Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 23:26

Le canoë est parfois confondu avec le kayak (embarcation à pagaie double, traditionnelle des Eskimos), la pratique sportive ou de loisir avec des embarcations propulsées à la pagaie (simple ou double) étant désignée en français par l'expression « canoë-kayak ».

 

En français et dans d'autres langues, le terme « canoë » peut aussi être synonyme d'embarcation à pagaie simple ou bien synonyme de pirogue (embarcation primitive souvent constituée d'un tronc d'arbre creusé) sans lien historique avec l'embarcation d'origine amérindienne. La confusion provient certainement de l'origine du mot « canoë », dérivé de l'espagnol canoa, lui-même dérivé d'un mot indigène caribéen, et ces deux mots servant à désigner des pirogues ou des canots utilisant diverses techniques de construction mais le même mode de propulsion par pagaie simple, qui est commun à de nombreux types d'embarcations à travers le monde.

 

 

Kayak.png

 

- Un kayak est un canot léger qui aujourd’hui utilise une pagaie à deux pales pour le propulser, le diriger et l’équilibrer. La construction et la pratique contemporaine distinguent notamment le kayak de rivière (eaux-vives) et le kayak de mer.

Le kayakiste est assis sur un siège bas au fond du bateau. Ses pieds reposent sur des cales fixes (en loisir) ou réglables, ou une barre communément appelée cale-pied ou "Barre à pied". Le kayakiste pagaie alternativement des 2 côtés, chassant l'eau vers l'arrière.

 

 

Canoe.png

 

- Le canoë ou canoë canadien ou le canot (au Canada) est un type d'embarcation légère mue à la pagaie simple, dédiée à la navigation sur les rivières et les lacs. Construit à l'origine par les peuples nord-amérindiens, le canoë moderne est aujourd'hui utilisé dans diverses pratiques récréatives et sportives. Le pratiquant de canoë se nomme céiste, ou parfois canoéiste.

Le pagayeur est installé assis sur un siège, un pouf ou un barreau, les genoux au fond du bateau.

 

 

pocahontas-Canoe.jpg

Donc Pocahontas faisait du canoë !

 

 

Sources :

Wikipédia - Kayak [Fr]

Wikipédia - Canoë [Fr]

Wikipédia - Canoë-kayak [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
21 avril 2012 6 21 /04 /avril /2012 12:08

On se pose souvent la question quant à l’utilisation des civilités, voici la liste des abréviations et appellations acceptées par l’Académie Française :

 

 

Abréviations des civilités courantes :

  • Monsieur : M. (et non Mr qui signifie Mister en anglais)
  • Messieurs : MM.
  • Madame : Mme
  • Mesdames : Mmes
  • Mademoiselle : Mlle
  • Mesdemoiselles : Mlles

 

 

Appellation et abréviations spécifiques :

  • Un avocat ou un notaire : Maître (Me / Mes)
  • Un docteur : Docteur (Dr / Drs)
  • Un professeur : Professeur (Pr / Prs)
  • Hommes du corps militaire (le Mon devant le titre ne s’applique qu’aux hommes, les femmes doivent se faire appeler par leur grade uniquement)
    • Un général : Mon Général (Gal)
    • Un colonel : Mon Colonel (Cel)
    • Un capitaine : Mon Capitaine (Cne)
    • Un commandant : Mon Commandant (Cdt)
    • Un sous lieutenent : Mon Sous-Lieutenant (S.-Lt)
  • Hommes d’églises
    • Un abbé : Mon Père (P.)
    • Un saint : Saint X (St)
    • Le pape : Sa Sainteté (S.S.)
  • Notables
    • Un baron : Baron (Bon / Bonne)
    • Un comte : Comte (Cte / Ctesse)
    • Un marquis : Marquis (Mis / Mise)
    • Une altesse : Son Altesse (S.A), Son Altesse impériale (S.A.I.), Son Altesse sérénissime (S.A.S.)

