Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:57

L‘astronaute Edgar Mitchell est intervenu en direct sur la station britannique Kerrang Radio, interrogé par Nick Margerrison.

Le projet initial de l’animateur était de lui faire revivre sa mission lunaire. Mais l’interview a pris un tour inattendu après une quinzaine de minutes.


Peu après, UFOReality résumait au mieux sur Open Minds :
Edgar Mitchell avait déjà laissé entendre ce genre de choses, mais c’est la première fois qu’il est aussi catégorique : Les Ovnis sont réels. Ils font l’objet d’opérations de couverture. Mais nous sommes bien en contact avec des êtres d’autres planètes !!!
Il a commencé par dire qu’il y a de la vie dans l’Univers. Puis il a affirmé que nous sommes visités, et que le gouvernement couvre le sujet Ovni depuis 60 ans. L’animateur était assez déstabilisé !


L’astronaute a insisté sur la réalité du phénomène. Il a ses entrées dans certains cercles militaires et du renseignement, où on parle ouvertement du contact établi. Il fréquente diverses personnes qui sont en première ligne. Il a également confirmé le crash de Roswell.




Il n’est pas en mesure de dire si la Divulgation aura lieu cette année… Mais il constate que le public est relativement disposé à accepter la réalité.. Tous les Ovnis ne sont pas d’origine aliène. Certains sont construits ici même..
Les Aliens avec lesquels nous sommes en contact sont des êtres de petite taille. Ils n’ont pas d’intentions hostiles. Quelques uns des autres astronautes qui ont participé à des programmes lunaires sont également informés. Il a également déclaré qu’il n’était aucunement préoccupé de sa sécurité personnelle.


Pour Nick Pope, intervenu par téléphone peu après, la nouvelle devrait faire la Une de tous les journaux dès demain.. Il a été très impressionné d’entendre Edgar Mitchell faire ces déclarations, et il en faut beaucoup pour le faire sortir de sa réserve…. A mon avis, c’est un grand pas en faveur de la divulgation…


A la mi-journée, la nouvelle s’est propagée sur Fox News : “Un ex-Astronaute déclare : les Aliens sont une réalité et la NASA est au courant.” Puis l’information a circulé jusqu’en Australie, pour revenir en Angleterre, en première page du Telegraph : “Un Astronaute annonce : La NASA cache des Aliens“.


Aucun autre astronaute ne s’était engagé aussi loin. La popularité d’Edgar Mitchell, héros de l’Amérique, et son bagage scientifique font de lui un relais d’informations crédible. Le Daily Mail a été le premier à reprendre l’info.













Sources : http://ovnis-usa.com/2008/07/24/jeudi-24-juillet/

http://dsc.discovery.com/space/qa/alien-ufo-edgar-mitchell.html

Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:50
Nous avons pu constater que de plus en plus d'anecdotes apparaissent sur le net concernant les conflits entre animaux de compagnie et vos robots. Certaines vidéos font d'ailleurs l'objet d'un véritable buzz. C'est pour cela que nous avons choisi de vous faire partager quelques anecdotes de possesseurs de robots, ainsi que leurs astuces pour familiariser leurs animaux à cette nouvelle sorte d'habitant.

Voici une des vidéos vu plusieurs millions de fois  montrant la lutte acharnée entre un robot et un jeune chien pour la domination territoriale :




Les associations de défense des animaux ne cautionnent pas ce genre de vidéos, mais s'accordent à ne pas les décrire comme cruelles. Selon Daphna Nachminovitch, membre de la PETA (association de protection des droits des animaux), introduire des robots dans un foyer ou vi un animal ne doit pas être fait à la légère. Car il n'y a pas de moyen direct de leur faire comprendre que ce n'est pas une menace.

Certains acheteurs sont même allé jusqu'à rapporter leur nouveau robot pour ne pas déranger leurs animaux. Dans les autres cas, les animaux apprennent à vivre avec de leur propre manière. Peter Haney, retrouva donc deux fois sont Roomba en pièces après l'avoir laisser aspirer la maison seul en compagnie de ses deux  retrievers.



- N'hésitez pas... grondez votre Roomba !

