Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 12:50

Victor Lustig parvient à berner son acheteur en se faisant passer pour un fonctionnaire chargé de vendre la Dame de fer.

mars-524761-jpg_1044761.JPG

 

Par et

Victor Lustig est sur des charbons ardents. Il lui faut quitter Paris, au plus vite. Qui n'en ferait pas autant à sa place ? Ce Tchécoslovaque de 35 ans vient de réaliser le coup du siècle en vendant la tour Eiffel à un gogo. Ses poches sont littéralement bourrées de liasses de billets de banque. Il n'a pas de temps à perdre, il doit disparaître de la circulation avant d'être démasqué. La police doit certainement être à ses trousses. Direction : Vienne.

 

La vente de la Dame de fer est une escroquerie mythique décrite dans plusieurs films. Cependant, de nombreux points restent obscurs, comme celui de la date exacte de la vente. Ce dont on est certain, en tout cas, c'est du nom du pigeon ferré par Lustig : André Poisson. Il s'agit d'un riche ferrailleur de la région parisienne. Comment croire que la tour Eiffel puisse être vendue ! Ne faut-il pas être le dernier des idiots ? C'est aussi gros que Rachida croyant pouvoir être maire de Paris, ou alors que Hollande prétendant inverser la courbe du chômage...

 

Né en 1890 dans une famille très bourgeoise, Victor Lustig n'est pas à son coup d'essai dans l'arnaque. À son actif : trucages de jeux, tuyaux pour courses de chevaux, fausse monnaie... Sa victime favorite est le milliardaire en croisière. Il a l'idée de vendre la tour Eiffel alors qu'il séjourne dans le Paris des Années folles pour y claquer le pognon de ses précédentes escroqueries. Quand il finit par se retrouver à sec, il se met en chasse d'un nouveau gogo. Qu'inventer, cette fois ? Attirer Depardieu dans le "trou du cul du monde" de la Belgique, en lui faisant croire qu'il y paiera moins d'impôts ? C'est déjà fait... C'est en lisant le journal que l'idée de sa prochaine arnaque prend forme. Il paraît que la tour Eiffel pose un gros souci d'entretien à l'État. Fleuron de l'Exposition universelle de 1889, elle aurait dû être démontée en 1909, mais elle est toujours debout à cause de son utilité dans le domaine militaire. Affichant 36 ans, la Dame de fer a grand besoin d'être rénovée, repeinte. L'article mentionne que l'État se bat les flancs pour trouver les fonds nécessaires. L'idée jaillit instantanément : trouver un ferrailleur à qui vendre la tour Eiffel !

 

Discrétion

Le Tchécoslovaque choisit d'incarner un haut fonctionnaire du ministère des Postes et Télégraphes, chargé par le président Doumergue en personne de vendre la tour Eiffel. Il envoie une invitation "officielle", à l'en-tête de la Ville de Paris, aux cinq ferrailleurs les plus nantis de la région pour les inviter à déjeuner au prestigieux hôtel Crillon. Dans ce repaire de milliardaires, de diplomates et d'hommes politiques, les ferrailleurs sont mis en confiance. Avec son allure aristocratique et son langage châtié, Victor Lustig crée immédiatement la confiance. Aucun doute n'effleure ses convives quant à son personnage. Avec un art consommé de la flatterie, il leur explique les avoir choisis pour le sérieux de leur réputation. Les cinq ferrailleurs sont aux anges. Quand il les sent bien à point, Lustig leur annonce la bonne nouvelle : ils ont le privilège d'avoir été choisis pour acheter la ferraille de la tour Eiffel, sur le point d'être démontée. Devant leur stupeur, il leur sert l'argument du coût d'entretien trop élevé pour l'État - tous les journaux en parlent ! - et précise que si la vente n'a pas été officiellement annoncée, c'est simplement pour éviter les mouvements de protestation inutiles. Bien entendu, "la France" compte sur leur discrétion pour ne pas répandre ce secret d'État. Après le dessert, Lustig les invite à monter à bord d'une limousine pour visiter la "Dame de fer".