 

 

Source : Culture-generale.fr

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 16:00

Exemples : 

  • « Léon » et « Noël »
  • « Luc » et « cul »
  • « tracé » et « écart »
  • « mon » et « nom »
  • « saper » et « repas »
  • « l'ami naturel » et « le rut animal »
  • « ados » et « soda »
  • "Alucard" et "Dracula"

 

 

Phrases anacycliques :

  • « Souffrir sans amour, l’oublies-tu parfois ? » et « Parfois, tu oublies l’amour sans souffrir »
  • « Vivre pour manger » et « Manger pour vivre »
  • « Travailler pour vivre » et « Vivre pour travailler »

 

 

Usage

Les anacycliques sont parfois utilisés par des romanciers pour donner des noms à leurs personnages. C'est le cas par exemple du prénom « Enola » anacyclique du mot anglais « alone ».

 

Le roman Gig, de James Lovegrove, qui est constitué de deux parties complémentaires, utilise des anacycliques pour les titres de ses chapitres. D'autres anacycliques sont également disséminées au fil de l'ouvrage.

 

Dans la série de jeux vidéo Castlevania, le nom Alucard est l'anacyclique de Dracula.

 

Dans Shining de Stephen King, « Tromal » donne « la mort » (dans le film il s'agit de « Redrum » (murder) autrement dit, en français « Meurtre ».

 

 

Plus d'infor sur : Wikipedia - Anacyclique [Fr]

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
19 avril 2012 4 19 /04 /avril /2012 15:42

► Aa (nom): coulée de lave basaltique à Hawaii.
J'ai pris pleins de photos d'aas lors de mes vacances.
► Aménorrhée (nom): absence de règles.
La fécondation de l'ovule provoque une aménorrhée chez la femme.
► Apex (nom): pointe, sommet, extrémité.
La discussion atteignait son apex quand Jean explosa.
► Benoîtement (adverbe): avec hypocrisie, sournoisement.
Il a benoîtement répondu qu'il pouvait s'en charger... pour le tarif habituel.
► Cachochyme (adjectif): affaibli, amoindri par l'âge.
Le vieillard cacochyme se débattait vainement.
► Chamade (nom): en temps de guerre, signal indiquant la volonté de parlementer.
Mon coeur a battu la chamade.
► Commensal (adjectif, nom): qui partage la même table, le même repas.
Le pigeon est un animal commensal de l'homme.
► Conchier (verbe): recouvrir d'excréments.
Je te conchie!
► Diélectrique (adjectif, nom): matière isolante de l'électricité.
L'air est un diélectrique.
► Digamma (nom): lettre grecque.
Le digamma est une lettre grecque obsolète.
► Emétique (adjectif, nom): vomitif.
Ce médicament est émétique.
► Idoine (adjectif): approprié, correct.
C'est le lieu idoine pour faire notre réunion.
► Logorrhée (nom): besoin irrépressible de parler, discours creux et sans intérêt.
Ecouter sa logorrhée m'a épuisé.
► Maugréer (verbe): râler, grommeler, ronchonner.
Il a maugréé deux, trois mots indistincts puis nous a ouvert la porte.
► Melliflu (adjectif): doux comme le miel.
Je lui ai répondu d'une voix melliflue.
► Miction (nom): acte d'uriner.
Son cancer de la prostate gênait sa miction.
► Myrmécologie (nom): étude des fourmis.
La myrmécologie est un domaine fascinant.
► Nyctalope (adjectif): doté de vision nocturne.
Le chat est nyctalope.
► Pandiculer (verbe): s'étirer en étendant les bras derrière la tête.
Au bureau, il faut savoir se détendre et pandiculer de temps à autre.
► Prémices (nom): premiers résultats, premières conséquences.
Les prémices de l'acte sexuel ne furent pas longues à attendre: elle commença à avoir des nausées et ses seins enflèrent.
► Prémisse (nom): principe initial d'un raisonnement logique.
La prémisse de ta logique c'est donc de dire que le Président est un homme comme les autres?
► Procrastination (nom): tendance à remettre au lendemain.
Sa proscratination le perdra.
► Sempiternel (adjectif): éternel, permanent.
Les sempiternels geignements du patient exaspéraient même les infirmières.
► Ulnaire (adjectif): relatif à l'avant-bras ou à ses os.
Le nerf ulnaire passe dans l'extérieur du coude. C'est lui qui donne la sensation électrique quand on le choque.
► Velléitaire (adjectif, nom): personne voulant faire mais n'agissant jamais.
Tes partisans ne sont que des velléitaires: au moindre signe de responsabilité, ils se défilent.