"Pour continuer à faire régner la paix à la maison, Keith Hearn a du gronder son tout nouveau robot aspirateur. Le problème avait commencé lorsque M. Hearn alluma son Roomba pour la première fois. Quand l'aspirateur commença a se balader, le chien de M. Hearn l'attaqua. En cherchant de l'aide, M. Hearn tomba sur un forum de discussion entièrement dédié au Roomba et rempli d'histoires similaires rapportant des attaques d'animaux. Les propriétaires de ses assaillants proposaient de nombreuses astuces dont la plus populaire était de gronder l'aspirateur en face de l'animal. Alors, son chien à ses côtés, M. Hearn pointa son doigt à l'appareil et l'appela d'un ton sévère "vilain Roomba !". Aux dires de M. Hearn, son chien n'essaya plus jamais d'attaquer le robot...


Olivette Turbeville, quand à elle, s'est rendu compte que ses deux chats s'en prenaient à la queue de son Aibo . Ne voulant pas retrouver de marques de dents sur son robot, la seule solution qu'elle trouva fut de le peindre d'une pate faite à base de poivre de Cayenne et de sauce piquante.  Les chats viennent toujours le sentir, ils ne peuvent pas s'en empêcher, mais ils ne l'ont plus jamais mordu !"


Les produits sont conçus en fonction de la perception qu'en ont les humains, pas les animaux. Ils en ont donc peur la plupart du temps.  Mais je ne pense pas qu'il faille pour autant les surprotéger... Le risque est surtout du côté du robot, qui récupère griffures et traces de dents.... enfin vous pouvez toujours essayer le Tabasco.

Source : online.wsj.com
Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 16:19

Les experts du Muséum d'histoire naturelle de Londres se disent volontiers capables d’identifier n’importe quelle espèce animale de la planète, des oiseaux aux mammifères en passant par les les insectes et les serpents. Cependant ils n’arrivent pas à identifier un petit insecte rouge et noir apparu dans les propres jardins du musée.

 

 

L'insecte, en forme d'amande et de la taille d'un grain de riz, et a été vu pour la première fois en mars 2007 sur certains platanes du musée, a déclaré mardi le directeur des collections Max Barclay.

 

En trois mois, il est devenu l'insecte le plus commun du jardin et a même été aperçu dans des parcs au centre de Londres, a t-il ajouté.

















L'insecte qui défie les experts - Crédit Natural History Museum



Le musée, qui date du 19ème siècle, possède plus de 28 millions d’espèces d’insectes dans sa collection, mais aucune ne correspond à l’espèce découverte.

Max Barclay se refuse toutefois à parler d'une nouvelle espèce. "Je ne compte pas trouver une nouvelle espèce d'insecte dans les jardins d'un musée", a t-il déclaré. "Dans une forêt tropicale, oui, mais pas au centre de Londres".

L'insecte ressemble à l'Arocatus roeselii, qui se trouve habituellement en Europe centrale, mais celui-ci a un rouge plus brillant et se développe sur des aulnes. Les entomologistes soupçonnent le nouvel insecte d’être une version du roeselii qui se serait adaptée aux platanes, mais ne veulent pas le reconnaître comme une nouvelle espèce.
 

 

 

Source : Yahoo News

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 14:59

Cette voiture est la réponse adéquate aux besoins des utilisateurs urbains : zéro pollution et un prix aux alentours de 3500 Euros. Ce nouveau modèle vient s'ajouter à une gamme déjà très étoffée, de la berline bi énergie à l'autobus. 

 

 

 

MDI s'est récemment entendu avec le cinquième fabricant automobile mondial, l'Indien Tata, pour lancer au plus vite le concept sur tout le sous-continent indien. Cet accord a donné à MDI le souffle financier dont il avait besoin pour mener à bien la dernière phase de développement et d'industrialisation de son concept.

 

L'entreprise basée près de Nice concrétise ainsi le rêve de son fondateur Guy Nègre : promouvoir une motorisation propre et bon marché. MDI a arrêté des dates finales, les premières préséries sortiront en France avant la fin 2008 et la commercialisation commencera début 2009. L'actuel prix du baril de pétrole, à plus de 110 dollars, associé à un besoin de plus en plus urgent de limiter les méfaits de la pollution, ne font que renforcer l'intérêt pour cette invention française.