 

L'incroyable escroc court-circuite la longue file de visiteurs attendant de monter sur la tour Eiffel en brandissant une fausse carte ministérielle au guichet. L'instant est crucial. Une bouffée d'adrénaline l'inonde. Mais ça marche. L'employé lui fait signe de passer avec sa petite troupe de ferrailleurs. Lustig les emmène se rendre compte par eux-mêmes combien la tour Eiffel est en mauvaise santé et que la France est forcément obligée de s'en séparer, c'est inévitable. La visite achevée, Victor Lustig indique aux ferrailleurs qu'ils doivent lui faire savoir au plus vite leur intention ou non d'être candidats à l'achat des 7 000 tonnes de ferraille.

 

Hameçon

Fin psychologue, l'escroc a flairé, dès le déjeuner du Crillon, qui sera son pigeon. Ou plutôt son poisson, puisqu'il s'appelle... André Poisson. C'est le seul à n'avoir pas l'air d'être très sûr de lui, à avoir les mains moites, et à manifester un besoin de reconnaissance. Quel coup de pub ce serait pour lui d'être l'homme qui a acheté la tour Eiffel, doit-il se dire. Effectivement, c'est lui qui rappelle l'escroc. Le Poisson a mordu à l'hameçon. Lustig lui propose un second rendez-vous, en tête à tête. Le ferrailleur se montre hésitant, sa femme est réticente, c'est un gros investissement, tout semble si secret, il ne sait plus sur quel pied danser. L'aigrefin comprend qu'il va falloir lui sortir le grand jeu. Pas question qu'une bonne femme lui fasse rater l'affaire. Il prend le ton de la confidence pour expliquer à Poisson qu'il n'est, lui-même, qu'un pauvre fonctionnaire pas bien riche et qu'en les arrosant un peu, lui et ses collègues, il leur sera très facile de le placer tout en haut de la liste des acheteurs. Sachant combien la corruption est courante dans l'administration, le ferrailleur est désormais convaincu qu'il peut emporter le marché du siècle. Il rêve déjà de voir son nom en une de tous les quotidiens. Pour cela, il n'a qu'à remettre à celui qu'il prend pour le représentant du ministère une grosse somme en liquide et à s'engager à faire un virement bancaire, pour lequel, bien sûr, Lustig fournira une facture. L'affaire est conclue, Poisson paie, l'escroc empoche.

 

Quand, quelques jours plus tard, en l'absence de toute nouvelle, Poisson se rend compte qu'il est victime d'une escroquerie, Lustig est déjà à Vienne. Il a sauté dans un train gare de l'Est sitôt l'affaire conclue. L'imbécile de Poisson n'ose même pas porter plainte tant il se sent ridicule. Imaginez, lui, le riche ferrailleur, son nom étalé dans toute la presse pour s'être fait avoir comme un bleu alors qu'il rêvait de gloire, pas question ! Constatant qu'il ne fait l'objet d'aucune poursuite, que l'affaire n'a pas été ébruitée, Victor Lustig caresse l'idée de vendre la tour Eiffel une seconde fois. Le mois suivant, le voilà de nouveau à Paris, avec un complice. Mais cette fois, le ferrailleur à qui il a affaire est moins crédule, il se méfie et alerte la police. Avant que les flics ne lui mettent la main dessus, Lustig a le temps de s'enfuir aux États-Unis, où il se recycle dans la vente de machines à imprimer des faux billets de banque. On dit qu'il en aurait vendu une à Al Capone. Mais quand il comprend qui est son client, il s'empresse de lui dire qu'il n'arrive malheureusement pas à obtenir la machine promise et qu'en homme honnête il vient lui rendre son fric. La vérité, c'est qu'il n'avait pas le choix, c'était rendre l'argent ou finir en steak haché. Lustig finit par se faire arrêter en 1934 et meurt en prison en 1947.

