement pensé à lui quand je vous ai demandé de faire votre propre liste. Le crocodile mangeur d'hommes, ça, ce n'est pas un mythe. Si vous être en Afrique ou en Asie du Sud-Est, mieux vaut éviter de vous baigner dans une eau où ce reptile règne en maître depuis 200 millions d'années. Il est cependant possible d'échapper à une attaque de crocodile, si vous êtes capables de lui fermer la mâchoire. Il a en effet beaucoup de force pour la fermer, mais très peu pour l'ouvrir. Sur terre ferme, vous pouvez toujours monter dans un arbre, mais c'est risqué. Il est très patient : en 2007, un australien a passé une semaine perché dans un arbre pour échapper à un crocodile. Plus de 2000 personnes trouveraient la mort tous les ans.

3. Le scorpion

Le venin de la plupart des scorpions n'est pas létal pour un homme adulte en bonne santé. Mais les enfants et les personnes âgées sont plus exposées. Certaines personnes peuvent également être allergiques à son venin. Mais contre certaines espèces particulièrement toxiques, vous mourrez de toute façon. Comme le dit si bien Indiana Jones "plus ils sont petits, plus ils sont dangereux". Plus de 5000 personnes dans le monde trouveraient la mort tous les ans à cause du scorpion.

2. Le serpent

Bon, vous connaissez. C'est à peu près le même schéma que le scorpion. Une histoire de venin, pas toujours létal. Mais en général se faire piquer mordre par un serpent ce n'est pas un bon signe, comme pourraient l'attester plus de 100 000 victimes par an.

1. Le moustique

moustique.jpgAlors là, surprise. Le moustique est l'ennemi public numéro 1 ! En réalité, il n'est pas dangereux en soi. Ni canines imposantes, ni venin toxique. Mais cette buveuse de sang (seule la femelle s'en nourrit) nous inocule toute sorte de maladies plus ou moins dangereuses. La première d'entre elles, le paludisme, est la première cause de mortalité humaine. Récemment en France, le moustique a fait parler de lui à cause du chikungunya. Plus de 2 millions de personnes meurent chaque année à cause des maladies transmises par le moustique. Le paludisme tue une personne toutes les 30 secondes.

 

 

NB : je n'ai pas pu trouver de source sûre à 100% pour ces chiffres, mais le classement me parait très probable. Notez qu'aucun mammifère n'occupe le podium, férocement tenu par de vilains insectes et reptiles. Heureusement, ceux-ci se rattrapent en étant souvent source de substances utilisées en médecine pour sauver nombre de vies.

 

 

Source : Encyclo123.com

Repost 0
Published by Milem - dans Animaux
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 22:45
Une éolienne de Conisholme en Grande-Bretagne a été frappée par un objet volant non identifié selon les témoins de l’événement. La turbine a perdu une pale de 20 mètres et une autre de ses pales a été gravement endommagée. Robert Palmer, conseiller municipal, affirme avoir aperçu un objet très lumineux survolant les alentours des éoliennes dans la nuit de l’incident.




Ecotricity, la compagnie propriétaire des éoliennes nous précise que l’investigation se poursuit et qu’elle ne rejette aucune hypothèse. Les dommages subis par l’éolienne sont inégalés et demeurent très mystérieux pour les investigateurs.

Un groupe d’ufologues, spécialiste dans le domaine des OVNIS, confirme avoir reçu un nombre anormalement élevé d’appels téléphoniques concernant des activités énigmatiques. Dale Vince, fondateur d’Ecotricity, garde l’esprit ouvert et reconnaît qu’aucune explication concernant les causes de l’incident n’a été validée.

Russ Kellett, spécialiste au "Flying Saucer Bureau", nous dit que pour engendrer une telle ampleur de dégât, l’impact a dû être très violent. Pour endommager deux pâles, il est nécessaire que l’OVNI ait une longueur d’au moins 60 mètres.