 

Il a fallut 15 ans de travail pour arriver à ce résultat qui se veut résolument révolutionnaire et entraînera un véritable changement dans nos villes. MDI appliquera sa technologie dans d'autres domaines, comme le transport urbain, l'agriculture ou la production d'électricité.

 

 

 

Source : Mdi.lu/fra/affiche_fra.php?page=communique3

Repost 0
Published by Milem - dans Véhicules
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 18:48
Repost 0
Published by Milem - dans Videos Drôles
commenter cet article
28 juillet 2008 1 28 /07 /juillet /2008 17:51

Il est un fait important et reconnu : les choses ne sont pas toujours ce qu'elles semblent être. Par exemple, sur la planète Terre, l'homme a toujours estimé qu'il était plus intelligent que les dauphins, sous prétexte qu'il a inventé tant de choses, comme la roue, New York, la guerre, et ainsi de suite, alors que tout ce qu'ont fait les dauphins, c'est de perdre leur temps dans l'eau à s'amuser. A l'inverse, les dauphins ont toujours cru qu'ils étaient plus intelligents que l'homme, pour exactement les même raisons.


Repost 0
Published by Milem - dans Réflexions
commenter cet article
12 juillet 2008 6 12 /07 /juillet /2008 15:45

Il y a 4,5 milliards d'années la quantité d'eau de la lune était comparable à celle de la Terre aujourd'hui, selon une étude scientifiques dirigée par trois géologues.

Trois géologues ont démontré dans la revue britannique Nature, qu'à son origine, il y avait de l'eau sur la lune. Des traces de cette eau subsistent encore à ce jour à sa surface. Les scientifiques ont analysé des échantillons de roches volcaniques appelées "verres" collectées lors des missions Apollo 11,15 et 17. Ces échantillons ne présentent pas les caractéristiques géochimiques des météorites ou des comètes mais ils contiennent une variété d'éléments volatils, dont de l'eau.

Comparable à la Terre

Jusqu'à présent, la théorie qui prévalait expliquait la présence d'éventuelles traces d'au près des pôles de la Lune par l'impact de météorites ou de comètes. Erik Hauri, de l'institut Carnegie à Washington et ses collègues ont conclu l'idée d'une présence originelle de l'eau grâce à une nouvelle méthode de recherche, la spectrométrie de masse permettant de déceler la présence de l'eau en très faible quantité. Les géologues ont ensuite calculé que le manteau et la croûte de la Lune ont dû, lors de sa formation il y a quelque 4,5 milliards d'années, contenir une quantité d'eau comparable à celle de la Terre. Le géologue français Marc Chaussidon a commenté ces résultats dans la revue britannique. "Ces résultats soulèvent de nombreuses questions", écrit-il. "Qu'est devenue toute cette eau durant la formation de la Lune ? Et si la Lune n'est pas totalement sèche, d'où cette eau vient-elle ?"

Vols habités

A ce jour, la plus grande partie de l'eau sur la Lune s'est évaporée dans l'espace, notamment à cause des températures diurnes très élevées à la surface de notre satellite, qui peuvent dépasser les 100 degrés. "Environ 95% de la vapeur d'eau du magma a été dispersée dans l'espace lors du dégazage" des volcans, "mais des traces de vapeur d'eau ont pu se diriger vers les pôles froids de la Lune, où ils se sont fixés sous forme de glace à l'ombre de cratères", selon un communiqué de l'université de Brown, où travaille Alberto Saal, l'un des auteurs de l'étude. La détection de glace sera l'une des prochaines missions de la sonde Lunar Reconnaissance Orbiter (LRO) de la Nasa, qui doit cartographier avec une grande précision la surface de la Lune pour préparer une reprise des vols habités à l'horizon 2020.


Source : Nouvelobs.com
Repost 0
Published by Milem - dans Espace
commenter cet article
8 juillet 2008 2 08 /07 /juillet /2008 01:29
Nada est une application révolutionnaire et constitue en soi le but ultime de tout Geek. Nada est multiplateforme par excellence, compatible avec toutes les versions de Windows, Mac OS Classique et Mac OS X, Linux et même Amiga. Il ne prendra pas beaucoup de place sur votre machine préférée, ce modèle de légèreté incarné ne pèse en effet qu'un seul octet . Son installation et son utilisation est des plus enfantines. Il vous suffira de le télécharger, de le lancer afin d'extraire de son écrin doré ce fameux fichier… ce graal ultime et tant espéré de l'inutile mais au combien indispensable.

Enfin comme le préconise son illustre éditeur, il ne vous restera plus qu'à l'oublier ! Cerise sur le gâteau, et à la déception des acheteurs compulsifs, Nada est totalement gratuit. Sa désinstallation aussi est extraordinaire puisqu'une fois supprimé de votre machine, cette application continuera à ne rien faire. Pour les plus parano d'entre vous, nous avons osé analyser ce micro fichier à l'aide d'un antivirus. Stupéfaction, même pas un virus, une seule commande malveillante. Bref le programme parfait à suivre de très près puisque son développement est toujours en cours !



 Avis de la rédaction :     0/50/50/50/50/5  
Merveille des merveilles, Saint Graal du Geek, portable, multilingue, exemple parfait de l'inutile/indispensable, modèle de légèreté, gratuit, sans virus, sans espion, simple d'installation, d'utilisation et de désinstallation, dépourvu du moindre bug, Nada ne fait rien … mais a le mérite de bien le faire. À télécharger à extraire et à oublier !



Source : Clubic

Repost 0
Published by Milem - dans Humour
commenter cet article
6 juillet 2008 7 06 /07 /juillet /2008 23:15

Voici quelques extraits d’articles du “Canard Enchainé” parus durant le mois de mai à propos de la contamination de denrées alimentaires par de l’huile… de moteur. Lesquels produits sont en grande partie encore en rayon parce qu’”il n’y a aucun danger sur la santé” et “aucun impact sur le goût” d’après le service de répression des fraudes.

Ces articles démontrent - une fois de plus - que dans notre belle société moderne, la santé humaine est sacrifiée sur l’autel des profits.

Il faut faire circuler ces infos le plus largement possible. D’après le Canard Enchaîné de cette semaine, l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires) attend d’éventuelles reprises des informations par la presse pour commencer à réagir… Et si on les aidait ?

Une liste non exhaustive (et pour cause) des produits contaminés par de l’huile de moteur, fournie par le même Canard enchaîné, est donnée dans la note de bas de page.

 

[Le Canard enchainé, 14 mai 2008] Achetées en Ukraine, 40000 tonnes d’huile de tournesol coupée au lubrifiant pour moteur ont été distribuées en Europe. Et les produits concernés n’ont pas du tous disparu des rayons français.

Depuis le 5 mai, de mayonnaise, des plats cuisinés, de la vinaigrette industrielle, des conserves à l’huile, etc… préparées avec de l’huile de moteur sont en vente dans les grandes surfaces. Et ce avec la bénédiction des pouvoirs publics et de la Commission européenne. Bien sur, le consommateur n’a pas été informé…

Officiellement, tout commence le 21 avril dernier, quand le groupe Saipol, numéro un français de la transformation des oléagineux et accessoirement propriétaire de Lesieur, prévient la Répression des Fraudes que son usine de Sète, où est raffinée de l’huile de tournesol brute, il y a un sérieux pépin. Une grosse rasade d’huile achetée en Ukraine est farcie à l’”huile de moteur“, huile minérale dérivée d’hydrocarbure. Et pas qu’un peu : d’après nos informations, sur 2800 tonnes d’huile apparemment irréprochable, livrées en France, 19 tonnes auraient mieux fait d’aller graisser des rouages et des pistons que des gosiers. Deux jours plus tard, la France informe officiellement ses voisins européens : cette cargaison fait partie d’un énorme lot de 40000 tonnes, qui a atterri non seulement en France, mais aussi aux Pays-Bas, en Italie et en Espagne. Et c’est tout le lot qui a été trafiqué ! De quoi, pour les escrocs, se faire du beurre : sachant que la tonne d’huile de tournesol brute est vendue 1800 euros et que d’après les confidences d’un fonctionnaire de la Commission européenne, ce sont en tout pas moins de 280 tonnes d’huile de moteur qui ont été introduites en douce dans les containers, les margoulins d’Ukraine ont empoché un bénéfice de 504000 dollars (moins ce qu’ils ont déboursé pour l’huile bidon, certes, mais celle ci coûte des clopinettes).