Source : Lepoint.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 14:46

L'expérience de la goutte de poix est une expérience de longue durée destinée à mesurer l'écoulement d'un fragment de poix sur de nombreuses années. Le nom de poix est donné à n'importe quel liquide très visqueux, qui semble solide, le plus souvent, du bitume. Ainsi, le goudron forme un écoulement à température ambiante et forme une goutte, bien que très lentement.

 

 

L'expérience de la goutte de poix à l'université du Queensland

La version la plus réputée de l'expérience a été démarrée en 1927 par le professeur Thomas Parnell (en) de l'université du Queensland de Brisbane, en Australie, afin de démontrer à ses étudiants que certaines substances d'apparence solide sont en réalité des fluides de très haute viscosité. Parnell fait couler un échantillon de poix chaude dans un entonnoir bouché et le laisse reposer trois ans. En 1930, le bouchon du cou de l'entonnoir est coupé, de façon à ce que la poix puisse s'écouler. De grosses gouttes se forment alors, et tombent au bout d'une décennie.

 

La huitième goutte est tombée le 28 novembre 2000, de sorte que les expérimentateurs ont pu estimer la viscosité de la poix à environ 230 milliards (2,3 × 1011) de fois celle de l'eau.

 

 

Poix--matiere-.jpg


 

Ainsi que le répertorie le Livre Guinness des records, il s'agit de la plus longue expérience en laboratoire fonctionnant en continu au monde. On estime qu'il reste suffisamment de poix dans l'entonnoir pour que l'expérience continue durant encore au moins un siècle. Deux autres expériences, elles aussi toujours en cours, sont plus anciennes que celle-ci : la Beverly Clock et l'Oxford Electric Bell.

 

À l'origine, l'expérience n'a pas été réalisée sous des conditions atmosphériques spécifiques, de sorte que la viscosité puisse changer au fil des saisons du fait des variations de température. Cependant, quelque temps après la chute de la septième goutte en 1988, l'air climatisé a été installé dans la pièce où se trouve l'expérience ; à présent, la température est contrôlée, et cette stabilité a augmenté l'allongement de la goutte avant sa séparation du reste de la poix.

En octobre 2005, John Mainstone et Thomas Parnell (à titre posthume pour ce dernier), ont reçu le prix Ig Nobel de physique, parodie du prix Nobel, pour l'expérience de la goutte de poix.


À ce jour, personne n'a pu être témoin de la chute d'une goutte. L'expérience se trouve sous l'objectif d'une webcam, mais des problèmes techniques ont empêché l'enregistrement de la chute de la dernière goutte.

 

 

Chronologie

  •   1927 : mise en place de l'expérience ;
  •   1930 : le bouchon est retiré ;
  •   Décembre1938 : chute de la première goutte (temps de formation en mois : 96-108) ;
  •   Février1947 : deuxième goutte (100) ;
  •   Avril1954 : troisième goutte (108) ;
  •   Mai1962 : quatrième goutte (97) ;
  •   Août1970 : cinquième goutte (99) ;
  •   Avril1979 : sixième goutte (104) ;
  •   Juillet1988 : septième goutte (111) ;
  •   28 novembre 2000 : huitième goutte (148).

 

 

L-experience-de-la-goutte-de-poix.jpg

 

 

Sources :

Wikipédia - Expérience de la goutte de poix [Fr] 

Wikipédia - Poix (matière) [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 00:09

Un village italien situé dans une vallée ne recevait, durant la période hivernale, aucune lumière. A partir de mi-novembre jusqu'au début du mois de février, Viganella était totalement plongé dans l'ombre. Un miroir placé sur le versant Nord de la Vallée a ainsi été installé en 2006. Les rayons du soleil sont ainsi reflétés en direction du village pour le plus grand bonheur des habitants.

 


Viganella, ce nom vous est peut être inconnu mais il est le seul village a être éclairé grâce à un... miroir ! Cette petite commune italienne est situé dans la province du Verbano-Cusio-Ossola dans la région Piémont. Situés dans la Valle Antrona, les quelques 204 habitants (selon le recensement du 31 décembre 2010) du village sont, chaque année, perpétuellement en manque de rayons du soleil à compter de mi-novembre, et ce jusqu'à... la fin janvier.