La nature de l’OVNI n’est toujours pas résolue. Ce n’est certainement pas un oiseau, mais certains croient qu’elle pourrait être d’origine militaire. Selon Peter Schubel, de l’Université de Nottingham, il est possible que ce soit un morceau de glace qui se serait détaché d’une turbine voisine. Le ministère de la Défense affirme qu’il n’investiguera pas l’incident.

Ecotricity espère voir sa turbine remise en service dans les prochaines semaines.

Sources:
BBC News, The Sun
Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 22:00



Un jeu sous licence Star Wars détecte les ondes cérébrales un peu comme pour un électro-encéphalogramme pour faire croire à vos enfants qu’ils disposent de super-pouvoirs, notamment celui de faire s’élever une balle dans un tube. Comme vous le savez, c’est un préalable indispensable avant de pouvoir récupérer au vol un sabre laser éjecté d’un droïde en forme de barrique tout en faisant un saut périlleux.

Ce Développeur de Force, vendu aux alentours de 90-100$, consiste en un détecteur sans fil posé sur la tête de l’apprenti Jedi, qui doit se concentrer et activer la bonne partie de son cerveau. En récompense, il verra un courant d’air vertical soulever la balle contenue dans le tube. [USA Today via Geekologie]

Repost 0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:50


Un film qui parle de l'actualité de maintenant, mais tourné il y a plus de 30 ans.
Un monologue terrible de vérité et de justesse.

Synopsis
Au milieu des années 70, les informations à la télévision changent. Le journalisme perd en effet pied face au pouvoir de l'argent et la besoin croissant de divertissement. Une rédaction se bat alors pour maintenir son audience sans se compromettre.

Un sujet sulfureux
Pour des raisons propres au scénario, aucune grande Network américaine n'accepta que le tournage se déroule dans ses locaux. C'est donc au siège new-yorkais de la MGM, productrice du film, que Network fut tourné, ainsi qu'au Canada.

Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 21:44


Au Sommet de Rio de 1992, une jeune canadienne de Vancouver, Severn Cullis-Suzuki, alors âgée de 13 ans — qui avait fondé quatre ans plus tôt une association «Environmental Children’s Organization» E.C.O, avec des camarades de classe — s’était adressée de la tribune, lors d’une séance plénière, à l’assemblée des représentants. Severn, aujourd’hui trentenaire, est une activiste écologique.

On se souviendra qu’en 1992, Les Humains Associés avaient traduit, publié et distribué gratuitement le premier rapport du PNUD. Seize ans, plus tard, malheureusement, les propos de Severn sont d’une brûlante actualité.

Texte du discours (via Averlok)

 

 


Rio Centro, Brésil 1992

Bonjour. Je m’appelle Severn Suzuki et je parle pour l’E.C.O. - la « Environmental Children’s Organization ». Nous sommes un groupe d’enfants de 12 à 13 ans du Canada et nous voulons essayer de changer quelque chose : Nous ce sont Vanessa Suttie, Morgan Geisler, Michelle Quigg et moi.

Nous avons collecté de l’argent pour pouvoir entreprendre ce long trajet de 9500 kilomètres afin de pouvoir vous dire chers adultes que votre attitude doit se changer. En venant ici aujourd’hui, je le fais sans aucune intention cachée. Je me bats pour mon avenir - car si je perds mon avenir, ce n’est pas comme si l’on perdait une élection ou quelques points à la bourse. Je suis venue ici pour parler au nom de toutes les générations futures.

Je suis ici pour parler au nom de tous les enfants affamés du monde entier dont personne n’entend les cris. Je suis ici pour parler pour les innombrables animaux qui doivent mourir de tout autour de la terre parce qu’ils ne trouvent plus d’espace vital. Nous tous ne pouvons plus nous permettre de ne pas être entendus.

J’ai peur d’aller au soleil parce que la couche d’ozone présente des trous. J’ai peur de respirer l’air parce que je ne sais pas avec quelles substances chimiques il est contaminé.