 


Locution latines (attention, elles sont toujours invariables) :

► A priori (nom): préjugé.
Tes a priori, tu te les gardes.
► Ad hoc (adjectif): approprié, correct.
Je lui ai donné la somme ad hoc et il nous a laissé passer.
► De jure (adverbe): théoriquement, en suivant le droit ou les règlements.
De jure, il devait recevoir une récompense.
► De facto (adverbe): dans les faits.
De facto, on lui a donné une tape dans l'épaule et on lui a dit que c'était bien.
► Ex nihilo (adverbe): à partir de rien.
Il nous a préparer ex nihilo un repas pour six personnes!
► Exit/exeunt (adverbe): adieu, au revoir.
Exit l'espoir d'une vie meilleure! Exeunt les doux rêves!
► Sic (adverbe): ainsi (généralement utilisé pour rapporter des propos ou des écrits dans leur orthographe initiale, correcte ou non).
« Comme le disent les Chinois : qui n’est pas venu sur la Grande muraille n’est pas un brave, et qui vient sur la Grande muraille conquiert la bravitude » (sic)
► Sine die (adverbe): se dit d'un événement reporté sans date prévue, dans un futur indéfini.
La réunion a été reporté sine die.

 


D'autres mots ici

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 21:29

Phobies notables (sens psychologique du terme)

Certaines sont de véritables phobies, au sens psychiatrique du terme, pour d'autres, il s'agit surtout de réaction de peur ou d'appréhension. La plupart de ces termes sont d'un emploi rarissime voire inexistant et sont à considérer comme des curiosités lexicales. Sont alors observés, dans trois cas :

  • Comme des peurs déraisonnées, excessives, mais que la personne parvient à maîtriser.
  • Comme des phobies proprement dites, ce qui veut dire que la confrontation déclenche une angoisse majeure, un état de panique, que le patient commence à éviter tout ce qui pourrait lui déclencher une crise. En dehors des crises, et s'il n'y a pas de confrontation prévue avec l'objet de sa peur, il n'y a pas de symptôme.
  • Enfin, ces symptômes peuvent être vécus sur un mode obsessionnel, et faire l'objet de ruminations douloureuses permanentes, que rien ne vient rassurer, la souffrance psychique est alors constante (exemple : la cancérophobie : aucun examen médical ne parvient à rassurer le patient sur le fait qu'il n'est pas malade) ; ils peuvent enfin s'intégrer à d'autres troubles psychiatriques.