 

 

Un miroir comme source de lumière 

C'est pourquoi, à Viganella, le retour des rayons solaires sont fêtés depuis plusieurs siècles. Cependant, depuis le mois de décembre 2006, les Viganellesi vivent sous la lumière naturelle tous les jours de l'année. En effet, Giacomo Bonzani, un architecte et un designer de cadran solaire, a imaginé un système pouvant donner au village transalpin de la lumière. Un miroir géant domine la vallée Nord afin de refléter la lumière du Soleil dont la source des rayons provient du versant opposé, relaie le site internet Oddity Central


Avec une surface totale de 40 mètres carrés, une largeur de 8 mètres et une hauteur de 5 mètres, le miroir se situe à 870 mètres de Viganella. Un mécanisme commandé depuis un ordinateur contrôle l'emplacement du Soleil afin que les rayons soient bien reflétés sur la Vallée, en contrebas.

 

 

Le miroir a amélioré la vie des habitants 

Lorsque l'architecte est arrivé au village avec cette idée farfelue, personne ne pariait sur cette réussite : "Mais, moi j'en étais certain. J'ai foi en la Physique", déclare-t-il. De plus, l'installation du système n'était pas aisée, comme le souligne le maire du village, Pierfranco Midali : "Nous devions trouver le matériel approprié, apprendre de nouvelles choses en technologie et physique et, essentiellement, trouver des fonds budgétaires". Le design du miroir géant a été pensé par l'ingénieur Emilio Barlocco. Le coût de ce projet approchait les 100 000 euros et a totalement amélioré la vie des habitants de ce petit village du Nord de l'Italie.

 

 

Viganella.jpg

 

 

VIGANELLA1.jpg

 

 

VIGANELLA3.jpg

 

 

Sources :

Gentside.com

La-lorgnette.blogspot.fr (images)

 

Voir aussi :

Gibraltar son rocher et son aéroport qui coupe la ville en deux - Royaume-Uni

Il existe une ville espagnole en France

Le best-seller du livre aux pages blanches de Sheridan Simove

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 01:14

Une cité de la mort bien réelle existe en Russie, aux milieu des montagnes. Comme son nom l'indique, l'endroit est quasiment vide et semble un peu inquiétant.

 


Il existe un endroit, dans l'Ossétie du Nord, en Russie, où les morts ont des maisons. "La Cité des Morts" n'est pas seulement un nom de jeux vidéo ou de film, mais également un véritable cimetière cachée derrière l'une des cinq crêtes qui traversent la région. Il faut une certaine endurance et beaucoup de patience pour traverser les multiples tournants, les chemins étroits et les nombreuses collines dans un climat brumeux. C'est pourquoi, peu de touristes y sont vus.


A première vue, Dargavs ressemble aux ruines d'un ancien village. Mais toutes les petites maisons blanches, qui donnent son nom au lieu, sont en réalité des cryptes où les locaux enterraient leurs défunts. Chaque famille avait sa crypte et plus elle était grande, plus grand était le nombre de morts. La plus vieille crypte date du XVIe siècle, ce qui explique les différents mythes et légendes. Certains racontent que toute personne cherchant à atteindre le site, n'en revient pas vivante.

 

Selon Oddity Central, il n'y a pas que les touristes qui s'y font rare puisque seuls quelques archéologues y ont fait des recherches. En résulte d'ailleurs certaines découvertes telles que les morts reposant dans des cercueils en forme de bateaux, afin d'aider leur âme à atteindre le paradis.

 

Aussi, ils ont découvert que certains des cabanons qui sont en dehors du "village", abritaient les criminels. Autant dire, que l'endroit paraît magnifique, certes, mais également très mystérieux...

 

 

la-cite-des-morts-existe-bel-et-bien-en-russie_67413_w460.png

 

 

Source : Gentside.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 12:44

Le jeudi 28 octobre 1954, l'Aurore rapporte que Lucien Jeune, maire de Châteauneuf-du-Pape, suite à de nombreuses observations d'OVNIs, a pris un arrêté municipal interdisant le survol de sa commune aux soucoupes volantes. 

 

  •   Art. premier. Le survol, l'atterrissage et le décollage d'aéronefs dits soucoupes volantes ou cigares volants de quelque nationalité que ce soit, sont interdits sur le territoire de la commune.
  •   Art 2. Tout aéronef, dit soucoupe volante ou cigare volant, qui atterrira sur le territoire de la commune, sera immédiatement mis en fourrière.
  •   Art 3. Le garde champêtre et le garde particulier sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté.

 

 

1. Un arrêté qui n'arrête pas...

Contacté par Le Post, le maire actuel de Châteauneuf-du-Pape confirme que cet arrêté est toujours en vigueur en 2010!

"Plus personne n'y pense. Mais il n'y a aucune raison de le supprimer aujourd'hui. Il faudrait que je prenne un arrêté annulant cet arrêté, etc. J'étais gamin à l'époque, cela avait effectivement défrayé la chronique. Le secrétaire de mairie d'alors a dû penser que le préfet le refuserait. L'arrêté avait été inscrit sur un papier, pour pouvoir être rapidement déchiré. Eh bien non, pas de refus de la part du préfet, ou de ses services. Il est bien inscrit aux registres des arrêtés municipaux. Aujourd'hui, il ne passerait plus, le préfet ne serait pas d'accord."

Mais pourquoi le maire a-t-il pris cet arrêté ?
"A l'époque, le vignoble était moins connu qu'aujourd'hui. Lucien Jeune était un maire très sérieux, qui a construit beaucoup de choses ici, comme le tout-à-l'égoût, il avait beaucoup d'idées et une vision à long terme". Par ailleurs, les années cinquante étaient propices aux observations de soucoupes volantes un peu partout sur la planète...

Oui, mais, si des soucoupes volantes débarquaient vraiment à Châteauneuf-du-Pape ?
"Un arrêté est fait pour être appliqué. Il faudrait déjà qu'on puisse les reconnaître, ces extraterrestres. Nous n'avons plus de garde champêtre aujourd'hui, je pense que les deux policiers municipaux de la commune seraient chargés de s'en occuper."

 


2. Un maire peut-il prendre l'arrêté qu'il veut ?

Contacté par Le Post, le maire d'une petite commune explique:

"Dans la pratique non, la préfecture doit normalement valider les arrêtés. Ceux-ci doivent rester tout de même réalistes. Mais oui, on peut en fait prendre celui qu'on veut en théorie, c'est ça qui est assez rigolo. En gros, le maire, à l'échelle de sa commune, c'est Dieu. Il peut aller contre toutes les décisions de sa hiérarchie (préfecture, police, etc) mais dès lors qu'il sort du cadre légal, il devient responsable et ne peut plus se retourner vers plus haut."

"Un exemple très simple m'est arrivé au début de mon mandat. Le Conseil général a demandé à toutes les communes de situer les abribus dans une zone non dangereuse et de faire des marquages d'arrêt assez moches par ailleurs. Un gars du Conseil général se pointe, indique le meilleur endroit, le plus sécurisé pour placer l'abribus. Mais ce dernier se situerait pile devant une maison, occupée par une véritable chieuse, refusant que le bus s'arrête devant chez elle, et surtout, ne voulait pas du marquage moche. Le gars du Conseil général me dit, 'Mais si vous voulez, vous prenez un arrêté disant que vous refusez le marquage au sol et l'abri, vous êtes le chef, mais s'il arrive un truc à un gamin, ou que le bus peut pas manoeuvrer correctement, vous serez tenue responsable'. Donc de nos jours, aucun maire ne prend un arrêté sans en amont, consulter les lois..."

Cela n'empêche pas certains maires de prendre des arrêtés insolites. On se moque souvent des lois insolites de certains Etats américains, mais en France, on n'a rien à leur envier.

 


3. D'autres arrêtés insolites bien de chez nous

Après les extraterrestres, le Père Noël est aussi l'objet d'un arrêté municipal insolite près d'Angers, à Sainte-Gemmes-sur-Loire. Angermaville revient sur son adoption en 1999:
"Le conseil municipal a décidé d'accorder, à titre exceptionnel et à chaque Noël, la gratuité des pâtures de l'Ile-aux-Chevaux... pour les rennes du Père Noël."
Autorisé par le préfet, qui répond: "Cette libéralité réservée à un équipage aussi renommé ne suscite aucune observation au titre du contrôle de la légalité." Aujourd'hui, l'arrêté est toujours en vigueur.

Toujours à Châteauneuf-du-Pape, le maire confie au Post le projet d'un autre arrêté insolite: "Il paraît qu'un de mes prédécesseurs souhaitait prendre un arrêté ordonnant de dire "Au vin ?" au lieu de "Allô ?" lorsqu'on décrochait au téléphone..."

La Provence évoque aussi cet arrêté pris en novembre 2007 à Cugnaux en Haute-Garonne. Interdiction "à toute personne ne disposant pas de caveau de décéder sur la commune. Les contrevenants seront sévèrement sanctionnés pour leurs actes". Un arrêté qui cachait un problème bien réel, "l'impossibilité d'agrandir le cimetière communal."



Et rappelez-vous, "ce n'est pas parce qu'un arrêté n'est pas affiché qu'il n'est pas en vigueur" avertit notre maire aux marquages de bus moches...

 

 

Sources :

Lepost.fr

wikipedia [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 12:56

Un divorce de deux Niçois a été prononcé aux « torts exclusifs de l’époux ». Jean-Louis a même été condamné à verser 10000 € à son ex-femme pour « absence de relations sexuelles pendant plusieurs années ».

 

 

Après vingt et un ans de vie commune et deux beaux enfants, Jean-Louis et Monique ont décidé de divorcer. Jusque-là, rien de très original. Voilà même un mariage qui a fait preuve d’une certaine longévité, si l’on se réfère aux statistiques des divorces.


Ce qu’il y a de moins banal, c’est que le divorce de ce couple de Niçois a été prononcé « aux torts exclusifs de l’époux » en janvier 2009 par le juge aux affaires familiales de Nice et que la cour d’appel d’Aix-en-Provence a condamné en mai monsieur à verser 10 000 € à madame à titre de dommages et intérêts pour… « absence de relations sexuelles pendant plusieurs années ».

 

Jean-Louis, aujourd’hui âgée de 51 ans, tout comme Monique, a eu beau contester les accusations de sa femme, réfuter la réalité de l’abstinence reprochée, assurer que « les relations s’étaient simplement espacées au fil du temps », évoquer « des problèmes de santé » mais aussi « une fatigue chronique générée par les horaires de travail » pour justifier son peu d’empressement, rien n’y a fait. L’excuse de l’état de santé de Jean-Louis n’a pas pris auprès de la cour d’appel. « Jean-Louis G. ne justifie pas de problèmes de santé le mettant dans l’incapacité totale d’avoir des relations intimes avec son épouse », a dit la cour d’appel.

 

La cour d’appel d’Aix-en-Provence, qui n’a donc pas hésité à s’immiscer sous la couette de ce couple, a donné raison à Monique. L’épouse délaissée estimait que l’absence de relations sexuelles était à l’origine de leur séparation, qu’elle avait largement contribué à la dégradation de l’entente du couple. La juridiction l’a soutenue, évoquant les sacro-saints « devoirs du mariage » et considérant que « les rapports sexuels entre époux sont notamment l’expression de l’affection qu’ils se portent mutuellement ».

 

Après moult péripéties judiciaires, le divorce de Jean-Louis et Monique a finalement été prononcé. Et l’affaire de l’abstinence sexuelle a largement contribué à faire porter à l’époux les torts du divorce.

 

Ce que l’épouse n’a pas dit, c’est à quel niveau elle portait précisément ses attentes sexuelles. Au niveau de la moyenne nationale française déclarée à deux rapports par semaine ? Plus ? moins ? Ni les textes de loi ni les contrats de mariage ne donnent en tout cas de précision à ce sujet, laissant aux juges la liberté de trancher.

 

 

Source : Le Parisien

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 18:29

En Sicile, un phénomène pour le moins particulier donna lieu à toutes sortes d'explications plus ou moins logiques. Certains prêtèrent foi aux plus saugrenues puisqu'incapables d'identifier la véritable cause de l'avancée de centaines d'horloges numériques d'une durée de quinze minutes et ce durant trois semaines consécutives. Un internaute demanda l'avis des gens sur Facebook concernant cet évènement afin de tenter d'élucider ce mystère.

 

Il reçut près de mille réponses référant à des théories diverses. On proposa comme causes possibles une tempête solaire, la radioactivité, la présence de champs magnétiques en provenance du volcan l'Etna allant jusqu'à évoquer l'intervention d'esprits ou d'extra-terrestres mais aucune de ces explications ne put rallier tout le monde. 

Un professeur en génie électrique de l'Université de Catane émit l'hypothèse la plus plausible. Les générateurs d'énergie du réseau, nouvellement installés, ainsi que certains implants photovoltaïques n'étant pas autoréglés pourraient être identifiés comme une cause de ce dysfonctionnement des horloges. De légères variations dans la fréquence ne seraient pas compensées convenablement. Des opérations d'entretien des cables sous-marins conducteurs d'électricité seraient à l'origine de cet incident bizarre qui délia bien des langues.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 13:07

C'est moins amusant qu'on pourrait le penser. Le travail forcé est de moins en moins rentable, certains pays n'acceptant plus d'importer des produits fabriqués dans des conditions proches de l'esclavagisme. C'est tant mieux, sauf que du coup des prisons chinoises se tournent vers l'économie virtuelle et le gold farming en particulier. Des prisonniers sont forcés de jouer 12h par jour pour ramasser de l'or virtuel dans des MMORPG, qui sera ensuite revendu pour de l'argent réel à des joueurs qui veulent gagner du temps en avançant plus rapidement dans le jeu. 

Liu Dali, 54 ans, était un de ces prisonniers-joueurs, condamné pour avoir accusé le gouvernement de corruption. Selon son témoignage, 300 prisonniers de son camp de rééducation se relayaient pour jouer constamment, rapportant jusqu'à 650 euros par jour, presque le salaire mensuel moyen en Chine. S'ils n'étaient pas suffisamment performants, les gardiens les battaient.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
26 mai 2011 4 26 /05 /mai /2011 16:24

Nous plaignons habituellement les animaux enduits de pétrole suite à des déversements accidentels de ce produit en mer ou dans les cours d'eau. Étrangement, il existe en Azerbaïdjan une clinique qui offre aux clients la possibilité de faire trempette dans du pétrole brut. Cette technique présumément reconnue depuis des siècles soulagerait certains maux tel que l'arthrite, le psoriasis ainsi que le rhumatisme.

 

Trop lourd pour être employé de façon industrielle ou pour en faire l'exportation, le pétrole d'Azerbaïdjan est utilisé tel un produit bénéfique pour la santé. Durant un traitement d'une durée de 10 minutes, s'échelonnant sur 15 jours, au coût de 315 euros, les invités se glissent dans une baignoire emplie de pétrole brut. Au sortir du bain, une assistante les essuie avant qu'ils ne passent à la douche. Des scientifiques soviétiques soulignent que des études précédemment menées reconnaissent l'aspect anti-inflammatoire et antibiotique de ces thérapies. 