Autrefois j’allais souvent à la pêche avec mon père jusqu’au jour où il y a quelques années de ça, nous avons trouvé les poissons pleins d’ulcères. Et maintenant nous apprenons que beaucoup d’animaux et de plantes disparaissent chaque jour - ils disparaissent pour toujours.

Dans ma vie j’ai souvent rêvé de voir les grands troupeaux d’animaux sauvages, la jungle et les forêts équatoriales pleines d’oiseaux et de papillons. Mais maintenant je me demande s’ils existeront toujours afin que mes enfants puissent s’en réjouir un jour.

Avez-vous dû vous préoccuper de toutes ces petites choses quand vous aviez mon age ? Tout ceci se passe sous nos yeux et malgré tout, nous nous comportons comme si nous avions du temps à volonté et toutes les solutions.
Je ne suis qu’une enfant et je n’ai pas toutes les solutions mais je voudrais que vous compreniez - que vous non plus !

Vous ne savez pas combler les trous dans la couche d’ozone.
Vous ne savez pas comment faire nager un saumon à nouveau à contre-courant dans un fleuve pollué.
Vous ne savez pas comment faire revenir un animal disparu.

Et vous ne pouvez pas non plus faire revenir les forêts qui jadis se trouvaient là où aujourd’hui est le désert.
Si vous ne savez donc pas comment réparer tout ça, alors, s’il vous plaît, arrêtez de tout détruire!

Ici vous êtes peut-être des délégués de votre gouvernement, des hommes d’affaires, des organisateurs, des reporters ou des politiciens - mais en réalité vous êtes des mères et des pères, des frères et des sours, des tantes et des oncles - et vous êtes tous l’enfant de quelqu’un.

Je ne suis qu’une enfant mais je sais que nous faisons tous partie d’une famille, cinq milliards à savoir 30 million de différents espèces et nous tous partageons ensemble le même air, l’eau, le sol - Des gouvernements n’en changeront jamais rien. Je ne suis qu’une enfant mais je sais que nous sommes tous embarques ensemble et que nous devrions nous comporter comme un seul peuple en route vers un même but. Je ne suis pas aveuglée par la colère et, malgré mon inquiétude, je n’ai pas peur de dire au monde comment je me sens.

On produit beaucoup de déchets dans mon pays, nous achetons et nous jetons, achetons et jetons et, malgré tout, les pays de l’hémisphère du nord ne sont pas prêts à partager avec ceux qui sont dans le besoin. Même si nous avons suffisamment nous avons quand même peur de perdre un peu de notre richesse, nous avons peur de partager.

Au Canada nous avons une vie privilégiée avec de la nourriture, de l’eau et des logements en abondance - nous avons des montres, des bicyclettes des ordinateurs et des téléviseurs. Il y a deux jours nous étions effrayés de voir des enfants vivant dans les rues, ici au Brésil. Et un enfant nous disait : « je souhaiterais être riche ; alors je donnerais à manger, des médicaments, des logements, de l’amour et de l’affection à tous les enfants des rues. » Si un enfant des rues, qui n’a rien, est prêt à partager, pourquoi sommes nous si avare, nous qui avons tout ? Je dois toujours penser que ces enfants ont mon age et que l’endroit où on est né fait une énorme différence. Je pourrais être un des enfants dans les ghettos de Rio ; je pourrais être un de ces enfants mourant de faim en Somalie ; une victime de guerre au Moyen Orient ou un mendiant en Inde.
Je ne suis qu’une enfant mais je sais qu’en utilisant tout l’argent dépensé pour la guerre on mettrait fin à la pauvreté et on trouverait des réponses à la pollution - Quel endroit merveilleux serait cette terre !

A l’école, oui même à la maternelle, vous nous enseignez de nous comporter correctement dans le monde :
- ne pas se disputer avec les autres
- traiter les choses ensemble
- se respecter réciproquement
- mettre de l’ordre
- ne pas martyriser d’autres êtres vivants
- ne pas être ni avide et ni avare
mais alors pourquoi faites-vous exactement ce que vous nous interdisez de faire ?