Conditions psychologiques

  • Ablutophobie - Peur de se baigner. Cette phobie est plus une peur de la noyade qu'une peur de l'eau.
  • Acarophobie - Peur des parasites de la peau, des acariens.
  • Achluophobie - Peur de l'obscurité.
  • Acrophobie - Peur des hauteurs ; s'accompagne souvent de vertiges.
  • Aérodromphobie - Peur de l'avion, des voyages en avion.
  • Aérophobie - Peur de l'air et du vent.
  • Agoraphobie - Peur des espaces libres et/ou des lieux publics.
  • Aichmophobie ou Achmophobie - Peur des aiguilles et des objets pointus (ciseaux, couteaux, seringue par exemple).
  • Akousticophobie - Peur des sons.
  • Algophobie - Peur de la douleur.
  • Anthropophobie - Peur des gens ou d'être en leur compagnie, une forme de phobie sociale.
  • Anuptaphobie - Peur du célibat.
  • Apopathodiaphulatophobie - Peur d'être constipé ou de la constipation en elle-même.
  • Arénaphobie - Peur du sable.
  • Astraphobie - Peur des éclairs.
  • Asthénophobie - Peur de la faiblesse.
  • Aquaphobie - Peur de l'eau.
  • Autocheirothanatophobie - Peur du suicide.
  • Automysophobie - Peur d'être sale, de sentir mauvais.
  • Autophobie - Peur de soi-même, de la solitude.
  • Aviophobie - Peur de prendre l'avion.
  • Bacillophobie - Peur des bacilles, des bactéries.
  • Bélénophobie - Peur des aiguilles.
  • Bitrochosphobie - Peur des bicyclettes.
  • Brontophobie - Peur du tonnerre.
  • Buticulaphobie - Peur des bouteilles.
  • Cancérophobie - Peur du cancer.
  • Carpophobie - Peur des fruits
  • Cheimophobie - Peur des tempêtes et des orages.
  • Claustrophobie - Peur des espaces confinés.
  • Coulrophobie - Peur des clowns.
  • Cumulophobie - Peur des nuages.
  • Dysmorphophobie - Peur des anomalies physiques.
  • Eibohphobie - Peur supposée des palindromes (néologisme humoristique), le mot étant lui-même un palindrome.
  • Émétophobie - Peur de vomir.
  • Éreutophobie - Peur de rougir en public.
  • Ethylophobie - Peur de l'ivresse, alcool.
  • Galactophobie - Peur du lait.
  • Graphophobie - Peur de l'écriture (fait d'écrire).
  • Gymnophobie - Peur de la nudité.
  • Gynéphobie - Peur des femmes.
  • Hématophobie - Peur du contact et de la vue du sang.
  • Hexakosioihexekontahexaphobie - Peur du nombre 666.
  • Hippopotomonstrosesquippedaliophobie – Peur des mots trop longs.
  • Hylophobie - Peur des forêts.
  • Hypégiaphobie - Peur des responsabilités.
  • Ithyphallophobie - Peur de voir des pénis en érection
  • Katagélophobie - Peur du ridicule.
  • Kénophobie - Peur de l'obscurité.
  • Leucosélophobie - Peur de la page blanche.
  • Mycophobie - Peur des champignons.
  • Mysophobie - Peur de la saleté, de la contamination par les microbes.
  • Nécrophobie - Peur des cadavres.
  • Nosophobie - Peur de la maladie, d'être malade.
  • Nyctophobie - Peur du noir.
  • Ochlophobie - Peur de la foule.
  • Pantophobie - Peur de tout.
  • Paraskevidékatriaphobie - Peur du vendredi 13.
  • Phasmophobie - Peur des fantômes.
  • Phobie sociale - Peur de certaines situations sociales.
  • Phobophobie - Peur d'avoir peur (d'être surpris).
  • Plangonophobie - Peur des poupées.
  • Placomusophobie - Peur des bouchons de champagne.
  • Pruritanophobie - Peur de se gratter en public.
  • Psychopathophobie - Peur de devenir fou.
  • Pyrophobie - Peur du feu.
  • Sidérodromophobie - Peur de voyager en train.
  • Squalophobie - Peur des requins.
  • Stasophobie - Peur d'avoir à rester debout.
  • Suiphobie - Peur de soi-même.
  • Taijin kyofusho - Peur d'offenser autrui par l'odeur ou le regard (terme japonais).
  • Technophobie - Rejet du progrès scientifique et technologique (voir : Luddisme).
  • Tératophobie - Peur des monstres.
  • Tétraphobie - Peur du chiffre 4.
  • Thalassophobie - Peur de la mer.
  • Thanatophobie - Peur de la mort.
  • Toxicophobie - Peur de l'empoisonnement.
  • Triskaïdekaphobie - Peur du nombre 13.