Le naphtalène, cet ingrédient actif du pétrole, présent à 50% dans cette huile dite thérapeutique, risque de provoquer certains cancers selon ce que souligne le New York Times. Aux dires des médecins de la clinique où sont offerts ces soins, aucune complication n'est survenue chez leurs patients. Ces centres de santé utilisant le pétrole furent très réputés dans les années 1970-1980. La ville de Naftalan compte aller de l'avant avec ces services de spas au pétrole.

 

Source : Sur-la-toile.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 20:42

Quelque soit leur histoire, les villes fantômes constituent de véritables aubaines pour les photographes. Des décors parfois désolants aux allures de calme après la tempête laissent libre cours à l’imagination de l’artiste. Le ressenti légèrement glauque du parfum d’apocalypse laisse place à la fascination…

1. Bodie (Etats-Unis, Californie) : probablement la ville fantôme la plus célèbre (elle a même sa page facebook). Construite pendant l’époque de la ruée vers l’or, la ville a atteint une population de 10 000 habitants en 1880 puis a été progressivement abandonnée suite à plusieurs incendies.

192

Crédits photo (creative commons) : Wolfgang Staudt

295

Crédits photo (creative commons) : Wolfgang Staudt

 

2. Hashima (Japon) : achetée par Mitsubishi en 1890 en raison de son important gisement de houille, cette île minière de 5 300 habitants fut abandonnée en 1974. Elle a été interdite d’accès jusqu’en 2009 mais peut aujourd’hui se visiter.
 
370

Crédits photo (creative commons) : NelC

452

Crédits photo (creative commons) : Jubrok

 

3. Pripiat (Ukraine) : construite dans les années 1970 pour héberger les employés de la centrale nucléaire de Tchernobyl, cette ville de 50 000 habitants a été désertée après la catastrophe survenue à seulement 3 kilomètres de là.
 
531

Crédits photo (creative commons) : Andrzej Karo?

612

Crédits photo (creative commons) : Justin Stahlman

 

4. Sanzhi Pod City (Taiwan) : un projet de centre de vacances au design futuriste rapidement abandonné en raison du manque de financement et d’accidents pendant la construction.

 717

Crédits photo (creative commons) : vicjuan

810

Crédits photo (creative commons) : vicjuan

 

5. Kolmanskop (Namibie) : construite en 1908 par des colons allemands intéressés par l’exploitation du diamant, cette ville déserte est aujourd’hui une attraction touristique… et le terrain de jeu des photographes les plus talentueux.

 990

Crédits photo (creative commons) : daveandlolo

1010

Crédits photo (creative commons) : coda

 

6. Craco (Italie) : une ville médiévale fascinante qui est aujourd’hui le lieu de tournage de nombreux films (Quantum of Solace, La Passion du Christ…)
 
1114

Crédits photo (creative commons) : Basilicata Travel

1216

Crédits photo (creative commons) : SlackMass

 

7. Varosha (Chypre) : quartier de la ville de Famagouste et ancienne destination touristique … avant le conflit avec les turcs en 1974.
 
1311

Crédits photo (creative commons) : Vali…

1411
 Crédits photo (creative commons) : TomasNY

 

8. Agdam (Azerbaïdjan) : ancienne ville de 50 000 habitants… qui ont tous fui lors de la Guerre du Haut-Karabagh (1988-1994)
 
1510

Crédits photo (creative commons) : pite

1610

Crédits photo (creative commons) : Joaoleitao

 

9. Kadykchan (Russie) : cette ville minière (charbon) a vu sa population chuter de 10 270 habitants en 1986 à 287 habitants en 2007.

 1712

Crédits photo (creative commons) : magadan

1811

Crédits photo (creative commons) : magadan

 

10. Oradour-sur-Glane (France, Limousin) : une partie du village a été conservée à l’état de ruine pour témoigner de l’horreur du massacre de sa population en 1944
 
1930

Crédits photo (creative commons) : IMP1

2020

Crédits photo (creative commons) : IMP1

Source : tobatheinfilmicwaters et listverse

Source principal : voyage.yahoo.com

Repost 0
Published by Milem - dans Insolites
commenter cet article

Ma Playlist

Rechercher

Ma Playlist 2

Pages