N’oubliez pas pourquoi vous êtes venus à cette conférence, pour qui vous faites cela - nous sommes vos propres enfants.
Vous décidez dans quel monde nous allons grandir. Les parents devraient être en mesure de rassurer leurs enfants en disant « Tout ira bien », « nous faisons du mieux que nous pouvons » et « ce n’est pas la fin du monde ». Mais je crains que vous ne puissez plus nous dire cela. En fait, comptons nous encore parmi vos priorités ? Mon père disait toujours : « Tu es ce que tu fais - non pas ce que tu dis ». Eh bien, ce que vous faites me fait souvent pleurer la nuit. Les adultes disent qu’ils nous aiment. Je vous en supplie : S’il vous plaît, conformez vos actes à vos paroles !

Merci pour votre attention
Severn Cullis-Suzuki (E.C.O.)

Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 11:45


 

 

 

Si vous vous êtes toujours demandé comment les radeaux de sauvetage d’un Airbus fonctionnent, voilà une occasion miraculeuse, surtout pour les 155 passagers et membres d’équipage qui remercient leur As des As de pilote de les avoir fait amerrir sur la rivière Hudson sans bobo.

Jorge Mozo, un pilote d’Airbus A340, dit que le pilote est un génie, avant de bientôt devenir héros national, à la fois pour avoir pris la décision d’amerrir sur la rivière Hudson, plus calme que l’océan tout proche, et pour ses talents de pilotage.

Il a eu un peu de chance, mais son amerrissage est brillant”, dit le pilote.


Après avoir apparemment rencontré un vol d’oiseaux, les deux moteurs de l’appareil ont été coupés, le système électrique probablement en mode d’urgence et l’ordinateur de bord sans jus. On ne connaît pas le nom du pilote mais il gagne le trophée des Cojones en Or de l’année! [Twitter - excite.fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
16 janvier 2009 5 16 /01 /janvier /2009 11:19
Psychologie et Neurologie Chez les animaux de laboratoire en tout cas, mais ce n'est pas rassurant. Décidément, les portables sont de plus en plus décriés par les scientifiques.



La question qui se pose naturellement alors : « Est-ce que notre mémoire peut être affectée par notre utilisation des téléphones portables? » Henrietta Nittby a étudié des rats qui ont été exposés à des rayonnements de téléphonie mobile à raison de deux heures par semaine pendant plus d'un an.

Ensuite, on a remarqué que ces rats obtenaient des résultats plus médiocres lors d'un test de mémoire par rapport aux rats qui n'avaient pas été exposés à des radiations de portables. Le test mémoire consistait à libérer plusieurs fois des rats dans une boîte avec quatre objets. Ces objets pouvaient être différents ainsi que leurs placements selon les répétitions des essais.

Les chercheurs responsables de l'étude pensent que ces résultats confirment des conclusions d'une étude antérieure, à savoir que le rayonnement micro-ondes des téléphones mobiles peut avoir une incidence sur la barrière hémato-encéphalique.

Petite leçon d'anatomie : cette barrière protège le cerveau en empêchant les substances qui circulent dans le sang de pénétrer dans les tissus cérébraux et d'endommager les cellules nerveuses.

On a donc déjà constaté que l'albumine, une protéine qui fonctionne comme une molécule de transport dans le sang, « fuit » dans les tissus du cerveau lorsque les animaux de laboratoire sont exposés à des rayonnements de téléphonie mobile. L'équipe de recherche a également révélé certaines lésions sous la forme de cellules nerveuses endommagées dans le cortex cérébral et dans l'hippocampe, la mémoire centrale du cerveau.

La fuite d'albumine se produit directement après la radiothérapie, tandis que les lésions nerveuses ne se produisent que plus tard, après quatre à huit semaines. De plus, ils ont découvert des modifications de l'activité d'un grand nombre de groupes de gènes (et pas dans les gènes simples de manière isolée).

Il semblerait donc que l'oreillette soit de rigueur si vous voulez retrouver vos clés de bagnole...

Sources : Imaginascience, Sciencedaily
Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages