Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 22:18

Cela a eu lieu en début d’année, certes, mais l’événement semble être presque passé inaperçu… un cœur de rat fabriqué à partir de cellules néonatales viable a été conçu par des chercheurs américains.

 


Des chercheurs de l’Université du Minnesota ( Minneapolis, Etats-Unis) ont en effet réussi à créer en laboratoire un cœur battant de rat capable de fonctionner comme une pompe cardiaque à partir du cœur d’un animal mort et de cellules cardiaques néonatales de rat.


Une expérience qui marque peut-être un tournant

Les chercheurs ont tout d’abord prélevé le cœur d’un rat mort et ont éliminé la totalité des cellules cardiaques afin de conserver seulement un « squelette de base » pour donner à l’organe final la forme d’un cœur. Ils y ont ensuite injecté des cellules cardiaques provenant de rats nouveau-nés puis ces cellules ont été mises en culture. Au bout de 4 jours, les cellules néo-natales se sont multipliées et ont colonisées toute la matrice. Les premières contractions du cœur ont pu être observées. Au bout de 8 jours, le cœur fonctionnait comme une pompe, à une puissance de 2 % de la fonction d’un cœur adulte. Débit faible mais impressionnant pour les chercheurs. « Quand nous avons vu les premières contractions, nous sommes restés sans voix », a commenté Harald C. Ott, un des chercheurs de l’équipe.


Des applications cliniques pleines de promesses…

Cette découverte marque peut-être un tournant en matière de recherche en transplantation d’organes. A long terme, il serait peut-être possible de faire face au problème vital de la pénurie d’organes en ayant la possibilité de fabriquer des organes adaptés à chaque individu. Autre avantage, ces organes présenteraient théoriquement moins de risques de rejet, puisque développés à partir des propres cellules du patient. Egalement , le cœur bio-artificiel devrait en théorie être régulé et régénéré de la même façon que l’organe d’origine.


S’il était mis au point chez l’homme, le « cœur bio-artificiel » pourrait ainsi augmenter le nombre de cœurs disponibles pour une transplantation en allongeant la durée d’utilisation de l’organe après le décès du donneur (aujourd’hui de 4 heures au maximum). Aujourd’hui, 22 millions de personnes à travers le monde vivent avec une insuffisance cardiaque.

 

…mais qui semblent encore lointaines.

Cependant, pour le moment l’expérience n’a eu lieu que sur un rongeur et le cœur « bio-artificiel » n’a pas été transplanté sur un autre animal. La prochaine étape est donc de transplanter ces cœur bio-artificiel sur des animaux vivants afin d’étudier si ce type de greffe a des chances de réussir.


Mais les applications cliniques semblent encore lointaines. Selon le Professeur Phillippe Menasché de l’hôpital Georges Pompidou, « Un cœur, ce n’est pas que du muscle cardiaque, c’est aussi des artères coronaires, des nerfs, de vaisseaux lymphatiques, du tissu conjonctif, c’est très compliqué. Il s’agit de recherches magnifiques, mais de là à envisager un cœur bio-artificiel, c’est de l’utopie complète. »


Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
30 juin 2008 1 30 /06 /juin /2008 22:08
Les soucoupes volantes ne seront peut-être bientôt plus le fait de la seule science-fiction. Subrata Roy, professeur de l'université de technologie mécanique et aérospatiale de Floride, a soumis une demande de brevet pour une conception circulaire d'appareil volant, rappelant les vaisseaux spatiaux des innombrables films d'Hollywood. Subrata Roy a cependant baptisé son appareil en toute simplicité "véhicule aérien électromagnétique sans ailes," ou WEAV.




Le prototype proposé à la construction est de petite taille, dans les 16cm, alimenté par des batteries embarquées. Roy a déclaré que la conception de l'appareil peut être testée, et qu'il est théoriquement possible de construire des appareils de bien plus grande taille. La soucoupe volante pourrait se mouvoir dans des atmosphères autres que celle de la terre. Par exemple, il serait envisageable d'utiliser cette technologie pour l'exploration de Titan, une lune de Saturne.

L'U.S. Air Force et la NASA ont montré un intérêt pour cette technologie. Selon Roy, "C'est un concept très original, et s'il est réussi, il sera révolutionnaire". Le véhicule se déplace par un phénomène appelé la magnétohydrodynamique. Une force propulsive est créée lorsqu'un courant ou un champ magnétique est passé au travers d'un fluideplasma.

L'air environnant subit un mouvement, créant un effet ascensionnel, et assurant une stabilité contre les rafales de vent. Afin de maximiser la superficie de contact entre l'air et le véhicule, la conception de Roy est partiellement creuse et sans interruption.

Un des aspects les plus intéressants de l'utilisation de la magnétohydrodynamique est que le véhicule n'aura aucune pièce mobile. L'absence de pièces mécaniques traditionnelles, telles que des propulseurs ou des réacteurs, devrait fournir une fiabilité énorme. Une telle conception permettra également au WEAV de planer et décoller verticalement.

Bien que la conception soit prometteuse sur le papier, de gros obstacles se présentent entre la théorie et le décollage d'un premier prototype. La gestion de la gravité terrestre lors du vol de l'appareil, la masse de la source d'énergiepuissance suffisante pour générer le plasma nécessaire, les interférences de communication avec le véhicule en sont des exemples concrets, qu'il convient de résoudre.

Selon Roy, "Naturellement le risque est énorme, mais le retour technologique également". "Si cela réussi, nous aurons un avion, une soucoupe et un hélicoptère en un seul engin".


Source : University of Florida
Repost 0
Published by Milem - dans Tech-Sciences
commenter cet article
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:57

Les jeunes japonais sont de plus en plus “accros” aux téléphones portables connectés à l'internet. C'est à tel point que le gouvernement nippon commence un programme de sensibilisation pour les parents et les écoles, afin d'en limiter l'usage chez les enfants.

 

 

Le gouvernement est inquiet sur le fait que de nombreux écoliers, collégiens et lycéens sont complètement absorbés par le cyber-espace, passant des heures à échanger des emails et souffrant du trop grand usage des portables.

 

Au Japon, les parents ont trop tendance à fournir des portables sans trop y réfléchir ; une sorte de gadget un peu cher qui permet un accès internet à haut-débit de troisième génération (3G).

 

Les recommandations ont été soumises au premier ministre et approuvés. De nombreux jeunes passent des heures la nuit à composer des mails à leurs amis. Une règle à la mode est la “règle des 30 minutes” : celui qui ne répond pas à son email dans la demi-heure est ciblé comme tête de turc par ses camarades.

 

D'autres jeunes ont carrément été manipulés par des criminels sur Internet. Ainsi, dans l'un des cas, un enfant avait envoyé sa photo sur un site internet et a subi ensuite un chantage contre de l'argent. On pense qu'il faut de meilleurs programmes de filtrage pour protéger les enfants.

 

Certains enfants doivent accomplir de longues distances en trains et bus vers l'école et les parents se servent des téléphones pour rester en liaison avec leur progéniture. Les parents payent environ 4 000 yen, soit 24 euros par portable.

 

En comparaison avec d'autres pays industrialisés, le Japon est assez peu touché par le crime. Mais certaines personnes pensent qu'Internet pourrait être exploité pour des crimes plus sérieux.

 

 

Sources : Imaginascience, Physorg

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:53
Une étude publiée dans Nature Genetics apporte les plus grandes preuves jamais fournies concernant le rôle que jouent les gènes dans l'apparition des cancers oraux. Cette étude souligne également le rôle de l'alcool dans le développement de cette maladie.




Les chercheurs ont donc découvert qu'il existe un lien entre les gènes qui régulent la vitesse de traitement de l'alcool par l'organisme et le risque de développement de cancer de la bouche, du larynx, du pharynx et de l'oesophage.

On savait déjà qu'il existait des facteurs de risque pour l'apparition de cancers oraux : consommation d'alcool, tabagisme et un régime insuffisant en fruits et légumes. L'incidence de ces cancers est en augmentation importante dans des pays comme l'Ecosse et ailleurs au Royaume-Uni et en Europe ; les jeunes hommes sont particulièrement touchés.

Certaines personnes à qui on diagnostique un cancer oral ont pourtant une consommation d'alcool modeste tandis que d'autres personnes en consomment beaucoup et ne contractent pas cette maladie. Cette étude éclaire la raison derrière ce fait.

Pour en arriver là, les chercheurs ont suivi 3800 patients atteints de cancers oraux et 5200 personnes qui n'avaient pas ce cancer. Les patients et personnes étaient choisis dans l'Europe entière et en Amérique du sud, parmi 23 centres.

On a remarqué que les personnes qui avaient une variante dans les gènes nommés ADH1B et ADH7 étaient moins susceptibles de contracter cette maladie car l'alcool est métabolisé plus tôt. D'autres études avaient montré que les personnes qui ont cette variante ADH1B traitent l'alcool 100 fois plus rapidement que ceux qui en sont dépourvus.

Cet effet a été constaté dans tous les pays étudiés. Cette étude montre donc que le risque d'avoir un cancer oral tient autant à vos gènes qu'à votre style de vie ; en particulier, la vitesse à laquelle votre organisme digère l'alcool.

Apparemment, plus rapide est votre métabolisme dans le traitement de l'alcool, moindre est votre risque de développer ce cancer.

Il apparaît aussi important de limiter la consommation d'alcool, en particulier chez les jeunes.



Sources : Imaginascience, Physorg
Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article
28 juin 2008 6 28 /06 /juin /2008 17:44

Un navire invisible ? Une histoire plutôt étonnante !

 

L’expérience de Philadelphie (projet Rainbow) a eu lieu en octobre 1943. L’objectif exact de l’expérience diffère selon les versions, mais on fait mention des buts suivants ; échapper aux radars, déjouer les mines magnétiques allemandes ou ni plus ni moins que rendre un navire invisible. Cette expérience, qui utilisait des champs magnétiques puissants, était basée sur les théories de grands scientifiques, tels que Einstein, Tesla, Van Neumann, tous impliqués dans le projet.

 

Des premiers tests concluant auraient été réalisés par la marine américaine sur un navire sans équipage. Par la suite, une tentative avec équipage se déroula à Philadelphie à bord du USS Eldridge. Le bateau disparu soudainement et réapparut à Norfolk à des centaines de kilomètres plus loin, pour revenir, quelques instants plus tard, au point de départ. Cependant, les effets sur les membres de l’équipage furent catastrophiques, des corps se retrouvèrent en partie fusionnés avec le navire (dans les murs, planchers …), d’autres marins sont morts, ne furent jamais retrouvés ou devinrent complètement fous. Les survivants auraient eu de graves effets secondaires pendant plusieurs années (soudaine disparition temporaire), l’opération fut donc abandonnée.

 

En 1955, un dénommé Carl Allen (il s’appelle en réalité Carlos Miguel Allende) fit parvenir 3 lettres à Morris Jessup (auteur d’un ouvrage sur les ovni, The case of the ufo ). Les lettres faisaient référence à cet étrange essai expérimental. Allen y expliquait qu’il avait été témoin de l’expérience d’un autre cargo, l’Andrew Furuseth, et que l’ USS Eldridge avait effectivement disparu. L’US Navy (marine américaine) convoqua alors Jessup, car ils avaient reçu un exemplaire de son livre annoté. Jessup reconnut l’écriture de Allen et leur remit les fameuses lettres. On ne retrouva jamais Allen et Jessup se suicida en 1959.

Certains associent cette expérience à de la technologie empruntée aux extraterrestres, aux voyages dans le temps, à la téléportation, à des passages vers d’autres dimensions et bien d’autres théories … 

 

 

Un récit invraisemblable qui, selon moi, tient plus de la légende que d’une histoire véridique. Mais qui sait, peut être que tout cela c’est bel et bien passé ?

 

Repost 0
26 juin 2008 4 26 /06 /juin /2008 08:13

Parce qu’il faut de tout dans ce monde ^^

Je dirais juste que c’est très original en tout cas ^^


Repost 0
Published by Milem - dans Videos Drôles
commenter cet article
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 20:17
Repost 0
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 23:10
Repost 0
Published by Milem - dans Videos Drôles
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 22:06
Repost 0
Published by Milem - dans Videos Drôles
commenter cet article
13 juin 2008 5 13 /06 /juin /2008 21:39

Pas de Red Bull pour les hypertendus

 

Les personnes qui souffrent d’hypertension devraient éviter les boissons énergisantes qui augmentent la tension artérielle et le rythme cardiaque.

 

 

Il vous arrive de consommer du Red Bull ou autres boissons énergisantes pour vous donner un petit « coup de fouet » de temps en temps ? Si vous êtes en bonne santé, pas de problème. En revanche, si vous avez de l’hypertension ou si vous souffrez de troubles cardiaques mieux vaut éviter ces boissons. Une étude américaine vient en effet de montrer que deux canettes suffisent à augmenter la tension artérielle et le rythme cardiaque de près de 10 %. « Cette augmentation ne pose pas de problème pour une personne en bonne santé », précisent les auteurs de l’étude, « en revanche elle peut avoir des conséquences pour un patient qui souffre d’hypertension ou de troubles cardiovasculaires ». Pourquoi ? A cause de la caféine et de la taurine - un acide aminé - contenues dans ces breuvages et qui ont toutes deux un effet sur le système cardiovasculaire. « Certes ces boissons peuvent favoriser l’éveil et l’attention, reconnaissent les chercheurs, mais elles ne devraient pas être consommées par tout le monde ». Si vous êtes hypertendu, mieux vaut trouver un autre moyen de vous booster.

 

LaNutrition.fr, le 07/11/2007

Repost 0
Published by Milem - dans Santés
commenter cet article

Rechercher

Pages