Phobies animales

  • Ailurophobie - Peur des chats.
  • Anthelmophobie - Peur des vers (dite aussi vermiphobie)
  • Apiphobie - Peur des abeilles. Par extension, peur des insectes possédant un dard ou pouvant piquer.
  • Arachnophobie - Peur des araignées.
  • Chiroptophobie - Peur des chauves-souris
  • Cuniculophobie - Peur des lapins.
  • Cynophobie - Peur des chiens.
  • Entomophobie - Peur des insectes.
  • Herpetophobie - Peur des reptiles et/ou amphibiens.
  • Ichthyophobie – Peur des poissons.
  • Musophobie – Peur des souris et/ou rats.
  • Myrmécophobie - Peur des fourmis.
  • Ophiophobie - Peur des serpents.
  • Ornitophobie - Peur des oiseaux.
  • Zoophobie - Peur générale des animaux.

Conditions non-psychologiques

  • Hydrophobie - Peur morbide de l'eau (un symptôme de la rage).
  • Osmophobie – Hypersensibilité aux odeurs.
  • Phonophobie – Hypersensibilité au son.
  • Photophobie – Hypersensibilité à la lumière.

Préjudices et discriminations

Le suffixe -phobie est utilisé pour créditer les termes qui dénote un sentiment particulier d'anti-ethnicité ou anti-démographique, par exemple Américanophobie, Europhobie, Francophobie et Hispanophobie. Souvent un synonyme avec le préfixe "anti-" est dénoté (ex, antiaméricanisme). Des sentiments antireligieux sont exprimés par des termes tels que Christianophobie et Islamophobie. Souvent, les termes eux-mêmes peuvent être considérés comme racistes, comme par exemple "Négrophobie."

D'autres préjudices incluent :

  • Biphobie – Peur des bisexuelles.
  • Christiannophobie - Peur des chrétiens.
  • Éphébiphobie – Peur de la jeunesse.
  • Gérontophobie, Gérascophobie – Peur de la vieillesse.
  • Hétérophobie – Peur des hétérosexuels.
  • Homophobie – Peur de l'homosexualité ou des homosexuels.
  • Islamophobie - Peur des musulmans.
  • Judéophobie – Peur ds juifs.
  • Lesbophobie – Peur des lesbiennes.
  • Pédophobie, Pédiophobie – Peur des enfants.
  • Psychophobie – Peur des maladies mentales.
  • Transphobie – Peur des transsexuels.
  • Xénophobie - Peur générale des étrangers.

Biologiques/chimiques

Les biologistes utilisent un nombre de termes -phobie/-phobepour décrire des prédispositions de plantes et animaux dans certaines conditions.

  • Acidophobie/Acidophobe – Préférence aux conditions non-acides.
  • Héliophobie – Sensibilité à la lumière du soleil.
  • Hydrophobie – Sensibilité à l'eau.
  • Lipophobicité – Propriété des gros rejets.
  • Ombrophobie – Évitement de la pluie.
  • Photophobie - Réponse phototropiste, ou tendance à rester hors de la lumière.
  • Superhydrophobe – Propriété donnée aux matériaux difficilement humidifiables.
  • Thermophobie – Peur de la chaleur.

Médias

 

Sources :
Wikipedia – les phobies

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 17:36

-On ne dit pas j’ai été électrocuté mais électrisé... Sinon vous ne seriez plus là pour le dire.

 

Détails :

Une électrocution est la conséquence (mortelle) d’une électrisation. Une électrisation étant le passage d’un courant à travers un corps (humain ou autre). C’est une faute de français très courante.

 

 

 

-On ne dit pas mon poids est de 80kg mais ma masse est de 80kg.

 

En fait vous pèseriez a peu près 784N (newton) !


Détails :

En effet, on confond très souvent ces deux notions. La masse est la quantité de matière notée en kg, tandis que le poids est une force notée en newton.


Le poids est la conséquence directe de la gravité sur notre masse.
Ainsi, sur la Lune (qui a une gravité plus faible que la Terre), nous avons la même masse mais pas le même poids.
C’est pourquoi les astronautes ont l’air de flotter sur la Lune.