A partir du 26 avril, la Commission européenne et la répression des fraudes rendent publique l’alerte. Officiellement, l’huile de tournesol frelatée mise en bouteilles et les plats préparés à partir de cette mixture ont tous été retirés des rayons et “n’ont pas atteint le consommateur“. Fort bien, mais, au fait combien de lots ont été retirés en tout ? Questionnée par “Le Canard”, la DGGCRF, autrement dit, la Répression des fraudes, explique que “compte tenu du nombre d’entreprises concernées, il est impossible d’en connaître le nombre exact“. Chez Carrefour Promodès, enseigne qui possède la moité des grandes surfaces alimentaires en France, on admet du bout des lèvres avoir retiré pas moins de… 200 produits concernés !

Bref, tout baigne. Sauf qu’il reste un léger problème : Saipol, la maison mère de Lesieur (laquelle marque a fait répondre au Canard par son agence de com’ qu’elle n’était “en rien concernée“), a reçu sa cargaison d’huile frelatée fin février. Et n’y a vu que du feu. Jusqu’à ce qu’un mois plus tard un industriel du nord de l’Europe, destinataire du même lot, l’informe après analyse que quelque chose clochait dans l’huile de tournesol ukrainienne . Et ce n’est qu’un mois plus tard que Lesieur a enfin sonné l’alerte auprès de la Répression de fraudes. La question qui se pose est cruciale : combien de produits assaisonnés à l’huile frelatée ont été conditionnés et commercialisés entre-temps ? Saipol reconnait avoir raffiné l’huile en question pour la vendre ensuite à une trentaine de clients de l’industrie agroalimentaire1 , dont il refuse de citer les noms. Mystère et salade verte. […]

Mais il y a plus sérieux : contrairement à ce qu’ont d’abord assuré la Commission européenne et les pouvoirs publiques français, tous les produits additionnés d’huile contaminés n’ont pas été retirés des rayons. En effet, le 2 mai, la Commission européenne s’est fendue en catimini d’une recommandation autorisant la vente de tous les aliments contenant moins de 10% d’huile de tournesol frelatée. […]

Comme l’admet la DGCCRF dans une note adressée au Canard, le 7 mai, “en l’absence de toxicité aiguë”, tant pis pour les mayonnaises et autres petits plats déjà vendus. “Aucun rappel” n’a été effectué .[…]

Bref, il va s’en dire que les entreprises vont se cacher derrière les recommandations du service public. Pour une affaire qui sort dans la presse, combien sont inconnues ? Comment faire confiance aux agro-industries actuelles qui préfèrent nous empoisonner plutôt que de perdre de l’argent ? Pour l’intérêt de notre santé, nous savons ce qu’il nous reste à faire… cessons de consommer ces produits et parlons-en autour de nous.

 

 

Source : Leplancherdesvaches.net

Repost 0
Published by Milem - dans Actualitées
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 20:36
Un futur réseau de satellites en orbite autour de la terre pourrait détecter un tremblement de terre imminent en mesurant l’ionosphère de la planète.




Le projet est basé sur une théorie qui suggère que les contraintes générées sur les roches avant un séisme créent un champ électrique à la surface de la Terre, ainsi qu’un champ magnétique pouvant atteindre la ionosphère. Ces variations électriques et magnétiques pourraient être mesurées par des capteurs infrarouges embarqués à bord de satellites.

D’après la société britannique Surrey Satellite Technology Limited à l’origine du projet, un tel réseau de 20 satellites pourrait être déployé d’ici deux ans.

Surrey Satellite Technology Limited

Toutefois de nombreux géologues sont sceptiques devant le projet et soulignent qu’aucune étude scientifique n'a pu montrer de variations de champ magnétique avant un tremblement de terre.

Cette situation pourrait cependant changer avec la récente annonce de la publication d’une étude de l’Université George Mason de Virginie, aux Etats-Unis, qui décrirait une activité électromagnétique anormale au Sichuan dix jours avant le séisme du 12 mai 2008.

Sources: NouvelObs.com, ABC Science

Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article

Rechercher

Pages