 

 

Sources :
Larousse.fr – Électrocution
Larousse.fr – Électrisation
Stethonet.org – Électrochoc
Google : Électrocution/Électrisation

 

Wikipedia – poids
Wikipedia – masse

Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 17:03

Un volume de “A la Recherche du Temps Perdu” de Marcel Proust contient une des phrases les plus longues de la littérature française avec 845 mots, hors signes de ponctuation.


Détails :

Junk peut, parait-il, faire mieux. Victor Hugo, lui, fait presque aussi bien dans “Les Misérables” avec 823 mots entre deux points.

 


Il existe par ailleurs des exercices de style avec absence de ponctuation. Un exemple est « J’aime » de Nana Beauregard, qui consiste en une longue énumération de tout ce qu’une femme aime chez son amant – jusqu’au point final, 128 pages plus loin.

 

 

Georges Perec a écrit “La Disparition”, un roman qui ne contient pas une seule fois la lettre “e” !
Détails :

À la sortie de l’ouvrage, aucune indication du procédé employé n’était fournie (le nom de l’auteur restant dans sa graphie normale). Il revenait au lecteur de comprendre ce qui avait disparu. Plusieurs indices le mettaient sur la voie, à commencer par la définition de la chose disparue : « un rond pas tout à fait clos, fini par un trait horizontal ».


 

Sources :
Wikipedia – la plus longue phrase
Comptage.xls

 

Wikipedia – la disparition

Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
30 mars 2011 3 30 /03 /mars /2011 15:50

Détails :

Aucun verbe n’est utilisé, et ce, pendant 233 pages !
Un exemple : « Quelle aubaine ! Une place de libre, ou presque, dans ce compartiment. Une escale provisoire, pourquoi pas ! Donc, ma nouvelle adresse dans ce train de nulle part : voiture 12, 3e compartiment dans le sens de la marche. Encore une fois, pourquoi pas ? »

 

 

Sources :
Evene

Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
25 mars 2011 5 25 /03 /mars /2011 17:11

Le nom du reblochon vient d’une arnaque répandue : on trayait deux fois la vache pour diminuer le volume de lait imposé.


Détails :

L’impôt était payé en fonction du lait produit. Les producteurs faisaient donc une première traite de vache, aussi appelée “bloche”. C’est cette première traite qui servait de base sur laquelle les taxes étaient calculées.

 

La nuit tombée, ils faisaient une “rebloche”, donc une seconde traite, avec du lait sur lequel cette fois, ils ne payaient pas d’impôt car les rebloches n’étaient pas déclarées.

 

Le nom du reblochon vient donc d’une arnaque “fiscale”.

 

 

Source :
Reblochon.fr- Nom d’un fromage

Fr.Spontex.org

Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article
29 octobre 2010 5 29 /10 /octobre /2010 11:37
Ankylostome : ver parasite intestinal
Animelle : plat préparé avec des testicules de bélier
Anglaiser : Obliger un cheval à porter la queue horizontale
Colombine : fiente de pigeon et d'oiseaux de basse cour

Argonaute
: Nom d'une éspèce de mollusques céphalopodes commun en Méditérannée

Armadille : genre de petits crustacés terrestres trés voisin du cloporte

Argyronète
: genre d'araignée de petite taille

Zoanthrope : Malade mental atteint de zoanthropie (le malade se prend pour un animal)
Goberge : variété de morue

Dumicole
: qui vit dans les taillis, les buissons.

Langue-de-boeuf : Sorte d'enclume

Paradygmatique
: se dit d'un objet, d'un comportement qui a caractère exemplaire.

Démagogie : Attitute consistant à flatter les aspirations à la facilité ou les préjugès du plus grand nombre pour accroître sa popularité ou conserver un pouvoir.
L'acide désoxyribonucléique : c'est l'ADN
Repost 0
Published by Milem - dans Notre langue
commenter cet article

Rechercher

Pages